TélérAmap, semaine du 16 au 22 février 2019

Avec Télérama, l’écologie cette semaine manque d’humour :

Alarme

mardi 19 mars, Arte,  20h45. Antibiotiques, la fin du miracle. Pour la médecine moderne, les antibiotiques ont offert jusqu’ici un moyen quasi miraculeux de lutter contre les bactéries infectieuses. Mais leur usage abusif, qui voit décliner inéluctablement leur efficacité, pose un problème de santé majeur. En cause : l’élevage moderne, qui bourre d’antibiotiques (les mêmes que ceux administrés aux humains) la nourriture donnée aux bêtes, pour accélérer leur croissance. Aujourd’hui, aux États-Unis, 80 % de la production d’antibiotiques est ainsi destinée aux élevages. Les animaux finissant dans nos assiettes, le corps développe une accoutumance accrue face aux médicaments, rendant leur utilisation totalement inefficace. Tous les continents sont concernés. Au travers notamment de nombreuses interviews de scientifiques, ce documentaire tourné dans différents pays tire la sonnette d’alarme sur une question dramatique et complexe, dont personne ne peut aujourd’hui mesurer les conséquences.

 

Alarme encore

vendredi 22 mars, Arte,  13h. Quand la ville s’étend. En Allemagne, la ville de Munich construit des logements pour accueillir 30 000 habitants de plus par an en moyenne. Elle empiète sur les terrains cultivés autour en les rachetant à un prix dérisoire. Hans est agriculteur au nord-est de la ville. Il se bat pour sa ferme et son gagne-pain face à des urbanistes sûrs de leurs chiffres et de leur bon droit.

 

Bonne semaine de TV et d’ailleurs,

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s