PodCast

Paysans, les quatre saisons

Je profite du mois de mai et de la période où tout pousse et rien n’est encore bon à récolter pour vous inviter à écouter en Podcast l’émission de La Série Documentaire (France Culture) sur le monde paysan. L’émission fait un état des lieux de la paysannerie en France  à travers les témoignages d’hommes et de femmes de quatre générations. Plusieurs familles de différents types d’exploitations agricoles viennent croiser leurs souvenirs, impressions et vécus. En quatre épisodes de 55 minutes chacun. Prévoyez un peu de temps devant vous — ou, comme moi, deux ou trois grandes séances de repassage !

(1) L’enfance, grandir à la ferme
Retour sur l’enfance de la paysannerie et la vie des plus jeunes dans les campagnes d’aujourd’hui. Récits croisés des enfants aux grands-parents sur ce qu’était et demeure « grandir » dans une ferme.

 

 

(2) Jeunes agriculteurs, l’installation
Au fil des générations, comment se faisait et se fait l’apprentissage et ce passage de la reprise ou non de la ferme familiale ? Les jeunes agriculteurs d’aujourd’hui creusent à leur tour le sillon d’une nouvelle génération. L’enfance passée, vient le temps de la reprise ou non de la ferme parentale. Cette installation s’opère-t-elle aujourd’hui de la même manière que dans les années 50 et 60 ?

(3) Agriculteurs aujourd’hui, le temps du labeur
Céréalier, élevage ovin et porcin, maraichers, éleveur laitier... qu’est-ce qu’être paysan dans la France d’aujourd’hui ? Le monde agricole est sans doute traversé par une crise profonde, à moins qu’il n’aborde un virage et qu’un temps de transition soit nécessaire à ce lent processus inévitable de transformation.

(4) Anciens agriculteurs, la récolte de demain
Que deviennent les anciens une fois à la retraite ? Ils reviennent sur le temps de leur carrière et de la transmission et nous livrent leur sentiment sur l’évolution du monde agricole au regard de leurs pratiques. Arrivé à la retraite après une vie de labeur, que se passe-t-il ? C’est au tour des anciens de partager ce temps de vie « après le travail »… ils racontent comment ils occupent leur temps, mais aussi reviennent sur l’époque de leur activité, relisent leur carrière rétroactivement.

 

La Série documentaire. France Culture.

https://www.franceculture.fr › Émissions › LSD, La série documentaire

 

 

Bonne écoute,

Dans le circul’livres de Philippe-Auguste

Main basse sur la terre

Land grabbing et nouveau colonialisme. Enquête sur l’accaparement des terres dans le monde, de l’Arabie saoudite au Brésil en passant par l’Ethiopie. En quelques années, avec l’augmentation de la demande en agrocarburants, ce phénomène s’est fortement développé. Dans certaines réunions de l’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), les paysans spoliés tentent de se faire entendre face aux institutions financières internationales. Essai, Stefano Liberti, 220 p., 2011.

 

 

 

Bonne lecture,

La Toile des AMAP n°109

PénélopeSaviez-vous que, selon le site internet du MIRAMAP (1), on dénombrait en France, en 2015, plus de 2000 (deux mille) « groupes en AMAP » représentant quelque 250 000 amapiens? Cela doit représenter, en tout cas, des centaines de blogs ou sites comme le nôtre…

Les deux AMAP bucco-rhodaniennes ci-dessous (dont l’une appartient aujourd’hui au réseau des Paniers Marseillais), complétées d’une (ou deux) AMAP aindunoise(s), offrent le choix entre plusieurs centaines de recettes, qu’il faut aller parcourir ou télécharger sur leurs sites ou blogs respectifs.

Lire la suite

Dans le circul’livres de Philippe-Auguste

Des jardins en partage

« Mon expérience me prouve que c’est de la rencontre physique que naissent les dynamiques de coopération et de solidarité, indispensables à un développement économique responsable. Dans nos jardins, les rapports de voisinage entraînent des conséquences positives très concrètes autour de la garde des petits et de l’échange de coups de main. Cette économie-là rentre pour une part importante dans te confort des familles. Il ne faut plus la considérer comme anecdotique, mais se souvenir que, tors des événements difficiles, cette solidarité de proximité fait des merveilles. » Conversation avec Eric Pradine, initiateur des jardins partagés, 86 p., 2009

 

 

 

Bonne lecture,

 

La Toile des AMAP n°108

PénélopeSaviez-vous que, selon le site internet du MIRAMAP (1), on dénombrait en France, en 2015, plus de 2000 (deux mille) « groupes en AMAP » représentant quelque 250 000 amapiens? Cela doit représenter, en tout cas, des centaines de blogs ou sites comme le nôtre…

Mes trois AMAP du jour sont issues de recherches systématiques sur trois nouveaux départements: Drôme [26], Isère [38] et Rhône [69]. J’ai pu prendre conscience de la diversité du développement du mouvement dans l’ancienne région Rhône-Alpes, remontant à plus d’une douzaine d’années : volontarisme d’une « tête de réseau », constitution à partir de la liste d’attente d’une autre AMAP… Les origines des groupes en AMAP sont (comme partout) variées.

Lire la suite

Dans le circul’livres de Philippe-Auguste

Guerre et Paix… et Ecologie

On suffoque. 10% des émissions annuelles de carbone à l’échelle globale (au moins) proviennent uniquement des activités militaires ; plus de 1% de la surface terrestre (soit davantage que la superficie de la France) est squattée par les camps d’entraînement militaire réservés exclusivement au maniement des armes, y compris en temps de paix. Alors, la crise climatique est seulement affaire d’écologie ? Pas de diplomatie environnementale ou de rapports de forces géopolitiques ? Le livre met en lumière le poids des activités militaires pour la planète écologie. Essai, Ben Cramer, 172 p. 2014

 

 

 

Bonne lecture,

 

La Toile des AMAP n°107

PénélopeSaviez-vous que, selon le site internet du MIRAMAP (1), on dénombrait en France, en 2015, plus de 2000 (deux mille) « groupes en AMAP » représentant quelque 250 000 amapiens? Cela doit représenter, en tout cas, des centaines de blogs ou sites comme le nôtre…

Aujourd’hui, notre AMAP entame un mois de non-distribution… afin de laisser nos maraîchers travailler! Fête du travail mise à part, ils se consacrent ce mois-ci à leur activité « plants », et nous n’aurons donc pas de livraisons durant les cinq mercredis de mai. De mon côté, je poursuis mes chroniques. Cette semaine, je me suis intéressé à un réseau original: bien que séparé des AMAP depuis plus de 10 ans, il s’agit du premier mouvement structuré que j’aie croisé au cours de mes recherches. Je vous présente ci-dessous les sites ou blogs de quelques-uns de ces « PAMA » (Paniers Marseillais), et en fin de billet quelques éléments complémentaires.

Lire la suite