TélérAmap, semaine du 10 au 16 avril 2021

Dans Télérama, l’écologie, il y a des semaines sans… et des semaines avec !

On fait du blé… ou du blé

  • mardi 13 avril sur Arte à 20h50, Gluten, l’ennemi public. Le blé est l’aliment de base de l’humanité, le fondement même des premières civilisations du monde. Mais aujourd’hui, pour un nombre croissant d’individus, il est devenu un poison, et un nouveau marché de produits sans gluten a émergé et s’avère très lucratif. Et pourtant, la vraie cause de cette explosion d’intolérance aux céréales reste un mystère. Comment se fait-il que, tout à coup, nombre d’entre nous ne supportent plus le noyau de protéines, hautement nutritif, des céréales ? Les changements récents dans nos habitudes alimentaires ont-ils déclenché l’épidémie ? Le blé n’est-il plus le bon vieux grain que nous mangeons depuis 10 000 ans, ou plus ? Le film est sérieux, pose les bonnes questions et très critique sur un système agro-alimentaire empoisonné.
Lire la suite

TélérAmap, semaine du 27 mars au 2 avril 2021

Dans Télérama cette semaine encore, les soucis écolo sont en veilleuse. Il y a plus et mieux à faire ailleurs. Et pourtant…

Stupéfiant

  • dimanche 28 mars sur M6 à 21h05, Capital. Surconsommation, enquête sur la face cachée du gaspillage. Au sommaire : Médicaments, cosmétiques : le grand gaspillage des invendus. Chaque année, ce sont plusieurs centaines de millions d’euros de produits de pharmacie et de médicaments, pourtant toujours consommables, qui partent à la poubelle ! – Livraison : toujours plus, toujours plus vite mais à quel prix pour la planète ? Avec leur objectif de nous livrer toujours plus vite, les sites se livrent une bataille pour raccourcir les délais, au prix d’incroyables sacrifices écologiques – Chaussures : enquête sur un impossible recyclage. Chaque Français se débarrasse de quatre à cinq paires de chaussures chaque année. Cela représente 240 000 tonnes !

Bonne semaine de TV, et d’ailleurs

TélérAmap, semaine du 13 au 19 mars 2021

Dans Télérama cette semaine, l’écologie n’a pas dit son dernier mot

Electricity et terra

  • samedi 13 mars sur LCP-Public Sénat à 22h30, Agriculteurs sous tension, l’omerta française. L’histoire commence il y a 30 ans, dans une exploitation laitière dans la Manche. La ferme était traversée par une ligne à Très Haute Tension (THT). Après la mise en service d’un transformateur électrique en 1989, l’éleveur constate que ses vaches tombent malades, donnent moins de lait. L’éleveur en est convaincu : des rayonnements électromagnétiques perturbent son troupeau. […] En Pays de la Loire, en Bretagne, en Normandie et à vrai dire partout en France, des éleveurs racontent la même histoire, terrible : des vaches qui refusent d’aller à la traite, des animaux qui dépérissent, des veaux atteints de malformations, des poules qui arrêtent de pondre. […] Parmi les causes avancées par les éleveurs, il y a les ondes, mais aussi les courants vagabonds et les courants parasites, véhiculés par les veines d’eau qui courent dans le sol, parfois sous des bâtiments agricoles, notamment les salles de traite et les stabulations. […] Dans le monde agricole, les cas d’électrosensibilité se multiplient … Une enquête inédite sur ce qui constitue un scandale sanitaire et politique.
Lire la suite

TélérAmap, semaine 9 (ajout pour 01/03/2021)

Dans Télérama, en écologie cette semaine, j’oubliais un documentaire qui donne la parole aux acteurs réprouvés de l’industrie agro-alimentaire, prise dans la tourmente.

On s’informe

  • lundi 1er mars 2021 sur France 2 à 23h25, Nourrir les hommes. Ils sont les rouages de l’industrie agro-alimentaire. Ouvriers d’abattoir ou cadres en marketing, ils sont devenus impopulaires. Dans ce film, ils témoignent pour la première fois. Emilie, ouvrière à la chaîne dans une usine de surgelés, David, directeur marketing chez le numéro un français du jambon, Benjamin, éleveur de poules en cage, et Roman, tueur en abattoir, savent qu’il est temps de changer de système. Vache folle, œufs contaminés, lait aux salmonelles : les scandales se sont succédé et la confiance s’est effritée.

Bonne semaine de TV, et d’ailleurs,

TélérAmap, semaine du 27 février au 5 mars 2021

Dans Télérama, en écologie cette semaine, c’est surtout samedi que ça se passe. Et on a l’embarras du choix…

C’est la vie qui change

  • samedi 27 février sur France 3 à 16h15, Nos vies d’ici. Ma vie rurale. Série documentaire pour raconter comment apparaissent de de nouvelles façons de vivre, de produire, de travailler, de se nourrir, d’être solidaires en France. La première collection de 8 documentaires est consacrée à la vie rurale ; à  travers les histoires croisées d’hommes et de femmes engagés, nous  découvrons une France généreuse, courageuse, passionnée, innovante. Des vies enracinées dans l’extraordinaire beauté de nos terroirs et dédiées à la culture de produits d’exception. Avec le premier épisode, on fait la connaissance de Pierre, éleveur bovin en Ardèche, Yolande, maraîchère dans le Lot-et-Garonne,  Aurore, marchande ambulante dans le Cher, Yvonnick, producteur d’huîtres dans le Morbihan, Emanuele, castanéiculteur en Corse, Audrey, trufficultrice dans la Drôme,  Mélanie, vétérinaire de campagne en Normandie et Vincent, maraîcher arboriculteur en Moselle. 
Lire la suite

