La Toile des AMAP n°87

PénélopeSaviez-vous que, selon le site internet du MIRAMAP (1), on dénombrait en France, en 2015, plus de 2000 (deux mille) « groupes en AMAP » représentant quelque 250 000 amapiens? Cela doit représenter, en tout cas, des centaines de blogs ou sites comme le nôtre…

En cette fin d’année où la nature se repose et où l’on n’a guère envie de s’activer dans des journées courtes et grises voire bruineuses, je présente trois AMAP bretonnes qui ont laissé leur trace sur internet, mais dont je suis loin de pouvoir garantir que toutes fonctionnent encore (ou non) sur le terrain. En tout cas, j’ai déjà vu des sites ou des logos plus « verdoyants » que mon choix du jour… Quoi qu’il en soit, ces sites ou blogs d’AMAP cumulent (ou cumulaient) une soixantaine de recettes.

Lire la suite

Panier du mercredi 12 décembre 2018

Pour vous aider à préparer vos menus de la semaine nous postons en principe un article présentant la composition du panier tous les mardis, si on a réussi à joindre nos maraîchers, plus souvent dehors qu’entre 4 murs…

LA COMPOSITION DU PANIER

  • Carotte
  • Poireaux
  • Radis blanc
  • Mâche
  • Fenouil
  • Betterave cuite
  • Potimarron
  • Choggia / Trévise
  • Pour le grand panier, il y aura en plus une surprise

 

Dans le circul’livres de Philippe-Auguste

Dis-moi ce que tu manges

Aujourd’hui, dans les pays riches, le rapport de l’homme à la nourriture est bouleversé par l’industrialisation et  la mondialisation des échanges. Les marques culturelles en s’estompant ou disparaissant, comme les savoir-faire culinaires, laissent la place à des crises sanitaires de grande ampleur : OGM, vaches folles, poulets à la dioxine… Ce guide, intelligemment illustré, donne les bases d’une compréhension des enjeux au plan individuel et collectif. Guide, Anne-Lucie Raoult-Wack, 120 p. 2001

 

 

Bonne lecture,

 

Quelques fils de la Toile des AMAP (Hors-série « Logiciels et plateformes » – 4/4)

Voici enfin les derniers éléments de mon…

Questionnaire aux éditeurs de logiciels et/ou plateforme en ligne de gestion d’AMAP – 11/2018
Pour publication dans un ou plusieurs billets de la rubrique https://amap-rpl.org/?s=la+toile+des+amap sur le blog de l’AMAP réunion / Père Lachaise (75011 / 75020).
[Merci de faire en sorte que chaque réponse soit brève (quelques phrases, quelques lignes…)].

Rappel pour ceux qui arriveraient seulement aujourd’hui: afin de lire les premières parties de l’enquête, cliquez ci-dessous!

Quelques fils… (1/4) (mardi 4 décembre 2018)

Identification du logiciel / de la plateforme / de l’éditeur / du concepteur) de gestion d’AMAP :
Noms, adresse, contact (adresse, internet, email...). Soyez explicite SVP, pour que l’on comprenne bien « en quelle qualité » vous répondez à ce questionnaire.
1/ Développeur de l’application : êtes-vous amapien vous-même (membre d’une AMAP) ? Si oui, depuis quand ?
2/ Pourquoi avoir développé cet outil (motivations, histoire, dates…) ? Le « service » proposé fait-il référence à la charte des AMAP d'une manière ou d'une autre?
3/ Quelle part de vos activités la partie « Logiciel pour la gestion d’AMAP » représente-t-elle ?
Connaissez-vous d’autres logiciels ou outils de gestion d’AMAP ? Si oui, avez-vous rencontré leurs concepteurs ?
4/ Quel est votre « modèle économique » pour cette activité ? Bénévolat (avec un « gratuitware ») ? « Freeware » (chacun paye ce qu’il veut ou peut) ? Activité associative (avec des cotisations, des subventions éventuellement, pour ne pas être « déficitaire » / à fonds perdus…) ? Activité entrepreneuriale (visant à générer des bénéfices financiers)? Autre ?

