Panier du mercredi 28 septembre

Pour vous aider à préparer vos menus de la semaine nous postons en principe un article présentant la composition du panier tous les lundis, si on a réussi à joindre nos maraîchers, plus souvent dehors qu’entre 4 murs…

LES NOUVELLES DE LA FERME

La semaine a été consacrée aux plantations d’automne sous tunnel : scarole, mâche. Les carottes sont sorties du carré Automne-Hiver et bottelées. Les premiers céleris sont plus petits que l’an dernier. Les radis noirs sont magnifiques. Pour le dernier panier de la saison :

LA COMPOSITION DU PANIER

  • Chou-fleur
  • Broccoli
  • Pommes de terre
  • Radis
  • Tomates
  • Epinards (Charonne) – Bettes (Haies)
  • Chou Kale pour les grands paniers

Les 20 ans de Remises à Flots

Je vous transmet ci-dessous le message de l’équipe de bateliers avec le programme des festivités à l’occasion des 20 ans de l’opération Remise à Flots.

N’hésitez pas à les contacter pour participer à l’évènement !

Les 20 ans de Remises à Flots

20 ans de remises de colis acheminés par chaland, de voyages d’idées hauts
par coopération.

Malheureux, quoique sage, avertissement.

Les espaces disponibles à bord de bateaux aussi conviviaux que ceux qui voguent, voguèrent, vogueront avec Remises à flots ne permettent d’accueillir guère plus de 300 personnes sur l’ensemble du week-end festif des 7, 8 et 9 octobre.

Le nombre de places étant par la force des choses limité, il faut – par retour si possible, sinon au plus tôt – annoncer par courriel sa présence, en indiquant le nombre de personnes, séquence par séquence (16 h-18 h-20 h etc.) pour le jour choisi.

Voyez le programme ci-dessous, et que la convivencia déborde!

C’est à Paris que ça se passe, au bassin de La Villette.

Il est rappelé qu’il n’y aura aucune distribution de colis les 7,8 et 9 octobre.

APPEL à une douzaine de personnes pouvant donner un coup de main pour le bon déroulement du week-end. Merci de répondre par courriel.

Bonne journée, à bientôt.

programme-20-ans-peniche

remisesaflots@gmail.com

Programme des Festivités

Vendredi 7 octobre :

  • 16 heures − Cinéma* à bord du Vokoli : Le Crime de Monsieur LANGE. (16 mm.)
  • 18 heures − Apéro tiré des entrailles du S. Antonius.
  • 20 heures − Buffet dégustation. On éventre les cartons; chauffe le tire-bouchons ! Cabaret à flots à bord du Vokoli, par des amis de Théâtre Embarque !
  • 22 heures — On verra bien…

Samedi 8 octobre :

  • 16 heures − Cinéma* à bord du Vokoli : Les Temps Modernes.(16 mm.)
  • 18 heures − Apéro tiré du S. Antonius encore , c’est toujours rigolo.
  • 20 heures − Cabaret à flots, par les B-ateliers, à bord de l’Adélaïde (on y mange bien) 50 personnes maximum
  • 22 heures − On trouvera bien quelque chose à faire.

Dimanche 9 octobre :

  • 16 heures − Cinéma* à bord du Vokoli : Les Portes de la Nuit. (Numérisé)
  • 18 heures − Apéro, toujours en provenance des magiques entrailles que vous savez.
  • 20 heures − La soirée sera consacrée à venir à bout des victuailles, bouteilles et pichoulettes entamées.

*Cinéma «à l’ancienne».

Chaque séance débute par des actualités anciennes, des publicités surannées et un fameux court métrage : Terre sans pain, de Luis Buñuel.

Cet avant- programme, en 16 mm. Argentique, est commun à toutes les séances. Seul le «grand film» est indiqué sur le programme.

Dans le circul’livres de Charonne

                                          

les-racines-du-ciel Les Racines du Ciel de Romain Gary

« La viande ! C’était l’aspiration les plus ancienne, la plus réelle, et la plus universelle de l’humanité. Il pensa à Morel et à ses éléphants et sourit amèrement. Pour l’homme blanc, l’éléphant avait été pendant longtemps de l’ivoire et pour l’homme noir, il était uniquement de la viande, la plus abondante quantité de viande qu’un coup heureux de sagaie empoisonnée pût lui procurer. L’idée de « beauté » de l’éléphant, de la « noblesse » de l’éléphant, c’était une notion d’homme rassasié… Le premier roman écologique, 1956, Romain Gary, 500 p.

