TélérAmap, semaine du 12 au 18 octobre 2019

Avec Télérama, est-ce l’incendie de Lubrizol, à  Rouen qui a inspiré la programmation de ce documentaire, tourné en 2018 ?

Un peu d’air ?

  • mardi 15 octobre sur France 2 à 23h55 – Fos-sur-Mer. Les Révoltés de la pollution.  A l’origine,  la zone industrielle de Fos-sur-Mer s’inscrit dans le projet gaulliste de structuration et de modernisation de la France.  Une utopie technocratique, un Eldorado provençal, dessiné dans les bureaux de ministères. Plus d’un million de personnes devait vivre autour de l’Étang de Berre. La population réelle compte 350 000 habitants, et la zone traite 30% du raffinage en France. Elle est la plus grande zone industrialo-portuaire en France. Les habitants sont surexposés depuis quarante ans par une pollution permanente aux particules ultrafines qui s’échappent des usines implantées sur la côte. 15 d’entre elles sont classées SEVESO. Le documentaire s’attache surtout aux histoires humaines, aux gens qui sont malades ou morts (Le taux de cancer y est deux fois plus élevé que la moyenne nationale), à l’action d’un lanceur d’alerte, à la démarche de riverains qui ont décidé de porter l’affaire en justice…
Bonne semaine de TV et d’ailleurs,

Anne

TélérAmap, semaine du 21 au 27 septembre 2019

Avec Télérama, on a intérêt à la malbouffe ?

Encore envie de malbouffe ?

  • samedi 21 septembre sur Arte à 22h20 – Bien nourrir son cerveau. Des chercheurs en neuro-nutrition ont récemment révélé que notre état mental est lui aussi influencé par ce que nous mangeons. Ce documentaire dresse un panorama des récentes découvertes concernant l’impact de l’alimentation sur le cerveau. Au fil d’interviews de spécialistes, d’animations didactiques et d’expériences en laboratoire, il décortique les mécanismes à l’œuvre dans cette étonnante relation.

Lire la suite

TélérAmap, semaine du 14 au 20 septembre 2019

Ça y est, on retrouve de l’intérêt pour la planète dans les programmes, avec Télérama :

C’est pas du cinéma

  • samedi 14 septembre sur Arte à 20h50 – Arctique, une odyssée sous les glaces. On le sait, l’Arctique est en pleine mutation à cause du réchauffement climatique. La banquise a perdu 80% de sa superficie, sa part dite pérenne n’est plus que de 20%. Pendant presque une heure et demie, à travers les yeux de deux passionnés, on plonge dans ce monde lisse et blanc à sa surface, grouillant de vie juste au-dessous. Si leur passion est communicative, leur message est effrayant. Le grand nord se réchauffe. Et il se réchauffe trois fois plus vite que le reste du monde.

Lire la suite

TélérAmap, semaine du 7 au 13 septembre 2019

Avec Télérama, la télévision a la tête ailleurs qu’à l’écologie. Tout de même :

Il a toute sa tête ?

  • dimanche 8 septembre sur France 5 à 20h50 – Ail love you. Ce condiment est l’un des plus utilisés dans les cuisines du monde entier. La France, qui le connaît depuis des siècles, en est richement pourvue : de «l’ail fumé d’Arleux», à «l’ail violet de Cadour» en passant par «l’ail rose de Lautrec», pas moins de six appellations font la fierté des terroirs et de la cuisine méditerranéenne. Ce qui n’empêche pas les producteurs français de ferrailler avec la concurrence venue d’Espagne mais surtout de Chine, leader incontesté avec plus de 80% de la production mondiale. Là-bas, le condiment est devenu un business juteux et un très bon placement financier.

Il a toute sa tête ?

  • lundi 9 septembre sur OCS Choc à 22H25. Petit paysan.  Pierre, la trentaine, est éleveur de vaches laitières. Sa vie s’organise autour de sa ferme, de sa sœur vétérinaire et de ses parents dont il a repris l’exploitation. Alors que les premiers cas d’une épidémie se déclarent en France, Pierre découvre que l’une de ses bêtes est infectée. Il ne peut se résoudre à perdre ses vaches. Il n’a rien d’autre et ira jusqu’au bout pour les sauver. Le film a surpris son monde par sa belle qualité de genre — ni réaliste, ni poétique — et contribue à changer le regard sur le monde paysan tel qu’il est.

 

On en perd la tête

  • mercredi 11 septembre sur France Ô à 22H45.  Planète bleue. Le mystère des profondeurs. Les technologies les plus récentes d’images haute définition sont utilisées pour nous montrer ce monde immense où il n’y a nulle part où se cacher et très peu à manger. La vie est rude dans l’infinité bleue… Mais les animaux marins sont capables de prouesses inimaginables pour se nourrir ou se reproduire. Otaries, tortues, albatros sont admirables !
Bonne semaine de TV et d’ailleurs,

Anne

TélérAmap, semaine du 31 août au 6 septembre 2019

Avec Télérama,  à la télévision, ils ont peut-être trouvé que le G7 en avait assez fait en matière d’écologie !

Gastronomie

  • dimanche 1er septembre sur Paris première à 12h30 – La très très bonne frite. Un sommet de la cuisine gourmande et courtoise. Le documentaire cherche à savoir qui des Français ou des Belges fait la meilleure ! C’est enlevé, sociologique et historique. Et revigorant.

 

 

 

Bonne semaine de TV et d’ailleurs,

Anne

TélérAmap, semaine du 24 au 30 août 2019

Avec Télérama, c’est une reprise tout en légèreté pour l’écologie !

Avec un film sentimental

  • dimanche 25 août sur Canal+Cinéma à 20h50 – Le vent tourne.
    Pauline, une jeune paysanne, est mère de famille et mariée avec Alex, un agriculteur idéaliste qui refuse le capitalisme. Comme le vent est généreux dans sa région, le couple décide de faire installer une éolienne sur ses terres. Samuel se charge de l’installation et tombe rapidement sous le charme de Pauline. Il ne la laisse pas indifférente, mais la jeune femme hésite. Elle est partagée entre sa vie toute tracée et modeste avec un mari aimant et une autre qui lui permettrait de partir d’une région qu’elle n’a jamais quittée et de découvrir le monde…

Lire la suite