Quelques fils… (2/4) (mercredi 5 décembre 2018)

5/ Combien d’AMAP utilisent votre outil ? Depuis quand ? Avez-vous des « retours d’expérience » ? Votre application est-elle à vocation locale (territoriale, départementale, régionale) ? Ou interrégionale ?
6/ Parmi les quelque 240 AMAP déjà mentionnées dans « la Toile des AMAP » (voir fichier en PJ du mail d’accompagnement), êtes-vous en mesure d’en identifier quelques-unes qui utilisent votre logiciel / plateforme / outil de gestion de contrat (sachant que je n’ai pas encore abordé toutes les régions, pour ma part…) ?
7/ Menez-vous une politique de « développement quantitatif » du nombre d’utilisateurs en informant les AMAP de son existence ?
8/ Etes-vous en contact avec un regroupement local (interAMAP, réseau territorial, départemental ou régional) d’AMAP ?

Quelques fils… (3/4) (jeudi 6 décembre 2018)

9/ Quelle est la « gouvernance » concernant l’application pour les AMAP? Donne-t-elle place à un (ou plusieurs) amapiens à titre individuel ? A une (ou plusieurs) AMAP ? A un regroupement d’AMAP ? Autre situation ? Qui décide des évolutions des fonctionnalités proposées aux AMAP ?
10/ Que pensez-vous du RGPD ? Qu’évoque pour vous le terme de GAFAM ?
11/ Utilisez-vous comme « noyau » de votre outil un logiciel libre ? Un développement propriétaire (développé par vous et dont vous détenez tous les droits) ? Un logiciel du marché ?
12/ Parmi les fonctionnalités ci-dessous, lesquelles sont proposées par votre outil?
A - Animation de la vie associative de l’AMAP
E - Gestion « en ligne » (par internet)
G - Gestion des adhérents de l’AMAP
I - Possibilité d’imprimer les contrats
L - Planning des livraisons avec inscription des amapiens qui en ont la charge
M - Mutualisation de recettes ou d’autres informations
P - Possibilité de paiement en ligne, sans intermédiaire, de l’amapien au producteur
R - Récapitulatifs des éléments statistiques et financiers
*  - Fonction spécifique ? (précisez SVP)

Lire la suite

TélérAmap, semaine du 8 au 14 décembre2018

Avec Télérama, la semaine est plutôt gourmande ou nettement moins…

Energiques énergies

samedi 8 décembre, Ushuaïa TV à 20h40. Energies renouvelables : la révolution en marche. Elle est silencieuse cette révolution. Et mondiale. Les énergies renouvelables deviennent moins chères que les énergies fossiles. Cela signifie que progressivement le choix de l’énergie éolienne et solaire n’est plus un choix éthique mais économique. Et cela devrait accélérer leur développement.

 

Gourmands

dimanche 9 décembre, Paris Première à 20h40. Très très bon. spéciale New-York. Bienvenue aux tables les plus typées de la grande Pomme : effet bœuf, plan beignets et épicerie locavore ! New-York pour les fines gueules, c’est délicatement snob et vertueux…

Gourmands encore

lundi 10 décembre, Canal + à 20h50. Le Paris du Globe Cooker.  Féru de cuisine, le journaliste Fred Chesneau s’intéresse aux traditions de plusieurs communautés de la capitale française. Il commence par découvrir la cuisine grecque, célèbre pour la moussaka, la feta, les olives, les brochettes, ou encore ses salades variées. Puis il met à l’honneur la cuisine malienne, typique du continent africain, avec couscous, riz wolof, mafé et bien d’autres spécialités autour du riz, des légumes, des fruits.

Nettement moins gourmand

jeudi 13 décembre, France 2 à 21h00. La spéciale de l’Envoyé. Glyphosate, comment s’en sortir.  Une spéciale consacrée au glyphosate sous plusieurs de ses aspects et tenter de comprendre pourquoi il est si difficile d’interdire cet herbicide considéré comme dangereux pour la santé. Glypho or not glypho ? Vincent et Olivier sont tous les deux céréaliers. L’un est pro glyphosate, l’autre 100% bio. Ils ont accepté de participer à une expérience inédite : passer chacun quelques jours sur l’exploitation de l’autre.  Interdiction : le vote impossible.
Pourquoi les députés n’ont-ils pas voté l’inscription dans la loi de l’interdiction du glyphosate, suscitant un tollé dans leurs circonscriptions ? Monsanto, la fabrique du mensonge.
Monsanto, la firme américaine qui a inventé et commercialisé le glyphosate, est dans le viseur de la justice. Sri Lanka, un pays sans glyphosate. L’herbicide a longtemps été utilisé par ce gros producteur de riz et de thé. Mais, un mal étrange a empoisonné les riziculteurs, touchés aux reins. Le produit chimique était-il responsable ? Pas de preuve irréfutable. Mais par précaution, le gouvernement a décidé en 2015 d’interdire le glyphosate, mesure radicale unique au monde.