Bonne lecture,

TélérAmap, semaine du 24 au 30 septembre

Petite semaine écolo dans Télérama :

Aujourd’hui

  • du lundi au vendredi, sur France 5 à 11h45 – La quotidienne, la suite. Le magazine sur la consommation responsable et solidaire. Au menu de la semaine : On cultive notre jardin. Paris partage ses jardins. Les potagers sur les toits de collèges. Planter chez nous ! Joseph et son potager autosuffisant. Coach de la graine à l’assiette.

Peau de balle

  • samedi 24 septembre sur LCP-Public Sénat à 21h30 – Les dessous de la mondialisation. Malaisie, à fleur de peau.  La peau dont il est question ici c’est celle du python ; ses reflets chatoyants font merveille dans la maroquinerie de luxe. Les constats se ressemblent. L’Europe capte 95% des profits du marché et les salaires des petites-mains en Malaisie sont misérables.

Le vin des Chinois

  • samedi 24 septembre sur LCP-Public Sénat à 21h30 – La Chine boit rouge. Les investisseurs chinois contrôlent maintenant une cinquantaine de propriétés dans le Bordelais. Les tenants de la tradition vinicole se confrontent à une clientèle nouvelle et surtout insatiable. Une manne ?

 

Bonne semaine de TV et d’ailleurs,

Anne

Panier du mercredi 21 septembre

Pour vous aider à préparer vos menus de la semaine nous postons en principe un article présentant la composition du panier tous les lundis, si on a réussi à joindre nos maraîchers, plus souvent dehors qu’entre 4 murs…

LES NOUVELLES DE LA FERME

On a eu une belle journée de visite de la ferme dimanche. Une tournée des serres le matin et une longue promenade dans la plaine l’après-midi. Les questions viennent les unes après les autres ; Sébastien, rompu à l’exercice, prend le temps de montrer et répondre. On s’est attardé sur les nouveautés : christophines, patates douces, haricots noirs. On a soufflé les bougies des 10 ans  en haut d’un gâteau haut !

LA COMPOSITION DU PANIER

  • Haricots verts
  • Salade
  • Pommes de terre
  • Fenouil
  • Tomates
  • Chou-fleur
  • Poivrons et botte de bettes pour les grands paniers

Dans le circul’livres de Charonne

                                          

Zéro fossile Zéro fossile de Nicolas Haeringer

Désinvestir du charbon, du gaz et du pétrole pour sauver le climat. Mouvement pour le désinvestissement, lancé en 2012 pour maintenir le réchauffement climatique sous la barre des 2°C. Il s’agit de sensibiliser, voire  contraindre, les investisseurs des secteurs énergétiques. Essai, Nicolas Haeringer chargé de campagne pour 350 org. en France,  110 p.

 

Bonne lecture,

Télérama, semaine du 17 au 23 septembre

Dans Télérama cette semaine, ça fait écho l’écologie.

Aujourd’hui

  • du lundi au vendredi, sur France 5 à 11h45 – La quotidienne, la suite. Le magazine sur la consommation responsable et solidaire. Au menu de la semaine : Sans viande ? Rencontre avec le chef Bruno Verjus : « Croquons peu de viande, mais de la bonne ». Rencontre avec un végan. Boucherie végétarienne. Rencontre avec un flexitarien (flexible dans la pratique végétarienne). Elever autrement pour une viande plus saine.

Des bouteilles à la mer (mais en plastique)

  • samedi 17 septembre sur Arte à 22h20 – Océans, le mystère plastique.  Il fait partie de l’écosystème marin ! 50 milliards de bouts de plastique flottent à la surface des océans et ne représentent que 1% de ce qui est déversé par l’homme. Le problème est qu’on ne sait pas du tout où est passé l’immense restant ! Les pistes sont explorées avec méthode et les questions viennent les unes derrière les autres !

Bien toqué !

  • dimanche 18 septembre sur M6 à 21h00 – Une école de cuisine pour rebondir.  Le pari ambitieux du chef Thierry Marx. Parti de la vie sans diplôme, le chef étoilé bagarre pour une école de la 2e chance qui propose des formations gratuites à la cuisine ou à la boulangerie. Un combat contre le déterminisme social avec ses succès et ses doutes. Sobre.

Indigné !

  • mardi 20 septembre sur Arte à 22h45 – Océans poubelles.  Au large des côtes européennes, plus de 10 000 tonnes de déchets radioactifs ont été déversés et… oubliés. L’immersion de ces déchets est interdite à l’échelle mondiale depuis 1993 mais les établissements nucléaires en France, aux Pays-Bas et en Grande-Bretagne continuent d’être autorisés à évacuer discrètement leurs déchets par des canalisations sous-marines. L’intérêt serait-il économique par hasard ? En tous cas, nos vies présentes et à venir sont bien bon marché…

Bonne semaine de TV et d’ailleurs,

Anne