TélérAmap, semaine du 10 au 16 novembre 2018

Avec Télérama, cette semaine, l’écologie nous gâte !

Grand film

mardi 13 novembre, Ciné+ Club à 22h35. Sans adieu. Le film est consacré à un monde paysan en voie de disparition. Christophe Agou a rendu visite, entre 2002 et 2012, à de ­très petits exploitants agricoles du ­Forez, en Auvergne, région dont il est lui-même originaire. Il dépeint les conditions de vie de ces gens, leur abandon. Leur mode de vie balayé par les réglementations extérieures, la concurrence des grandes exploitations, la loi du marché. Mais dans ce film pessimiste, il y a de la vigueur, dans le désespoir une forme d’humour absurde et vital. Là, dans la manière de filmer au plus près les gestes des quotidiens, les expressions des visages, de capter les accents, le phrasé du dialecte forezien, s’engouffre avec force le chahut des émotions humaines.

Afrique

mardi 13 novembre, Ushuaïa TV à 22h30. Haïdar, l’homme qui plante des arbres. « Il ne faut pas couper les arbres ! » Haïdar, figure de l’écologie au Sénégal, scande ce mot d’ordre. Il se bat, et politiquement, pour protéger la mangrove, écosystème indispensable à la vie.

Un rêve de film

mercredi 14 novembre, Arte à 20h55. La Tortue rouge. A travers l’histoire d’un naufragé sur une île déserte tropicale peuplée de tortues, de crabes et d’oiseaux, La Tortue Rouge raconte les grandes étapes de la vie d’un être humain.

 

Bonne semaine de TV et d’ailleurs,

 

TélérAmap, semaine du 27 octobre au 2 novembre

Avec Télérama, la nature fait parler d’elle !

Terra Incognita

samedi 27 octobre, Arte à 20h50. Le labyrinthe secret de Namoroka. En 2016, le muséum de Paris dépêche une expédition scientifique dans un territoire inexploré au Nord-ouest de Madagascar : le Namoroka qui, sur près de 200 km2, recèle une trésor géologique d’arrêtes calcaires coupantes comme des lames. Botanistes, géologues, entomologistes se lancent. Le voyage est filmé comme une épopée : pistes impraticables, chaleur accablante, incendies, crevaisons, attaques d’animaux et… découvertes stupéfiantes. De quoi éveiller les consciences écologistes.

A suivre

mardi 30 octobre, France 5 à 20h55. Un jardin entre deux mondes. Ceux-là sont voisins mais Jean cultive son jardin à l’aide de produits chimiques tandis que Christophe et Martine ne se servent que des techniques naturellement bio. Qui gagne ? Très gentiment démonstratif.

Climat

mardi 30 octobre, Ushuaïa TV à 20h40. Thermostat climatique. On prend des nouvelles du réchauffement climatique ? Ce documentaire passe en revue la flopée d’idées pour en venir à bout ou tout au moins le contenir.

 

 

Bonne semaine de TV et d’ailleurs,

 

TélérAmap, semaine du 13 au 19 octobre

Avec Télérama, il y a un peu de tout, et des sujets très écolos :

Un butin, ça se partage

samedi 13 octobre, Ushuaïa TV à 19h30. La cuisine antigaspi. Autriche. Un journaliste écolo parcourt son pays, l’Autriche, fait les poubelles et,aidé par un chef étoilé, cuisine les produits périmés. On déguste paraît-il. Une occasion de voir dans cette belle croisade contre le gâchis alimentaire une occasion de revoir son mode de consommation.

Ça cuisine

samedi 13 octobre, Canal + décalé à 20h15. Scotch, cuisine extra forte. Le chef Scotch-Man a des idées pour se nourrir les lendemains de cuite.

 

Grosse bête

mardi 16 octobre, Arte à 20h50. Rhino dollars. Hélas ! Les Chinois et les Vietnamiens en sont fous ! La poudre de cornes de rhinocéros guérirait du cancer, serait un aphrodisiaque puissant et un remède miracle contre la gueule de bois. Le trafic est juteux et l’espèce est en grand danger de disparition. S’affrontent les défenseurs de la nature inquiets, les populations pauvres d’Afrique du Sud qui braconnent et des intermédiaires plus ou moins complices de ce commerce structuré et criminel. Tableau écologique d’une grande violence sociale.

 

Poubelles

jeudi 18 octobre, France 2 à 21h. Envoyé spécial. Les Fast food sont tenus de respecter la réglementation sur les déchets et, comme tout le monde d’en assurer le tri. Or grands pourvoyeurs d’emballages, souvent non recyclables, ils tombent sous le coup de la loi.

