Panier du mercredi 20 février 2019

Pour vous aider à préparer vos menus de la semaine nous postons en principe un article présentant la composition du panier tous les mardis, si on a réussi à joindre nos maraîchers, plus souvent dehors qu’entre 4 murs…

Il fait beau et presque chaud… Le printemps n’est plus très loin. Nos maraîchers ont planté les choux de Bruxelles et les petits-pois…

LA COMPOSITION DU PANIER

  • Poireaux
  • Carottes
  • Céleri rave
  • Betteraves crues pour Philippe Auguste et cuites pour rue des Haies
  • Chou Milan
  • Chou blanc pour Philippe-Auguste  et rouge  pour la rue des Haies
  • Echalotes

 

 

Dans le circul’livres de Philippe-auguste

S’engager dans une Amap
Un  guide qui permet de comprendre ce qu’une Amap change au quotidien dans notre façon d’acheter et de manger des légumes. Surtout, en bouleversant et en rééquilibrant la relation avec le producteur, être en Amap, c’est aussi rentrer dans un  imaginaire de l’agriculture, d’en découvrir les richesses et les besoins.  Les nouveaux arrivants trouveront de quoi se familiariser avec ce nouveau mode de consommation. Et de saisir le sens et la portée de cet engagement. Belles pages biographiques et carnet d’adresses en fin d’ouvrage. Guide, Françoise Vernet et Marie-Noëlle Himbert, 62 p, 2017.

 

 

Bonne lecture,

La Toile des AMAP n°96

PénélopeSaviez-vous que, selon le site internet du MIRAMAP (1), on dénombrait en France, en 2015, plus de 2000 (deux mille) « groupes en AMAP » représentant quelque 250 000 amapiens? Cela doit représenter, en tout cas, des centaines de blogs ou sites comme le nôtre…

Je fais en sorte, cette semaine, de piocher dans trois des départements de Provence Alpes Côte d’Azur. Deux des « groupes en AMAP » ont été dénichés (leurs noms d’abord, ensuite leur présence sur internet, vérification faite) ailleurs que sur la « liste officielle » (membres du réseau Les AMAP de Provence). Pour apparaître ici, le contenu de leurs sites ou blogs a forcément « un petit quelque chose en plus ». Mais c’est vrai que, pour ce qui concerne l’inventivité – ou non – de leur « identité visuelle » (logos…), je n’ai pas spécialement trouvé matière à m’extasier.

Lire la suite

Panier du mercredi 13 février 2019

Pour vous aider à préparer vos menus de la semaine nous postons en principe un article présentant la composition du panier tous les mardis, si on a réussi à joindre nos maraîchers, plus souvent dehors qu’entre 4 murs…

En ce moment il fait très beau, et nos maraichers travaillent beaucoup sous serres. Pas trop en pleins champs car ceux ci sont encore trop humide à cause des pluies des semaines précédentes.

LA COMPOSITION DU PANIER

  • Pomme de terre
  • Carottes
  • Poireaux
  • Betteraves cuites pour Philippe Auguste et crues pour rue des Haies
  • Potirons
  • Chou rouge ou Chou blanc
  • Oignons
  • Pour le grand panier, il y aura plus de quantité

 

Dans le circul’livres de Philippe-Auguste

Into the wild
Le livre raconte, dans un travail de reconstitution fouillé et respectueux mené par Jon Krakauer, l’histoire de Christopher McCandless parti à 24 ans vivre la vie sauvage en Alaska.  Il débute par la découverte du corps du jeune homme dans un bus abandonné, mort de malnutrition ou d’empoisonnement pour avoir avalé des graines toxiques. Imprégné des lectures de Tolstoï, Thoreau, Twain et London, l’aventurier a quitté la vie d’étudiant en Virginie et un milieu familial aisé. Il a d’abord sillonné le sud des Etats-Unis avant de suivre sa petite musique intérieure et de s’installer dans l’Alaska sauvage, seul, à pied dans la neige, en communion avec la nature avec 10 livres de riz, une carabine 22 long rifle, un appareil photo, des livres et une carte. En tout, il y survivra 112 jours, se nourrissant de racines et de gibier. Sean Penn a adapté l’œuvre au cinéma. Récit, Jon Krakauer, 250 p, 1996.

 

 

Bonne lecture,

La Toile des AMAP n°95

PénélopeSaviez-vous que, selon le site internet du MIRAMAP (1), on dénombrait en France, en 2015, plus de 2000 (deux mille) « groupes en AMAP » représentant quelque 250 000 amapiens? Cela doit représenter, en tout cas, des centaines de blogs ou sites comme le nôtre…

Les trois groupes en AMAP de sujets de la présente chronique ont pour caractéristique de se nommer d’après la localité où ils sont situés. Nous survolons trois départements de trois régions différentes. Euphonétiquement parlant, j’ai eu plaisir à rapprocher Puteaux (Ile-de-France) et Fuveau (PACA), qui donne l’occasion de redécouvrir le concept d’AMAP « de proximité ». Enfin, le cumul de leurs recettes figurant en ligne représente une petite centaine d’items.

Lire la suite