TélérAmap, semaine du 27 avril au 3 mai 2019

Avec Télérama, l’écologie, c’est pas du cinéma !

Ils changent de propriétaire ?

  • samedi 27 avril sur Arte à 23h20 – A qui appartiennent les océans ? Dans un avenir proche, mers et océans risquent de devenir de véritables sources de conflits entre certaines nations concurrentes. Attirés par la richesse de fonds marins encore largement inexploités, nombre de pays côtiers cherchent à s’arroger des superficies considérables, parfois au détriment de leurs voisins. Créée en 1997 sous l’égide des Nations unies, la Commission sur les limites du plateau continental va, dans les prochaines années, jouer un rôle déterminant. Les experts gardent leurs secrets; les notions sont ardues et les démonstrations difficiles à suivre, mais l’ensemble est vif et traité avec humour.

Lire la suite

TélérAmap, semaine du 20 au 26 avril 2019

Avec Télérama, il y a de quoi faire en écologie !

Avoir la frite

  • dimanche 21 avril sur France 5 à 20h50 – La frite casse la baraque. Une histoire de la bonne humeur ! Une passion pour les Français qui en consomment près de 10kg par an et par personne. En Chine, elle menace de remplacer le riz.  Intéressant et amusant.

 

Magnifique encore

  • Du lundi au vendredi,  sur Arte à 17h35 – Le maître des abeilles. La série documentaire de 15 histoires, qui a commencé la semaine dernière,  nous fait découvrir la beauté et l’immense variété du monde des abeilles, les traditions, les techniques apicoles et jusqu’aux rituels que les hommes ont développés en côtoyant ces colonies d’insectes. Leur mise en danger avec l’utilisation massive des pesticides et le vertige qui nous prend en imaginant leur disparition. Lundi 22 avril, Népal : Les Gurung et l’abeille géante ; mardi 23 avril, Mexique : L’abeille maya ; mercredi 24 avril, Kenya  : L’abeille, les Yahu et l’oiseau. ; jeudi 25 avril, France : Le berger des abeilles ; vendredi 26 avril, Allemagne : Rosenfeld, un paradis pour les abeilles.

Heu, c’est pas du cinéma

  • mardi 23 avril sur Planète + à 20h55 – Green Cops. Indonésie. L’Indonésie et ses milliers d’îles font face au fléau de la pêche illégale et de ses méthodes musclées : utilisation de produits toxiques ou d’explosifs, des techniques douteuses qui appauvrissent les ressources en poissons, et détruisent les coraux vitaux à la faune et la flore sous-marine. L’état Indonésien combat férocement ces pêcheurs illégaux et envoie par le fonds des dizaines de bateaux de pêches illégales, en emprisonnant son équipage. Une méthode forte, qui envoie un message fort à ces destructeur de l’environnement.C’est du cinéma

    • jeudi 25 avril sur France 3 à 21h00 – La vache. Fatah, un modeste, joyeux et optimiste paysan algérien qui n’a jamais quitté sa campagne, rêve d’emmener sa vache Jacqueline au salon de l’agriculture de Paris. Il entame, à pied, sa marche vers Paris. À travers la France, son voyage est plein de rencontres mais les ennuis le retardent et il n’est pas sûr d’arriver à temps au concours de la plus belle vache.

     

    En voilà une histoire

    • vendredi 26 avril sur Toute l’histoire à 19h00 – Thé, café ou chocolat. L’histoire de la consommation du thé, du café et du chocolat en France, ou comment l’usage d’une plante raconte la conquête, l’esclavage, le trafic illicite et l’industrialisation.

 

Anne

TélérAmap, semaine du 13 au 19 avril 2019

Avec Télérama, L’écologie, faut dire que ça en jette !

Magnifique

  • Du lundi 15  avril au vendredi 3 mai, sauf le week-end, sur Arte à 17h35 – Le maître des abeilles. Quinze histoires étonnantes des liens intimes que les hommes tissent avec les abeilles.  Cueillette périlleuse, récolte nocturne, transhumance maritime… En Ethiopie, les abeilles sont même mises au service de la foi ! La série documentaire nous fait découvrir la beauté et l’immense variété du monde des abeilles, les traditions, les techniques apicoles et jusqu’aux rituels que les hommes ont développés en côtoyant ces colonies d’insectes. Leur mise en danger avec l’utilisation massive des pesticides et le vertige qui nous prend en imaginant leur disparition. Lundi 15 avril, Indonésie : L’arbre à miel sacré ; mardi 16 avril, Argentine : A la recherche du Paradis. mercredi 17 avril, Slovénie : Le refuge de l’abeille carniolienne ; jeudi 18 avril, Inde : Le miel des montagnes bleues ; vendredi 19 avril, Italie : l’abeille noire de Sicille.

Lire la suite

TélérAmap, semaine du 6 au 12 avril 2019

Avec Télérama, en tirant un peu l’écologie ça ramène !

