TélérAmap, semaine du 30 mai au 2 juin 2020

Avec Télérama, on continue comme avant. Le bon sens en écologie frappe toujours :

C’est demain l’avenir

    • mardi 2 juin, sur Ushuaïa TV à 20h40. La révolution verte : vers le zéro carbone. À quoi ressemblera le futur monde durable ? C’est la  question, maintenant que la transition mondiale vers une énergie durable s’accélère. En effet, la croissance de l’énergie durable implique bien plus de changements que la seule couleur de l’énergie fournie à nos maisons. Comment notre mobilité sera-t-elle changée ? L’énergie sera-t-elle gratuite un jour ? Tout comme Internet s’est avéré avoir une influence imprévue sur toutes sortes d’industries, de la musique aux entreprises de taxis, la transition vers l’énergie durable dépassera également le secteur de l’énergie. Et avec un impact beaucoup plus important que ce que l’on suppose aujourd’hui. Ce documentaire propose un voyage dans des endroits où l’avenir durable est déjà (presque) visible. En Chine, par exemple, où d’anciennes mines de charbon ont trouvé une nouvelle vie sous forme de parcs solaires et au Danemark, où les centrales électriques du futur servent également de pistes de ski.

Lire la suite

TélérAmap, semaine du 23 au 29 mai 2020

Avec Télérama, il y a le nouveau paysage géopolitique que la résistance à la pandémie va nous obliger à redessiner. Et puis, il y a les paysages, tout court :

Histoire de loup

      • samedi 23 mai, sur France 4 à 21h05. L’Odyssée du loup. Dans les années 1990, les loups ont fait leur retour dans les Alpes. Ils sont venus d’Italie. Aujourd’hui, il y en aurait 350 en France. Cette réapparition prouve que la vie sauvage peut revenir par elle-même. Le jeune Slava, a été banni par la meute, et des forêts de Roumanie aux monts Cantabriques du nord de l’Espagne, il a parcouru plus de 3 000 kilomètres avant de s’installer. Le documentaire suit prosaïquement cette quête de territoire et de survie. On reste un peu sur la faim d’une autre dimension.

Lire la suite

« Aux armes, paysans! » est arrivé dans le circul’livres

Charlie Hebdo hors série

Aux armes, paysans! Selon l’ONU, la population mondiale pourrait atteindre 11 milliards de personnes en 2100, contre 7,7 milliards actuellement. Comment nourrir une telle masse d’individus, sachant que l’agriculture industrielle — celle que l’on nomme à tort « traditionnelle » — n’y parvient pas et, pire encore, épuise les sols, assèche les nappes phréatiques, empoisonne les aliments, torture les bêtes, ruine les paysans, accapare terres et semences, accroît in fine la famine et la malnutrition. Il en reste à jeter ? Les journalistes et les dessinateurs de Charlie font un point de situation de l’agriculture d’aujourd’hui et imaginent le paysan de demain. Dossier-magazine, grandes plumes et bons stylos, 60 pages, février, mars, avril 2020. En avant-goût, l’avis de lecteurs amapiens : http://dasola.canalblog.com/archives/2020/04/07/38152962.html

 

Bonne lecture,

TélérAmap, semaine du 16 au 22 mai 2020

Avec Télérama, il y a le virus. Mais pas que :

Ça chauffe

    • mardi 19 mai, sur Ushuaïa TV à 20h40. Thermostat climatique. Sous la pression du réchauffement climatique, la géo-ingénierie, la modification à grande échelle du climat de la terre, n’est plus de la science-fiction. Capter le CO2 présent dans l’atmosphère grâce à des forêts d’arbres artificiels, refléter la lumière du soleil en créant un bouclier dans la mésosphère… Des scientifiques testent de nouvelles technologies qui selon eux seront capables de limiter les effets du réchauffement, voire de refroidir la planète. Ce film-documentaire explore certaines de ces hypothèses envisagées pour remédier au réchauffement de la terre. Il s’interroge sur la place que certaines technologies d’ingénierie climatique pourraient prendre dans notre monde… On parle là du futur très proche de la Terre.

Lire la suite

« Dersou Ouzala » est arrivé dans le circul’livres

Dersou Ouzala

Récit autobiographique par un officier du tsar, qui entreprend le journal de ses expéditions dans la taïga sibérienne et romancera la rencontre, en 1902, avec un chasseur de la tribu nanaï — autrefois appelée golde, terme utilisé dans le roman — Dersou Ouzala, qui lui a servi de guide. De connivence avec l’herbe et les étoiles, Dersou déchiffre avec une sagacité et une intuition prodigieuses tous les secrets de la nature. Il comprend, connaît et aime toutes les formes et manifestations de la vie. Il parle aux tigres et à la forêt, aux nuages et au soleil, au feu et à la nuit. L’amitié naît entre les deux hommes au milieu de cette nature tour à tour splendide et terrifiante, au fil des aventures et des périls. Jusqu’au moment où il atteignent Kahabarovsk, la ville. Dersou ne parviendra pas à s’y faire et devra retourner dans sa taïga. Roman, Vladimir Arséniev, 350 p., 1921.

 

Bonne lecture,

TélérAmap, semaine du 9 au 15 mai 2020

Avec Télérama, et la fin du confinement, on a la tête à la planète :

« Mais comment ça marche la spéculation ? »

    • lundi 11 mai, sur France 5 à 20h55. Le sucre. Film tiré d’une farce moderne d’une arnaque sur fond de crise. En 1974, sur les ondes d’Europe 1, on annonce une pénurie de sucre. Les Français réagissent immédiatement et se ruent dans les magasins afin de stocker cette denrée. Sur le marché à terme des matières premières, le prix du sucre flambe et attire des investisseurs de tous horizons. Mais les prix ne reflètent pas la réalité et la bulle spéculative finit par éclater (le 3 décembre 1974). Une vraie leçon d’économie cynique, servie par des comédiens outranciers et déjantés, une analyse impitoyable du fonctionnement des marchés à terme, un document et un film culte !

Lire la suite

« De la terre à l’assiette » est arrivé dans le circul’livres

De la terre à l’assiette

50 questions essentielles sur l’agriculture et l’alimentation. Ces cinquante dernières années, l’humanité a connu sa plus grande révolution agricole, et les inquiétudes sur la santé et l’environnement sont grandissantes.
Les consommateurs s’interrogent : Mangeons-nous trop de viande ? De poisson ? Peut-on rester en bonne santé en adoptant un régime vegan ? Doit-on l’explosion du nombre de cancers aux produits chimiques présents dans nos aliments ? Peut-on consommer bio et pas cher ? L’eau peut-elle un jour venir à manquer ? Aura-t-on demain de quoi nourrir 10 milliards d’êtres humains ? Pourquoi la plupart des tomates n’ont-elles plus de goût ? Le gluten est-il mauvais pour la santé ? Mangerons-nous des algues et des insectes ? … Ce livre apporte des réponses claires et scientifiquement avérées à 50 questions essentielles sur l’agriculture et l’alimentation, car les consommateurs méritent d’avoir une vision claire et fiable de ce qui se passe dans leurs assiettes et dans les campagnes. Questions/réponses, Marc Dufumier, 230 p., 2020.

 

Bonne lecture,