« Algues vertes » est arrivé dans le Circul’livres

Algues vertes

L’histoire interdite. Pas moins de trois hommes et quarante animaux ont été retrouvés morts sur les plages bretonnes. L’identité du tueur est un secret de polichinelle : les algues vertes. Un demi-siècle de fabrique du silence raconté dans une enquête fleuve.Des échantillons qui disparaissent dans les laboratoires, des corps enterrés avant d’être autopsiés, des jeux d’influence, des pressions et un silence de plomb. L’intrigue a pour décor le littoral breton et elle se joue depuis des dizaines d’années. L’enquête sans précédent, fait intervenir lanceurs d’alerte, scientifiques, agriculteurs et politiques. Elle est menée tambour battant avec ironie et humour. Bande dessinée, Inès Léraud et Pierre Van Hove. 160 p., 2019.

Bonne lecture,

« Manger » est arrivé dans le Circul’livres

Manger


Plaidoyer pour une sécurité sociale de l’alimentation. La crise du coronavirus et les mesures de confinement ont mis en évidence les fragilités d’un système qui ne garantit pas la nourriture à tous, encore moins la nourriture de qualité. La désorganisation des grandes institutions a livré les plus précaires à eux mêmes. Elle réactive du même coup une exigence qui monte en puissance depuis plusieurs mois : à savoir celle d’une sécurité sociale de l’alimentation, comme il existe une sécurité sociale de la santé. Sa mise en œuvre impose de remettre à plat tout un système aujourd’hui piloté par l’agro-industrie et qui a fait de la pauvreté un de ses rouages autant qu’un de ses débouchés, et de la privatisation des ressources une de ses raisons d’être. Elle implique aussi de réinterroger notre fonctionnement démocratique qui continue d’écarter les femmes de prises de décisions dont elles sont, au quotidien, les premières à assumer les conséquences. Plaidoyer, Entretien de Dominique Paturel, réalisé par Marie-Noelle Bertrand, 128 p., 2020.

Bonne lecture,

« Nobles paysans » est arrivé dans le Circul’livres

Nobles paysans

Dans cette œuvre autobiographique, l’auteur, célèbre mangaka, dévoile des anecdotes pleines d’humour sur sa vie chez ses parents, exploitants agricoles. Elle élève des vaches, cultive des légumes, craint les ours et mène une guerre sans fin contre l’écureuil d’Hokkaido, un voleur de récolte très habile. Bref, elle raconte sa vie à la ferme par tous les bouts et c’est irrésistible ! Manga, Hiromu Arakawa, 128 p., 2013.

Bonne lecture,

« Paix et Climat » est arrivé dans le Circul’livres

Paix et Climat

Le Mouvement de la Paix agit pour le désarmement, en particulier nucléaire, mais aussi contre la production et les transferts d’armements et pour la réduction des budgets militaires. L’objectif de ce livret est de faire le point sur l’ensemble des initiatives de ces quarante dernières années se référant au dérèglement climatique et de dénoncer les pollutions liées aux activités militaires. Indispensable. Guide, Collectif, 64 p., 2020.

Bonne lecture,

« L’homme qui plantait des arbres » est arrivé dans le Circul’livres

L’homme qui plantait des arbres

Au cours d’une de ses promenades en Haute-Provence, le narrateur a un jour rencontré un personnage extraordinaire, Elzéard Bouffier, un berger solitaire et paisible qui plante des arbres, des milliers d’arbres.
Écrite à la suite d’un concours du magazine américain Reader’s Digest, la nouvelle a eu un retentissement mondial. Elle est aujourd’hui considérée comme un manifeste à part entière de la cause écologiste. En effet, le berger ne parvient pas seulement à créer une forêt : celle-ci a des conséquences sociales et économiques, qui permettent aux villages des alentours d’accueillir de nouvelles familles alors qu’ils étaient menacés de désertification. Avant même l’invention de la notion de développement durable, la nouvelle en donne ainsi une illustration poétique. Nouvelle, Jean Giono, 32 p., 1953.

Bonne lecture,

« Les néo-paysans » est arrivé dans le Circul’livres

Les néo-paysans

Alors que le monde agricole se débat dans la crise et que des milliers d’agriculteurs abandonnent chaque année leur métier, des jeunes et moins jeunes gens venus de la ville, sans ancrage familial dans la paysannerie, choisissent de travailler la terre et s’installent ici et là, aux quatre coins de la France, en maraîchage, élevage, culture. Succès, échecs, difficultés, bonheurs : peu à peu, ils renouvellent l’activité et apparaissent comme le ferment d’une agriculture en mouvement, écologique et pleine d’espoir. Essai, Gaspard d’Allens, Lucile Leclair, 140 p., 2016.

Bonne lecture,

« Vers l’autonomie alimentaire » est arrivé dans le Circul’livres

Vers l’autonomie alimentaire

Des expériences en France et dans le monde entier prouvent que, même en ville, on peut cultiver et nourrir de façon soutenable une grande partie de la population. Chacun d’entre nous peut retrouver le chemin de la terre : dans son jardin, mais aussi sur un balcon ou une terrasse. Ou dans un jardin partagé. L’enquête est menée sur ces moyens de produire soi-même sa nourriture. Essai, Frédérique Basset, 120 p., 2012


Bonne lecture,

« Un potager chez moi… Sans jardin ! » est arrivé dans le Circul’livres

Un potager chez moi… Sans jardin !

20 légumes et fruits « maison » ou comment cultiver et récolter sur son balcon ou sa terrasse des légumes 100% naturels. Sur un balcon ou une terrasse, quelques mètres carrés suffisent pour installer pots, jardinières ou sacs de culture et y faire pousser des tomates, du basilic, des fraises ou même un pêcher… Guide, Philippe Asseray, 60 p. 2021

Bonne lecture,