C’est du cinéma

  • dimanche 7 avril sur OCS City à 20h45 – Les délices de Tokyo. Dans un jardin public de Tokyo, un homme un peu triste vend sans succès ses dorayakis, des gâteaux fourrés à la pâte de haricot rouge. Survient une vieille dame qui propose de faire cuire les haricots à sa façon. Et les dorayakis se vendent comme des petits pains. Un jour  les mains rougies et déformées de la vieille dame attirent l’attention des clients qui se mettent à la regarder comme une sorcière… Il y a des contrastes intéressants dans ce film. La douceur de la dame qui recommande d’écouter ce que racontent les haricots rouges ou les feuilles de cerisier. Mais aussi sa ­douleur secrète et qui fait resurgir un passé tabou : l’époque où le Japon condamnait à l’enfermement les malades de la lèpre. D’une recette de cuisine à une leçon de vie.

C’est pas du cinéma !

  • mardi 9 avril sur France 2 à 23h05 – Gueules cassées. Documentaire. Allan Henry a 28 ans ; il est journaliste. Il a grandi à Verdun dans la Meuse. Ses potes sont tombés dans l’héroïne. 10 ans plus tard, Allan a décidé de revenir sur ses pas, pour tenter de comprendre.  Pourquoi et comment cette jeunesse rurale est-elle une cible facile pour l’héroïne ? Pourquoi ce département ? La Meuse c’est sur la route de la drogue, qui part des Pays-Bas et qui inonde la France. C’est aussi la première guerre mondiale, la crise de l’ère post industrielle avec peu d’espoir professionnel où la drogue ravage la jeunesse. Ce documentaire est aussi un témoignage d’amitié.

Se nourrir

  • jeudi 11 avril sur LCP-Assemblée nationale à 20h30 – Chère anorexie. A travers les témoignages de malades et de soignants en Europe, une enquête sensible sur l’énigme de l’anorexie, dont la prise en charge ne cesse d’évoluer et dont le seul vrai remède est la nourriture.

 

 

Anne

TélérAmap, semaine du 23 au 29 mars 2019

Avec Télérama, l’écologie en a de bonnes (émissions) :

Système. On change ?

samedi 23 mars, Arte 23h10. Les défis d’une autre agriculture. S’il a eu le mérite d’assurer la sécurité alimentaire et de faire chuter les prix des denrées, le système agro-industriel, fruit d’une révolution engagée au cours du XXe siècle, semble aujourd’hui à bout de souffle. Infertilité croissante des sols, pollution des eaux aux nitrates, maladies liées aux pesticides, disparition des insectes et d’innombrables espèces animales… Pour les défenseurs de l’environnement et pour la communauté scientifique – mais aussi pour une bonne partie du monde paysan –, il est urgent de changer de cap pour sortir de l’impasse, en s’engageant pour une agriculture durable et respectueuse de l’environnement. Mais par quels moyens ? Un passage au « tout-biologique » est-il possible ? Faut-il réformer les règles de l’agriculture conventionnelle ? Quel avenir pour la permaculture, modèle écologique au rendement remarquable ? Les réalisateurs de ce documentaire ont accompagné une année durant des paysans en quête de solutions alternatives en France et en Allemagne, pour tenter de répondre à ces questions essentielles.

 

TélérAmap, semaine du 16 au 22 février 2019

Avec Télérama, l’écologie cette semaine manque d’humour :

Alarme

mardi 19 mars, Arte,  20h45. Antibiotiques, la fin du miracle. Pour la médecine moderne, les antibiotiques ont offert jusqu’ici un moyen quasi miraculeux de lutter contre les bactéries infectieuses. Mais leur usage abusif, qui voit décliner inéluctablement leur efficacité, pose un problème de santé majeur. En cause : l’élevage moderne, qui bourre d’antibiotiques (les mêmes que ceux administrés aux humains) la nourriture donnée aux bêtes, pour accélérer leur croissance. Aujourd’hui, aux États-Unis, 80 % de la production d’antibiotiques est ainsi destinée aux élevages. Les animaux finissant dans nos assiettes, le corps développe une accoutumance accrue face aux médicaments, rendant leur utilisation totalement inefficace. Tous les continents sont concernés. Au travers notamment de nombreuses interviews de scientifiques, ce documentaire tourné dans différents pays tire la sonnette d’alarme sur une question dramatique et complexe, dont personne ne peut aujourd’hui mesurer les conséquences.

 

Alarme encore

vendredi 22 mars, Arte,  13h. Quand la ville s’étend. En Allemagne, la ville de Munich construit des logements pour accueillir 30 000 habitants de plus par an en moyenne. Elle empiète sur les terrains cultivés autour en les rachetant à un prix dérisoire. Hans est agriculteur au nord-est de la ville. Il se bat pour sa ferme et son gagne-pain face à des urbanistes sûrs de leurs chiffres et de leur bon droit.

 

Bonne semaine de TV et d’ailleurs,

 

 

TélérAmap, semaine du 2 au 8 mars 2019

Avec Télérama, il y a de la variété :

Ce fut la guerre

samedi 2 mars, Arte 22h35. Epaves et pollution. Les larmes noires de l’océan. Les épaves en question ce sont celles des navires coulés par les bombardements de la seconde guerre mondiale. Il y en quelques 6300 recensées au fond des océans du globe, bourrées d’hydrocarbures hautement toxiques qui s’échappent ou risquent de s’échapper des cuves complètement corrodées. Le pompage de ces cuves, à titre de protection, serait une opération hautement coûteuse et les responsabilités juridiques des Etats n’arrivent pas à s’établir. Lire la suite