 

 

Bonne semaine de TV et d’ailleurs,

 

TélérAmap, semaine du 6 au 12 octobre

Avec Télérama, il y a de quoi écologiser cette semaine  :

Révolution des plantes !

samedi 6 octobre, Ushuaïa TV à 21h35. Sols contaminés, des plantes à la rescousse. Capables d’absorber et de stocker les métaux lourds contenus dans les sols, des plantes, appelées hyperaccumulateurs, intéressent écologistes, scientifiques et industriels qui voient là une aide à dépolluer les sols. Elles sont déjà exploitées en Nouvelle-Calédonie, à proximité des carrières de nickel qui font des ravages. De plus, ces métaux concentrés dans ces plantes peuvent être extraits, récupérés et commercialisés. Le processus est complexe mais il peut être rentable.

Ça cuisine

samedi 6 octobre, Canal + décalé à 20h15. Scotch, cuisine extra forte. Au cours de cette émission de cuisine d’utilité publique, le chef Scotch-Man présente des grands classiques de la gastronomie française qu’il revisite à sa façon. C’est l’occasion de découvrir des recettes pour le moins originales, dans leur version remixée.

Vignoble

jeudi 11 octobre, France 2 à 21h. Envoyé spécial. L’ivresse du succès. Ben voilà le travail : en Bourgogne, les vignobles se sont vendus jusqu’à 40 millions d’euros l’hectare, achetés par des milliardaires chinois et américains. Les cuvées aussi ont atteint des prix exorbitants, que seuls des ultra-riches ont pu se procurer. Un patrimoine national que les vignerons ne pourront pas transmettre. C’est pas un peu facile la spéculation ?

 

 

Bonne semaine de TV et d’ailleurs,

 

TélérAmap, semaine du 29 septembre au 5 octobre

Télérama ne nous en dit pas long sur l’écologie cette semaine. J’ai relevé toutefois :

Animal, l‘ami !

jeudi 4 octobre, France 2 à 21h. Envoyé spécial. Un jour pour les animaux. L’amour des bêtes est décliné en trois sujets. Un premier sur le cochon de Parme, très maltraité parfois. Les producteurs du fameux jambon ne s’inquiètent pas toujours des conditions d’élevage ou refusent d’en parler. Le deuxième sujet nous emmène en Inde chez les Bishnoïs, écologistes avant l’heure. au XVIIIes, pour protéger les arbres que le Maharadjah voulait abattre, 363 martyrs payèrent de leur vie. Les animaux y sont considérés à l’égal des hommes et les femmes allaitent les gazelles. A regarder pour ne pas s’en tenir aux clichés. Le dernier sujet fait le portrait d’un passionaria du grand hamster alsacien menacé de disparition.

 

Bonne semaine de TV et d’ailleurs,

 

Téléramap, semaine du 22 au 28 septembre 2018

Avec Télérama, écologie par tous les temps et toutes les humeurs :

S’en sortir

samedi 22 septembre, LCP-Pubic Sénat à 21h. Nucléaire, la fin d’un mythe. Mais que dit notre Histoire de France contemporaine pour avoir fait du nucléaire une raison d’état ? Galvanisée par les années de Gaulle, la foi dans les ingénieurs d’EDF et les progrès technologique, les crises pétrolières à répétition, l’énergie nucléaire a été durablement perçue comme un miracle de propreté, de sureté et de rentabilité. Aujourd’hui, les catastrophes de Tchernobyl et de Fukushima passés par là, la France a toujours du mal  à se défaire de son projet nucléaire.

On essaye ?

samedi 22 septembre, Canal+ décalé à 13h. Scotch, cuisine extra-forte.  Pique-nique ta mère. Emission de cuisine déjantée en musique et en n’importe quoi. Recettes décomplexées à moins de 5 euros.

 

Bonne semaine de TV et d’ailleurs,

TélérAmap, semaine du 1er au 7 septembre

 

Avec Télérama, l’actualité n’est pas à l’écologie. Toutefois:

On boucle !

samedi 1er septembre, Arte à 22h20. Ozone, un sauvetage réussi. On l’avait presque oublié celui-là ! Le trou dans la couche d’ozone… Et bien, il disparaît. Les efforts de recherche ont été colossaux, les tractations politiques, ardues, et on est  arrivé à ben interdire les CFC, les chlorofluorocarbures, responsables des dégâts dans la couche d’ozone. De quoi se donner des idées pour mener la bataille du changement climatique et ses effets redoutables. Seulement, les HFC, Hydrofluorocarbures, trouvés pour pallier les manques de CFC, constituent eux des gaz à effets de serre, très puissants.

 

Bonne semaine de TV et d’ailleurs,