TélérAmap, semaine du 16 au 22 novembre 2019

Avec Télérama, un film paysan et c’est plutôt du beau   :

Grand cinéma

  • vendredi 22 novembre sur Ciné+ Première à 20h50 – Les Gardiennes. En 1915, les hommes sont partis à la guerre. Dans les fermes paysannes, ce sont les femmes qui font tourner l’exploitation. Le film retrace ce quotidien-là : labourer, semer, traire les vaches. Hortense à la ferme du Pradier est particulièrement dynamique mais à l’approche des moissons elle a besoin d’une aide et embauche Francine, une jeune commise qui lui sera précieuse. Les tableaux des occupations familières s’enchaînent ainsi que ceux  des événements liés à la guerre : le retour des combattants en permission, l’angoisse et la douleur des femmes à qui le maire vient apprendre la mort d’un proche, l’arrivée des alliés américains.

 

 

Bonne semaine de TV et d’ailleurs,

Anne

 

Dans le circul’livres de Philippe-Auguste

De la publicité à la communication responsable

 

Bonne lecture,

Dans le circul’livres de Philippe-Auguste

Lettre à une petiote sur l’abominable histoire de la bouffe industrielle

 

 

Bonne lecture,

Dans le circul’livres de Philippe-Auguste

Aménager les paysages de l’après-pétrole

 

 

Bonne lecture,

Je mange donc je suis. Exposition

exposition-je-mange-donc-je-suis

Une exposition au Musée de l’Homme

Comment l’acte de se nourrir, vital et quotidien, façonne-t-il en même temps nos identités à travers des pratiques culturelles, des rituels et des interdits ? Quel rôle a joué l’alimentation dans notre évolution ? Existe-t-il des aliments « genrés » ? Quels sont les impacts environnementaux liés à la production de ressources pour nourrir l’humanité d’aujourd’hui et celle de demain ?

Exposition « fait maison », Je mange donc je suis restitue au plus grand nombre les recherches menées par les scientifiques du Muséum national d’Histoire naturelle dans des domaines aussi variés que la formation du goût, les manières de table, la gastrodiplomatie, les modèles agricoles, les patrimoines culinaires, la consommation de viande, les OGM, l’alimentation de nos ancêtres…

La visite alterne thèmes de fonds, débats de sociétés et sujets « surprises » à travers la présentation foisonnante d’objets prestigieux, de collectes de terrain et d’œuvres d’artistes modernes et contemporains comme Pablo Picasso, Gilles Barbier, Pilar Albarracin ou Liu Bolin.

Au fil des trois salles, découvrez les enjeux contemporains de l’alimentation dans une mise en scène parfois décalée : vous pourrez vous asseoir à la table de l’Élysée, dialoguer avec une vache fictive sur les différents régimes alimentaires, regarder un extrait de l’Aile ou la cuisse ou admirer un crâne de pâtissier !

Cerise sur le gâteau, la programmation culturelle associée à l’exposition vous convie à de grands banquets commentés par des chefs et des chercheurs sur, entre autres, « L’alimentation à la Préhistoire » ou le « Bien manger » mais également à des tables rondes avec des experts ou encore des visites contées et olfactives. De quoi rassasier les plus gourmands… de connaissances !

Quand ?
Du 16 octobre 2019 au 1er juin 2020

Où ?
Musée de l’Homme
17 place du Trocadéro
75116 Paris 16

Combien ?
chômeurs, handicapés : Gratuit
tarif réduit : 9 €
tarif plein : 12 €

Site officiel
www.museedelhomme.fr

Et encore ?
Horaires : 11h-19h sauf les mardis, le 1er janvier, le 1er mai et le 25 décembre

Dans le circul’livres de Philippe-Auguste

La Revue dessinée – Automne 2019

 

 

Bonne lecture,