« Tous éco-citadins » est arrivé dans le circul’livres

 

 Tous éco-citadins

En ville, 30 initiatives écologiques remarquables : jardins partagés, AMAP, pédibus, compost de quartier… Ils sont l’œuvre de collectifs en quête de villes moins polluées et plus « vertes ». Des personnes « lambda » qui pensent global et agissent local. Découvrez à travers ce livre 30 initiatives remarquables repérées aux 4 coins de France et réalisées dans des immeubles et quartiers, dans l’entreprise, à l’école… Elles vous donneront des pistes et des ailes pour passer à l’action ! Guide, Carine Mayo, 160 p., 2010.

 

 

 

Bonne lecture,

Une réflexion sur “« Tous éco-citadins » est arrivé dans le circul’livres

  1. Ce livre optimiste paru en 2010, je viens de le terminer récemment. Je dirais que son principal intérêt est de présenter, pour l’Histoire, un large échantillonnage de ce qui apparaissait comme des « solutions » à l’époque (il y a 12 ans – déjà). Il a de ce fait son utilité dans une lecture où l’on souhaite s’informer afin de confronter diverses possibilités d’action (proposées, elles, par d’autres ouvrages). Je pense, j’espère, que ce sur quoi avait été axé ce livre-là, à savoir présenter en tant que solutions au problème de « l’écologie en ville » les différentes manières dont des citoyens bénévoles et idéalistes pouvaient s’investir, monter des projets, avec éventuellement une logique « business » (valoriser au final leur expertise acquise pour se créer un emploi dans du conseil pour dupliquer leur « modèle ») en développant le plus souvent des liens forts avec les entreprises existantes voire les désirs de communication des municipalités, est un « mode de pensée » aujourd’hui dépassé. A mon avis, nous n’en sommes plus là, par rapport aux enjeux climatiques et/ou environnementaux. Ce n’est plus au simple citoyen de faire du bénévolat cosmétique pour repeindre en vert l’existant sans contester l’ordre établi (la société de consommation… pour le dire vite), il y aurait plutôt besoin, en 2022, de modifier notre mode de vie et le modèle économique basé sur une croissance infinie dans un monde fini. Alors oui, faire du compost urbain, jardiner au pied des arbres, se battre pour introduire le bio à la cantine de l’école maternelle de son enfant, participer à un conseil de quartier, cela reste utile… mais d’une « utilité » très marginale, et peut-être trop « utilisable » par la communication des acteurs privés ou publics. Les « petits pas » font très joli dans le décor, mais c’est un peu tout.
    Certaines informations apparaissent bien évidemment datées aujourd’hui. Les AMAP étudiantes ont « suivi le mouvement » général des AMAP, le réseau national « Fac verte » n’existe plus aujourd’hui, notre CNIID bien français (centre national d’information indépendante sur les déchets) est devenu aujourd’hui « Zero Waste France », et je suppose que les clivages bien tranchés entre les syndicats CGT et CGC-CFE par rapport à l’avantage de mettre en place (ou non) le télétravail en entreprise s’apparentent aujourd’hui, après la crise du covid-19, aux discussions byzantines sur le sexe des anges!
    Mais que mon avis ne vous empêche pas de lire cet ouvrage: peut-être y trouverez-vous, vous, matière à agir, davantage que vous ne le faisiez jusqu’à aujourd’hui, de telle ou telle manière ou dans tel ou tel domaine?
    Ceci posé, je précise aussi Corine Mayon est journaliste, et a fait partie durant des années des dirigeants du JNE (associations des Journalistes-écrivains pour la nature et l’écologie). Elle est aujourd’hui auteur, entre autres titres, de quatre livres parus aux éditions Terre vivante. Le rabat de couverture du livre précisait, en 2010, qu’elle était aussi engagée pour l’environnement en tant qu’élue d’associations, de conseils de quartier…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s