TélérAmap, semaine du 17 au 23 octobre 2020

Dans Télérama cette semaine, il y a de quoi s’étonner :

On découvre

  • vendredi 23 octobre sur Ushuaïa TV documentaire à 20h45 – Nanosurvies, les pouvoirs invisibles de la nature. La nature est une source inépuisable de savoir. Après 3 milliards d’années d’évolution, elle a créé des mécanismes incroyables à l’échelle microscopique. Ils permettent aux plantes et animaux autour de nous de se protéger, se développer et faire face aux agressions du feu, de l’air, de la terre et de l’eau. Ce nanomonde interpelle notre imagination par sa beauté et son intelligence. Des scientifiques ont enfin réussi à percer ses mystères grâce à la photonique — un moyen de générer de la lumière, de la manipuler et de la détecter. Ce savoir nous est précieux et il va l’être davantage avec les défis climatiques et environnementaux qui nous menacent. Les solutions retenues par la nature pour répondre à ses problèmes ne sont pas si éloignées de ceux qui nous sont posées actuellement. Il est temps de les comprendre et s’en inspirer pour construire un monde plus pérenne et plus écologique.

 

Bonne semaine de TV et d’ailleurs,

Anne

« L’humanité en péril » est arrivé dans le Circul’livres

L’humanité en péril

« Mais bon sang, comment vais-je me sortir de cette tâche insensée ? De cette idée de m’entretenir avec vous de l’avenir du monde vivant ? Alors que je sais très bien que vous auriez préféré que je vous livre un roman policier. Il y a dix ans, j’avais publié un très court texte sur l’écologie. Et quand on m’a prévenue qu’il serait lu à l’inauguration de la COP 24, c’est alors que j’ai conçu un projet de la même eau, un peu plus long, sur l’avenir de la Terre, du monde vivant, de l’Humanité. Rien que ça… » Et, toujours aussi sympa ! Alarme, Fred Vargas, 224 p, 2019

Bonne lecture,

Remise à flots — Surplus

Bonjour à tous !

Le jour de livraison des produits REMISES A FLOTS arrive à grand pas.  La péniche vogue vers Paris.  Le déchargement aura lieu comme prévu dimanche 4 octobre 2020.

La distribution se fera comme l’an dernier à la CNT. Pour financer la location du lieu, nous vous demandons 1 euro symbolique.

Comme chaque année, il y a du surplus de marchandises dus aux différents conditionnements. Pour commander, consultez le bon de commande ci-dessous pour connaître les produits et quantités disponibles et envoyez votre commande par simple mail à :  amapperelachaisepeniche@gmail.com.  Frédérique recevra vos commandes jusqu’au 2 octobre.
Sinon, le jour même en  nous rendant visite sur place à partir de 13h pour acheter les produits restants.  Tout doit avoir disparu en fin de journée car il n’y a pas de stockage possible.

RAF-2020-SURPLUS

Rendez-vous, dimanche 4 octobre au

CNT, 33 rue des Vignoles, 75020 PARIS de 13h à 17h.

Contact Frédérique Hofmann – Avenue Philippe-Auguste

TélérAmap, semaine du 26 septembre au 2 octobre 2020

Avec Télérama, en écologie cette semaine, il y a le pire et… du meilleur !

A la cantine, Maman

    • samedi 26 septembre, sur LCP-Public Sénat à 21h. Y avait quoi à la cantine ? Rien de tel que de manger pendant un mois à la cantine pour savoir ce que trouvent les écoliers dans leur assiette. La réalisatrice de cette enquête documentaire, elle-même mère de deux enfants, a tenté l’expérience. Elle a invité des enfants, des parents et des experts, à déguster avec elle des plateaux-repas fabriqués dans la gigantesque cuisine centrale de Marseille. Autour de ces repas partagés, le film pose la question de la mission de la cantine : nourrir les enfants, mais aussi les éduquer au bien manger et aux enjeux alimentaires de demain. Il s’interroge sur les alternatives à une cuisine industrielle : comment se faire entendre des élus et favoriser une agriculture locale ? Un film documentaire, à la recherche de solutions.
      Lire la suite

« S’il suffisait de traverser la rue » est arrivé dans le Circul’livres

S’il suffisait de traverser la rue

Le Relais est un restaurant d’insertion lié à un centre de formation situé dans une ancienne usine de Pantin. Son histoire, racontée ici sur plus de vingt-cinq ans, est celle de militants de l’économie sociale et solidaire, d’une ville qui trouve un second souffle, de travailleurs longtemps privés d’emploi qui reprennent confiance et celle, enfin, d’un lieu où déguster une cuisine gastronomique. Récit et photos, Philippe Chibani-Jacquot, 140 p, 2019

Bonne lecture,

TélérAmap, semaine du 19 au 25 septembre 2020

Avec Télérama, en écologie : d’abord on plonge. Puis, on fume…

Confinement encore

    • samedi 19 septembre, sur Arte à 20h50. Planète Méditerranée. Au cours d’une mission exceptionnelle, un biologiste et photographe sous-marin et trois autres plongeurs sont restés confinés sous l’eau dans un caisson de 5 mètres carrés pendant vingt-huit jours, entre Marseille et Monaco. C’est ainsi qu’ils ont pu explorer sans limite de temps la zone des 100 mètres de profondeur et révéler ainsi les trésors naturels des fonds méconnus de la Méditerranée
      Lire la suite

« Il était une bergère » est arrivé dans le Circul’livres

Il était une bergère

Une graphiste parisienne devient bergère après une rencontre avec un éleveur de moutons dans le Cotentin... Aujourd’hui, même si rien n’est facile, elle produit des agneaux de grande qualité. Elle raconte son histoire, témoigne très librement, et se bat pour l’avenir d’un métier. Témoignage, Yves Deloison & Stéphanie Maubé, 248 p, 2020

Bonne lecture,

TélérAmap, semaine du 12 au 18 septembre 2020

Avec Télérama, en écologie cette semaine, on se bat…

Bagarre citoyenne

    • lundi 14 septembre, sur France 3 à 23h55. Watt the fish. Une terrible bataille se déroule en Mer du Nord. Face à des ressources marines dévastées, les pêcheurs artisans de toute l’Europe rejoignent la lutte des militants écologistes contre la pêche électrique. Ensemble, ils vont combattre de puissants lobbys industriels pour faire interdire cette méthode de pêche aussi efficace que destructrice. « L’idée était de raconter l’histoire de la complexité administrative, cet art du politique qui consiste à user d’un jargon inaccessible au citoyen lambda pour, à l’arrivée, embourber tout le monde… S’adosser à la lutte des pêcheurs artisans en mer du Nord constituait une bonne façon de raconter comment fonctionne une mobilisation citoyenne. »
      Lire la suite