Dans le Circul’livres (solution)

L’histoire de la première Amap (presque imaginaire)

La ville Edmond Baudouin

Une fabuleuse tribu de locavores franciliens, que la ville affamée, la France en danger, l’humanité en péril, les abeilles sauvages, le sacrifice des paysans, 100 jours sans supermarché, avaient rempli de doutes et d’effroi, prirent avec le cœur blanc les chemins noirs.
Einstein avait raison. L’égologie dans un pays de Cocagne perturbe le réseau secret de la nature, impose zéro fossile et remet Jean-Jacques Rousseau dans son assiette.
« Nous voulons des coquelicots, un sol vivant, une gourmandise, penser la terre, les gouttes de Dieu », disaient-ils et de chanter « Il était une bergère » en provoquant : « c’était mieux avant ! »
Et aussi « aménager les paysages de l’après-pétrole, devenir agriculteur, un été prodigue, une radieuse aurore, la part du colibri, le vélo, le mur, le citoyen. » Ils criaient presque.
« Et encore, des jardins en partage, des alternatives économiques, vivre avec la terre, faire connaissance avec les légumes, tout savoir sur l’eau du robinet. Que l’agronome de la faim n’ait pas l’air d’une courge. Que l’animal en République ne soit pas la vache qui pleure. Qu’on puisse encore dire « Courgettes, je vous aime » et savoir qui descendra les poubelles. Et ne jamais oublier que si notre pain est politique, la citrouille est une lune naufragée. » Cette fois, ils s’époumonaient.
Parce qu’à la rencontre d’une planète qui change, on trouve l’invention de la nature, l’allée des baleines, le lièvre de Vatanen, le gang de la clé à mollette (bien sûr), les racines du ciel, un désert solitaire, il firent mieux que de rêver. Avec la constance du jardinier et du souffle dans les mots, ils partirent désobéir aux grands projets inutiles, s’engager dans une Amap, consommer bio et local.
Et si au milieu coule une rivière et l’arbre-monde, les fruits de ma colère font de bien bonnes histoires de bouches.

SOLUTION

Dans ce texte des origines, se dissimulent sous leur déguisement plus ou moins habile, les titres :

1- L’histoire fabuleuse d’une tribu de locavores franciliens de Dominique Paoluzzo
2 – Ville affamée de Carolyn Steel
3 – La France en danger de Alice Leroy et Marc Lipinski
4 – L’humanité en péril de Fred Vargas
5 – Abeilles sauvages de Nicolas Vereecken
6 – Le sacrifice des paysans de Pierre Bitoun et Yves Dupont
7 – 100 jours sans supermarché de Mathilde Golla
8 – Le cœur blanc de Catherine Poulain
9 – Les chemins noirs de Sylvain Tesson
10 – Einstein avait raison (il faut réduire le temps de travail) de Pierre Larrouturou et Dominique Méda
11- Egologie de Aude Vidal (Lisez bien égologie, avec un « g » soit l’affaire complexe d’associer écologie et choix du bonheur sans tomber dans le piège de l’individualisme.)
12 – Dans un pays de Cocagne de Jean-Guy Henckel
13 – Le réseau secret de la nature de  Peter Wohlleben
14 – Jean-Jacques Rousseau dans son assiette (ou Les plaisirs de la table au temps des Lumières) de Jean-Marc Vasseur
15 – Nous voulons des coquelicots, manifeste de  Fabrice Nicolino et François Veillerette
16 – Un sol vivant de Jeff Lowenfels et Wayne Lewis
17 – Une gourmandise, court roman de Muriel Barbery
18 – Penser la terre (plaidoyer optimiste pour notre futur) de Tim Flannery
19 – Les gouttes de Dieu, manga sur le vin de Tadashi Agi
20 – Il était une bergère de Stéphanie Maubé et Yves Deloison
(20) – C’était mieux avant de Michel Serres. Attention piège ! en fait cet essai philisophique et plaisant sur les ronchonneries des amoureux du passé n’est pas dans le Circul’livres (mais aurait pu !)
21 – Aménager les paysages de l’après-pétrole de Odile Marcel et Régis Ambroise
21 bis – Zéro fossile de Nicolas Haeringer
22 – Devenir un agriculteur d’aujourd’hui de Eric Favre
23 – Un été prodigue, roman captivant de Barbara Kingsolver
24 – Radieuse aurore de Jack London
25 – La part du colibri de Pierre Rabhi
26 – Le vélo, le mur et le citoyen de Jacques Testart
27 – Des jardins en partage de Eric Prédine
28 – Alternatives économiques, ou Alter éco, mensuel traitant des questions économiques et sociales
29 – Vivre avec la terre de Myriam et Denis Landreau
30 – Faire connaissance avec les légumes de Xavier Mathias
31 – Tout savoir sur l’eau du robinet de Agathe Euzen
32 – Agronome de la faim de René Dumont
33 – Petit manuel pour ne pas Avoir l’air d’une courge dans une épicerie bio de Stéphanie de Turckheim (bien caché !)
34 – L’animal en République (1789-1802, genèse du droit des bêtes) de Pierre Serna
35 – La vache qui pleure ! (retour au lait naturel, une question de santé) de Véronique Richez-Lerouge
36 – Courgettes, je vous aime de Béatrice Vigot-Lagandré
37 – Qui descendra les poubelles de Nathanaël Mikles
38 – Notre pain est politique (les blés paysans face à l’industrie boulangère) de Mathieu Brier
39 – La citrouille est une lune naufragée, texte sur l’imaginaire des légumes de Marie-Christine Clément
40 – A la rencontre d’une planète qui change de Myriam Alma, Chloé Triomphe, Anne-Claire Danel et Olivier Geay
41 – L’Invention de la nature de Andrea Wulf
42 – L’Allée des baleines de Jean Malaurie
43 – Le lièvre de Vatanen de Arto Paasilinna
50 – Le gang de la clé à molette de Edward Abbey
51 – Les racines du ciel de Romain Gary
52 – Désert solitaire de Edward Abbey
53 – La Constance du jardinier de John le Carré
54 – Du souffle dans les mots (30 écrivains s’engagent pour le climat)
55 – Désobéir aux grands projets inutiles des Désobéissants
(55 bis) – S’engager dans une Amap de Marie-Noëlle Himbert. Piège aussi. Cela tombe d’évidence et ne compte pas.
(55 ter ) – Consommer bio et local de Régine Saint-Arnauld. Encore un piège. Le même que précédemment.
56 – Au milieu coule une rivière de Norman Maclean
57 – Les fruits de ma colère de Pierre Priolet
58 – L’arbre-monde, roman chorale de Richard Powers
59 – Histoires de bouches de Noëlle Châtelet (Oups ! malgré quelques petits arrangements, il y en a un de plus qu’annoncé. Tant pis !)

J’espère que vous avez été nombreux à les retrouver tous. Ils sont à votre disposition bien sûr avec les autres titres du catalogue :

catalogue circul’livres novembre 2020Télécharger


Bonne lecture,

Anne
anne.rivaille@wanadoo.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s