TélérAmap, semaine du 20 au 26 février 2021

Dans Télérama, en écologie cette semaine, on a de quoi croquer. Et déguster…

Grande soirée paysanne

  • mardi 23 février sur France 2 à 21h05, Nous paysans. C’est l’histoire de nos grands-parents et de nos arrière-grands-parents. L’histoire d’une incroyable épopée, celle des paysans français qui, en à peine un siècle, ont vu leur monde être profondément bouleversé. Alors qu’ils constituaient autrefois la grande majorité du pays, ils ne sont plus aujourd’hui qu’une infime minorité, mais se retrouvent confrontés à un défi immense : comment continuer à nourrir la France ? De la figure du simple métayer décrit par Émile Guillaumin au début du XXe siècle au lourd tribut payé par les paysans durant la Grande Guerre, des prémices de la mécanisation dans l’entre-deux-guerres à la figure ambivalente du paysan sous l’Occupation, de la course effrénée à l’industrialisation dans la France de l’après-guerre à la prise de conscience qu’il faut désormais repenser notre modèle agricole et inventer l’agriculture de demain, le film revient sur la longue marche des paysans français. Un siècle au cours duquel une France autrefois morcelée en de nombreuses régions, aux langues et aux traditions variées, va s’unir. Un siècle au cours duquel les campagnes vont lutter pour se moderniser et connaître des changements sociaux sans précédent. Pour la première fois, cette histoire nous est racontée par les paysans eux-mêmes. À travers leurs témoignages, des archives exceptionnelles ce documentaire nous fait découvrir toute la richesse et la diversité de cette France agricole qui est non seulement notre passé mais aussi notre avenir.
Lire la suite

TélérAmap, semaine du 13 au 19 février 2021

Dans Télérama, en écologie cette semaine, on a de quoi se poser des questions…

A la source ?

  • samedi 13 février sur Ushuaïa TV à 20h45, Le goût de l’eau. Parisienne nouvellement installée à Jutigny, un petit village rural de Seine et Marne, la réalisatrice se rend compte que l’eau issue de son robinet est non seulement impropre à la consommation, polluée par les nitrates et les pesticides, mais qu’elle est aussi plus chère qu’à Paris. Le point de départ d’une vaste enquête sur les rouages de la distribution de l’eau potable en Ile de France. Et si, sans blague, on avait là un point d’entrée pour se rendre compte de l’état catastrophique de notre planète et de notre société ?
Lire la suite

TélérAmap, semaine du 6 au 12 février 2021

Dans Télérama en écologie cette semaine, on aime les films et les histoires vraies…

Grand cinéma

  • lundi 8 février sur Arte à 22h45, Les raisins de la colère. L’histoire se déroule aux États-Unis dans les années 30, pendant La grande dépression. Libéré après quatre années de prison, Tom Joad rejoint la modeste ferme de ses parents dans l’Oklahoma. Une fois sur place, il découvre la maison vide et les champs désertés. Sa famille, qui s’est provisoirement installée chez un oncle, est bientôt obligée de quitter les lieux. Les banques et les grands entrepreneurs chassent les paysans surendettés, multiplient les expropriations et prennent possession des biens fonciers. Réalisé en 1940, ce grand film de John Ford est un encouragement vigoureux à la révolte sociale et un hymne chaleureux à ceux qui souffrent le plus.
Lire la suite

TélérAmap, semaine du 30 janvier au 9 février 2021

Dans Télérama en écologie cette semaine, on est peut-être un peu moins pessimiste…

Quel animal !

  • lundi 1er février sur France 3 à 21h05, L’homme qui aimait les ours. Le réalisateur de ce documentaire, guide de la baie d’Hudson, au Canada, a dédié sa vie à l’ours polaire, aujourd’hui menacé par le réchauffement climatique. Pendant un an, il va suivre ses traces pour savoir comment son animal fétiche résiste au réchauffement climatique. Il va observer les naissances et l’incroyable dévouement des mères pour leurs oursons. Assister aux combats des grands mâles et à leur festin de phoques, au printemps. Découvrir aussi comment l’ours traverse cette saison en enfer qu’est pour lui l’été. Heureusement, le Roi du Nord est un monstre d’adaptation.
Lire la suite

Téléramap, semaine du 23 au 29 janvier 2021

Dans Télérama cette semaine, en écologie, on se promène en France

En Beauce

  • samedi 23 janvier sur LCP-Public Sénat à 21h00, La Beauce, le glyphosate et moi. Dans la Beauce, de nombreux agriculteurs ne veulent pas se passer de glyphosate. Cela les contraindrait à utiliser d’autres herbicides, à consommer plus de carburant pour labourer, à voir des herbes envahir leurs champs et leurs rendements diminuer. Sans compter qu’ils ne sont pas convaincu de ses dangers pour la santé. Pendant deux ans, la réalisatrice les a côtoyés et surtout écoutés, se laissant presque convaincre. Pas tout à fait, cependant…
Lire la suite