Panier du mercredi 5 Mai 2021

IsabelleModifier

Pour vous aider à préparer vos menus de la semaine, nous postons en principe un article présentant la proposition du panier tous les mardis, si on a réussi à joindre nos maraichers, plus souvent dehors qu’entre quatre murs…

Voici la liste du panier pour la semaine :

Le panier

  • Asperges blanches
  • Radis
  • Salade
  • Pommes de terre Prosper
  • Oignons

Pour le grand panier Il y aura en plus des asperges des épinards et des navets

« L’homme qui plantait des arbres » est arrivé dans le Circul’livres

L’homme qui plantait des arbres

Au cours d’une de ses promenades en Haute-Provence, le narrateur a un jour rencontré un personnage extraordinaire, Elzéard Bouffier, un berger solitaire et paisible qui plante des arbres, des milliers d’arbres.
Écrite à la suite d’un concours du magazine américain Reader’s Digest, la nouvelle a eu un retentissement mondial. Elle est aujourd’hui considérée comme un manifeste à part entière de la cause écologiste. En effet, le berger ne parvient pas seulement à créer une forêt : celle-ci a des conséquences sociales et économiques, qui permettent aux villages des alentours d’accueillir de nouvelles familles alors qu’ils étaient menacés de désertification. Avant même l’invention de la notion de développement durable, la nouvelle en donne ainsi une illustration poétique. Nouvelle, Jean Giono, 32 p., 1953.

Bonne lecture,

TélérAmap, semaine du 1er au 7 mai 2021

Dans Télérama, en écologie, il y a un peu de tout…

Une promesse

  • samedi 1er mai sur Arte à 22h20, La science au secours des oiseaux. Opération outarde. Au XXe siècle, plus d’une centaine d’espèces de volatiles ont disparu. Oiseau volant le plus lourd d’Europe – jusqu’à 17 kilos pour le mâle −, la grande outarde, réputée pour sa parade nuptiale spectaculaire, était en voie d’extinction à cause de la chasse et de l’agriculture intensive qui détruisait son habitat ; l’espèce ne comptait plus qu’une cinquantaine de spécimens il y a trente ans en Allemagne. Les scientifiques et les défenseurs de l’environnement se sont alors lancés dans une opération de sauvetage sans précédent. Dans le Brandebourg et en Saxe-Anhalt, ils ont créé des zones de protection dédiées en négociant avec les agriculteurs. Les nichées d’outardes sauvages menacées sont notamment collectées pour permettre aux œufs d’éclore dans des incubateurs, à l’abri des prédateurs. Élevés avec précaution, les petits sont ensuite relâchés dans la nature. Alors que les imposants volatiles ont disparu de leurs territoires de prédilection en Europe orientale et en Asie, ce documentaire suit au plus près les protagonistes de l’expérience allemande, laquelle suscite intérêt et espoirs au niveau mondial. Quelque 350 grandes outardes vivent désormais outre-Rhin. Mais ce succès, fruit de prodigieux efforts, reste fragile, les lignes à haute tension et les éoliennes constituant une nouvelle menace pour les outardes. Comme le montre cet étonnant « laboratoire » de renaturation, leur avenir dépendra de la place que l’homme est prêt à accorder à la nature.

Cinéma indien

  • dimanche 2 mai sur Ciné+ Emotion à 20h50, The Lunch box. Ila, une jeune femme délaissée par son mari, se met en quatre pour tenter de le reconquérir en lui préparant un savoureux déjeuner. Elle confie ensuite sa lunchbox au gigantesque service de livraison qui dessert toutes les entreprises de Mumbai. Le soir, Ila attend de son mari des compliments qui ne viennent pas. En réalité, la Lunchbox a été remise accidentellement à Saajan, un homme solitaire, proche de la retraite. Comprenant qu’une erreur de livraison s’est produite, Ila glisse alors dans la lunchbox un petit mot, dans l’espoir de percer le mystère. L’ histoire simple s’articule autour de la cuisine et d’une relation épistolaire dans la folie de la grande ville. On y découvre l’univers méconnu des dabbawallahs ou livreurs de dabbas (lunchboxes) que les épouses au foyer préparent traditionnellement pour le déjeuner de leur mari au travail.

Santé

  • mardi 4 mai sur France 5 à 20h50, Enquête de santé. Céréales : qui nous roule dans la farine ? Céréales du petit-déjeuner, pâtes et riz à cuisson rapide, pain blanc : ces aliments céréaliers se digèrent très vite et affichent des index glycémiques très élevés. Consommés en excès, ils favorisent la prise de poids et les maladies métaboliques comme le diabète. Faut-il se tourner vers des céréales complètes pour préserver sa santé ? Raffinées ou complètes, avec ou sans gluten ?