 

Bonne semaine de TV et d’ailleurs,

 

 

Quelques fils de la Toile des AMAP (Hors-série « Logiciels et plateformes » – 3/4)

Voici la troisième et avant-dernière partie de mon …

Questionnaire aux éditeurs de logiciels et/ou plateforme en ligne de gestion d’AMAP – 11/2018
Pour publication dans un ou plusieurs billets de la rubrique https://amap-rpl.org/?s=la+toile+des+amap sur le blog de l’AMAP réunion / Père Lachaise (75011 / 75020).
[Merci de faire en sorte que chaque réponse soit brève (quelques phrases, quelques lignes…)].

Rappel: pour lire les deux premières parties de l’enquête, cliquez ci-dessous!

Quelques fils… (1/4) (mardi 4 décembre 2018)

Identification du logiciel / de la plateforme / de l’éditeur / du concepteur) de gestion d’AMAP :
Noms, adresse, contact (adresse, internet, email...). Soyez explicite SVP, pour que l’on comprenne bien « en quelle qualité » vous répondez à ce questionnaire.
1/ Développeur de l’application : êtes-vous amapien vous-même (membre d’une AMAP) ? Si oui, depuis quand ?
2/ Pourquoi avoir développé cet outil (motivations, histoire, dates…) ? Le « service » proposé fait-il référence à la charte des AMAP d'une manière ou d'une autre?
3/ Quelle part de vos activités la partie « Logiciel pour la gestion d’AMAP » représente-t-elle ?
Connaissez-vous d’autres logiciels ou outils de gestion d’AMAP ? Si oui, avez-vous rencontré leurs concepteurs ?
4/ Quel est votre « modèle économique » pour cette activité ? Bénévolat (avec un « gratuitware ») ? « Freeware » (chacun paye ce qu’il veut ou peut) ? Activité associative (avec des cotisations, des subventions éventuellement, pour ne pas être « déficitaire » / à fonds perdus…) ? Activité entrepreneuriale (visant à générer des bénéfices financiers)? Autre ?

Quelques fils… (2/4) (mercredi 5 décembre 2018)

5/ Combien d’AMAP utilisent votre outil ? Depuis quand ? Avez-vous des « retours d’expérience » ? Votre application est-elle à vocation locale (territoriale, départementale, régionale) ? Ou interrégionale ?
6/ Parmi les quelque 240 AMAP déjà mentionnées dans « la Toile des AMAP » (voir fichier en PJ du mail d’accompagnement), êtes-vous en mesure d’en identifier quelques-unes qui utilisent votre logiciel / plateforme / outil de gestion de contrat (sachant que je n’ai pas encore abordé toutes les régions, pour ma part…) ?
7/ Menez-vous une politique de « développement quantitatif » du nombre d’utilisateurs en informant les AMAP de son existence ?
8/ Etes-vous en contact avec un regroupement local (interAMAP, réseau territorial, départemental ou régional) d’AMAP ?

Lire la suite

La Toile des AMAP n°86

PénélopeSaviez-vous que, selon le site internet du MIRAMAP (1), on dénombrait en France, en 2015, plus de 2000 (deux mille) « groupes en AMAP » représentant quelque 250 000 amapiens? Cela doit représenter, en tout cas, des centaines de blogs ou sites comme le nôtre…

Cette fois-ci, le « dénominateur commun » des groupes en AMAP des Pays de la Loire dont j’ai choisi de mettre en avant la présence sur internet est lié au fait que leur dénomination comporte… des noms d’animaux. Mais ils peuvent recéler quelques surprises… En tout cas, j’y ai trouvé un total d’une centaine de recettes.

Lire la suite