TélérAmap, semaine du 14 juillet au 20 juillet

Avec Télérama, en écologie, on a des questions à se poser :

Méchant

samedi 14 juillet, LCP-Public Sénat à 23h30. Pesticides, le poison de la terre. En Europe, c’est la France qui est la plus grosse consommatrice de pesticides et c’est dans les vignobles qu’on en trouve le plus. La réalisatrice de ce documentaire, très motivée, est partie à la rencontre de ces agriculteurs qui ont clairement été encouragés dans les années cinquante à utiliser ces produits chimiques. Elle les fait parler. On est soufflé de constater que ce sont les personnes les plus exposées et les plus concernées qui préfèrent fermer les yeux… Lire la suite

Dans le circul’livres de Philippe-Auguste

C’est une bonne idée le Zéro Déchet ! Pour la planète, pour sa santé, pour le porte-monnaie, ce livre, est un carnet de bord et un guide pratique rempli de conseils  et d’alternatives simples pour le quotidien : courses, cuisine, nettoyage, mobilier, hygiène, maquillage, vêtements, jardin, bricolage, festivités. Car les déchets sont partout ! Ce que vous allez gagner : l’amélioration de votre écobilan familial, moins de toxiques et de sacrées économies. Plus le sentiment exaltant d’être acteur de sa vie, de sa santé, de créer du lien, de toucher à l’essentiel.  Guide, Jérémie Pichon (texte), Bénédicte Moret (illustrations),  258 p. 2016. Les deux auteurs animent le blog famillezerodechet.com

 

Bonne lecture,

 

dans le circul’livres de Philippe-Auguste

François Ruffin, de la France insoumise, se déplace en France et entame le dialogue avec des agriculteurs. Dans le creuset du doute qui a envahi la profession, de la fracture avec le reste de la société, de la paupérisation de beaucoup et du désenchantement devant les modèles imposés, les échanges ont de la vivacité, des parts de grandes surprises et de la nécessité. Essai, François Ruffin, 220 p. 2018.

 

Bonne lecture,

 

TélérAmap, semaine du 30 juin au 6 juillet

Avec Télérama, en écologie, il y a toujours de quoi faire :

Transmission

lundi 2 juillet, France 3 à 23h20. Je ne veux pas être paysan. Fils de paysan breton, le réalisateur décrétait à 4 ans qu’il voulait être « moissonneuse-batteuse » ! Après ses études dans un lycée agricole, il change de voie et s’éloigne de la ferme et des difficultés du métier. A 30 ans, il renoue avec son père et s’interroge sur son rapport avec la ferme familiale. Le film est construit sur un échange père-fils et raconte un parcours. Lire la suite

Dans le circul’livres de Philippe-Auguste

jean-Jacques Rousseau dans son assiette

On connaissait déjà Rousseau comme botaniste et défenseur de la nature mais on apprend quel visionnaire il fut en matière d’alimentation : il prônait en effet – la consommation de produits locaux suivant le rythme des saisons et faisait l’apologie d’une culture que l’on appellerait aujourd’hui « raisonnée ».
A la suite de la réflexion du philosophe sur la nourriture — »L’art de bien se nourrir » et aussi celui du « bien se tenir » — de nombreuses pages sont consacrées à l’art de préparer les aliments, piochés dans sa correspondance, La nouvelle Héloïse et l’Emile. Essai, Jean-Marc Vasseur, 160 p. 2012

 

Bonne lecture,

 

Jusettes et confitures

Bonjour tous,

Ce soir la distribution de Philippe-Auguste est dans le jardin du Foyer des Jeunes Travailleurs  :

183 rue de Charonne – 75011 Paris aux les mêmes horaires (18h45-20h15).

Céline sera là pour la distribution de fruits :

Pensez à rapporter les bouteilles vides, les pots de confiture vides ainsi que les barquettes en plastique qui contenaient les petits fruits rouges !

N’oubliez pas que le tarif tient compte de cette consigne !

 

Merci !

Edit: la distribution de la Réunion a bien lieu à l’endroit habituel.

 

TélérAmap, semaine du 23 au 29 juin

Avec Télérama, en écologie, il y a un peu de tout :

Scandale

dimanche 24 juin, France 5 à 23h05. Vert de rage. Afrique du Sud, townships toxiques. Un modèle de film documentaire sur un scandale environnemental. L’enquête, documentée, chiffrée, démonstrative, porte sur les centaines de terrils qui encerclent Johannesburg. Ces déchets, très volatils, proviennent de l’extraction des mines d’or et sont responsables des maladies respiratoires et neurologiques. Mais l’Etat tarde à reconnaître sa responsabilité et l’urgence de la situation. Lire la suite