« Pleine terre » est arrivé dans Amap-à-lire

Pleine terre

Inspiré d’un fait réel survenu en 2017, le roman met en lumière la situation tragique de certains agriculteurs aujourd’hui. L’histoire : Jacques Bonhomme, paysan, intelligent, travailleur, essaie avec quelques autres agriculteurs de son entourage et la Confédération paysanne de gérer son exploitation et son troupeau de vaches à une échelle humaine, négligeant les injonctions administratives auxquelles sont soumis les exploitants. Harcelé par l’administration qui lui demande sans cesse de justifier la moindre de ses actions, acculé face aux dépenses que cette situation a engendré, Jacques Bonhomme, une force de la nature, commence à perdre les pédales. Le jour où les gendarmes débarquent à la ferme, le traitant comme un criminel et n’acceptant même pas le café qu’il leur offre, Jacques Bonhomme craque. Il renonce. Il s’enfuit. Commence une cavale doublée d’une traque de neuf jours. A travers le destin d’un homme dans sa communauté de travail, en courts chapitres recueillant les points de vue des différents personnages, c’est l’effondrement d’un mode agricole qui se présente, accompagné d’une furieuse perte de sens et d’une révolte contre la violence d’état. Roman, Corinne Royer, 328 p., 2021.

Hiver 2021 – 2022 La revue dessinée est arrivée dans Amap-à-lire

La revue dessinée n°34
La plupart des sujets fait une large part à l’environnement.
L’actualité y est traitée par le texte autant que par l’image, avec du recul, donc ; le temps qu’il faut pour sortir du brûlant et donner de l’information.  Parmi d’autres articles : Marseille, péril en la demeure. L’habitat indigne gangrène toujours la cité phocéenne. Marine marchande, des hommes à la mer. Alors que le monde se confine, les marins triment. Revue, Collectif, 228 p, Hiver 2021-2022       

Bonne lecture !

2 réflexions sur “« Pleine terre » est arrivé dans Amap-à-lire

  1. Bonsoir Anne, j’ai été très agréablement surprise par ce roman qui pointe du doigt le désespoir de certains agriculteurs qui ne respectent pas soi-disant les procédures. Les paysans ne sont pas des fonctionnaires. C’est terrible d’en arriver à de telles extrémités. Bonne soirée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s