Bonne semaine de TV et d’ailleurs,

« Les néo-paysans » est arrivé dans le Circul’livres

Les néo-paysans

Alors que le monde agricole se débat dans la crise et que des milliers d’agriculteurs abandonnent chaque année leur métier, des jeunes et moins jeunes gens venus de la ville, sans ancrage familial dans la paysannerie, choisissent de travailler la terre et s’installent ici et là, aux quatre coins de la France, en maraîchage, élevage, culture. Succès, échecs, difficultés, bonheurs : peu à peu, ils renouvellent l’activité et apparaissent comme le ferment d’une agriculture en mouvement, écologique et pleine d’espoir. Essai, Gaspard d’Allens, Lucile Leclair, 140 p., 2016.

Bonne lecture,

TélérAmap, semaine du 24 au 30 avril 2021

Dans Télérama, l’écologie cette semaine c’est plutôt avec…

Crucial

  • samedi 24 avril sur Ushuaïa TV à 20h45, De grands architectes au secours de la planète. Grâce à des exemples dans les villes de New York, Paris ou encore les bidonvilles de Buenos Aires, ce documentaire présente des solutions concrètes de construction à la fois innovantes et durables. En effet, le défi des architectes est de taille : créer une architecture grandiose mais respectueuse de notre Planète.
Lire la suite

Panier du mercredi 21 Avril 2021

Pour vous aider à préparer vos menus de la semaine, nous postons en principe un article présentant la proposition du panier tous les mardis, si nous avons réussi à joindre nos maraichers, plus souvent dehors qu’entre quatre murs…C’est la fin de la saison et il faut encore patienter pour avoir nos légumes de printemps. 

Voici la liste du panier pour la semaine :

Le panier

  • Poireaux
  • Carottes
  • Oignons
  • Pommes de terre « lindzer»
  • Radis
  • Betteraves blanches crues

Pour le grand panier il y aura de la salade, du persil et des navets.

« Vers l’autonomie alimentaire » est arrivé dans le Circul’livres

Vers l’autonomie alimentaire

Des expériences en France et dans le monde entier prouvent que, même en ville, on peut cultiver et nourrir de façon soutenable une grande partie de la population. Chacun d’entre nous peut retrouver le chemin de la terre : dans son jardin, mais aussi sur un balcon ou une terrasse. Ou dans un jardin partagé. L’enquête est menée sur ces moyens de produire soi-même sa nourriture. Essai, Frédérique Basset, 120 p., 2012


Bonne lecture,

Panier du mercredi 14 Avril 2021

Pour vous aider à préparer vos menus de la semaine, nous postons en principe un article présentant la proposition du panier tous les mardis, si on a réussi à joindre nos maraichers, plus souvent dehors qu’entre quatre murs…
Il a encore fait très froid retour de l’hiver beaucoup de travail et pas encore de nouveaux légumes.

Voici la liste du panier pour la semaine :

Le panier

  • Poireaux
  • Carottes
  • Blettes
  • Pommes de terre Lindzer à chair ferme
  • Oignons
  • Radis

Pour le grand panier : ce sera du persil, de la salade et des navets.

Bulletin n°7 – Amap où ça ? – Epilogue

Sophie préside la cérémonie

Remise de la patate d’or à nos soutiens
Mercredi 24 mars 2021

Il a fait beau ce jour-là et nous avons pu organiser la Cérémonie de la remise de la Patate d’or dans la cour de Smart Food Paris (80 rue des Haies – Paris XX°).

Nous tenions à ce geste hautement symbolique, pour marquer notre reconnaissance aux soutiens qui ont aidé à l’obtention de cette salle magnifique, au cœur du quartier Réunion où nous sommes installés les mercredis depuis le 17 février 2021.

Après un an d’errance, à la rue, réfugiés longtemps dans le sas d’accès au parking moto rue de la Réunion, parfois hébergés par le centre Étincelles, nous voilà posés au chaud, avec des sanitaires et toute la place nécessaire pour nos distributions !

Cet emménagement nous a filé la patate et, plein d’ardeur et de joyeuses émotions, nous sommes fiers et honorés de remettre la patate d’or à nos récipiendaires :

M. le maire, Mmes Pulvar et Djellali ont la patate.
  • Monsieur Eric Pliez, maire du 20°
  • Madame Audrey Pulvar, adjointe à la Mairie de Paris chargée de l’alimentation durable, de l’agriculture et des circuits courts
  • Madame Lila Djellali, déléguée au maire du 20°, en charge de économie sociale et solidaire et de l’alimentation durable
  • Madame Florence Herrero, déléguée au maire du 20°, en charge de l’éducation populaire à la citoyenneté et à la transition écologique
  • Monsieur Jean-Baptiste Salachas, délégué au maire du 20°, en charge de la vie associative (excusé)
  • Madame Awa Necker, directrice du centre social Étincelles (excusée)
  • Monsieur Jacques Quijal, directeur général de l’atelier de réparation de moto de collection Scrambler
  • Madame Domitille Dezobry, responsable de Smart Food Paris

Un grand merci à tous et un merci très particulier à Léandre, grand officier de la patate d’or.

Léandre