TélérAmap, semaine du 28 novembre au 4 décembre 2020

Dans Télérama cette semaine, en écologie, l’heure est à la gravité…

Urgence

  • samedi 28 novembre sur Arte à 20h50, H2O, l’eau, la vie et nous. Un documentaire en 3 épisodes de 50 minutes chacun qui retrace l’histoire de l’humanité au travers de son rapport à « l’or bleu » : l’eau. Du bassin du Congo à l’Amazonie, on verra la diversité des formes de cette molécule vitale et de ses bienfaits incalculables. Mais aussi les conséquences graves de l’épuisement de cette précieuse ressource et comment y rémédier.
Lire la suite

TélérAmap, semaine du 21 au 27 novembre 2020

Dans Télérama cette semaine, en écologie il y a de quoi faire…

Faites veiller les enfants

  • samedi 21 novembre sur France 4 à 21h05, Tante Hilda. Un dessin animé écolo ! Tante Hilda, amoureuse de la nature, conserve dans son musée végétal des milliers de plantes du monde entier. Beaucoup sont en voie de disparition. Parallèlement, une nouvelle céréale, Attilem, mise au point par des industriels, se cultive avec si peu d’eau, sans engrais, et produit des rendements si prodigieux, qu’elle apparaît comme la solution miracle pour enrayer la faim dans le monde et prendre le relais du pétrole dont les réserves s’épuisent. Mais la catastrophe n’est pas loin…
Lire la suite

TélérAmap, semaine du 14 au 20 novembre 2020

Dans Télérama cette semaine, comme la semaine dernière, il n’y en a que pour de Gaulle. Déférence gardée, il en faut aussi pour l’écologie.

Un tabou qui saute

  • samedi 14 novembre sur Arte à 22h25, Toilettes sans tabou. En un an, l’humanité produit des millions de tonnes d’excréments et d’urine. Sujet tabou de nos sociétés, les déjections sont pourtant au cœur d’une révolution technologique et culturelle. Toilettes sèches, sanitaires transformant l’urine en engrais chimique, WC high-tech analysant le microbiote : cette enquête esquisse les contours des toilettes du futur en compagnie d’ingénieurs et de scientifiques. Outre les défis liés au traitement des déchets, au gaspillage d’eau et au manque d’assainissement, ce documentaire évoque aussi les différences de culture autour des sanitaires dans le monde.

Un tabou qui pourrait sauter

  • mardi 17 novembre sur France 5 à 20h50, Bretagne, une terre sacrifiée. Pauvre et enclavée en 1945, la Bretagne est aujourd’hui la première région agroalimentaire d’Europe. Plus de 1,5 million d’hectares de terres y sont soumis à l’agriculture intensive. Ce secteur est, de loin, le plus gros pourvoyeur d’emplois de la région. Mais il y a un revers à la médaille: pollution, maladies professionnelles, rejets toxiques, épidémies mortelles chez les animaux. Les dégâts humains et environnementaux de cette industrie sous stéroïdes sont considérables. Et les scandales sanitaires se multiplient. Pour beaucoup, c’est tout un modèle agricole qu’il faudrait remettre en question.

Podcast

  • Vivons heureux en attendant la fin du monde. Comment s’habiller, échanger, voyager, s’aimer dans les années 20 ? Pour se bricoler une morale minimale en des temps de crises sociale, écologique et sanitaire, l’émission explore chaque mois nos incohérences et les solutions possibles. Mêlant questionnement personnel, tribulations domestiques, reportages et entretiens avec des chercheurs et des activistes, ce nouveau podcast veut alerter, éveiller et rassurer sur un autre monde possible. Episode 1″Malaise dans la penderie » arteradio.com (36mn).



Bonne semaine de TV et d’ailleurs,

Anne

Téléramap, semaine du 7 au 13 novembre 2020

Avec Télérama, en écologie cette semaine, il est question d’animaux.

La vie est belle

  • samedi 7 novembre, sur Arte à 20h50. Sauveurs d’espèces : un espoir pour notre planète. À l’heure des incendies géants en Australie et en Californie, et de la crise du Covid-19, l’équilibre rompu entre l’humain et la nature est-il encore restaurable ? Pollution, braconnage, destruction des forêts… : l’homme est responsable du déclin et de la disparition des espèces, phénomènes qui se sont dramatiquement accélérés ces dernières années. Mais c’est aussi lui qui peut réparer le vivant, comme le montrent des expériences sur les cellules souches d’espèces quasiment disparues. Avec en fil rouge une interview de Jane Goodall, la géniale primatologue de 86 ans, et de sublimes images d’animaux en sursis, ce documentaire, loin d’être un constat amer des dégâts causés par l’homme, prend au contraire la forme d’un magnifique chant d’amour et d’espoir pour la construction d’un futur en harmonie avec la nature.

  • samedi 7 novembre sur Arte à 22h25. Coup de chaud pour les rennes de Sibérie. Dans la péninsule de Yamal, au nord-ouest de la Sibérie, les Nénètses vivent au rythme de saisons désormais déréglées. Confrontés à des hivers de plus en plus doux et à un manteau de glace instable, ces éleveurs de rennes nomades sont contraints de retarder leur transhumance, pris en étau entre une nourriture qui se tarit et le risque de noyade dans le fleuve Ob. Ailleurs dans l’Arctique, les signes du réchauffement climatique se multiplient. Le recul de la banquise pousse les ours polaires affamés à s’aventurer dans les villes ou à s’attaquer aux colonies de mouettes blanches qui nichent sur les îles de la mer de Kara.


  • vendredi 13 novembre sur Ushuaïa TV à 20h50. Quand baleines et tortues nous montrent le chemin. Pourquoi les baleines à bosse et les tortues marines fréquentent-elles à nouveau les eaux réunionnaises qu’elles avaient désertées ? Pour comprendre le phénomène, ce documentaire suit le quotidien d’un jeune baleineau, de sa naissance à La Réunion à son départ pour l’Antarctique, et d’une tortue verte qui a grandi sur le récif corallien et s’apprête à repartir vers son île natale pour se reproduire. Dans leur sillage, il donne la parole à des photographes, naturalistes et scientifiques qui œuvrent à leur protection.

 

Bonne semaine de TV, et d’ailleurs,

Anne

TélérAmap, semaine du 17 au 23 octobre 2020

Dans Télérama cette semaine, comme la semaine dernière, il y en a beaucoup pour de Gaulle. Déférence gardée, il en reste pour l’écologie…

Encore un tabou qui saute

  • vendredi 23 octobre sur Ushuaïa TV documentaire à 20h45 – Toilettes sans tabou. En un an, l’humanité produit des millions de tonnes d’excréments et d’urine. Sujet tabou de nos sociétés, les déjections sont pourtant au cœur d’une révolution technologique et culturelle. Toilettes sèches, sanitaires transformant l’urine en engrais chimique, WC high-tech analysant le microbiote : cette enquête esquisse les contours des toilettes du futur en compagnie d’ingénieurs et de scientifiques. Outre les défis liés au traitement des déchets, au gaspillage d’eau et au manque d’assainissement, ce documentaire évoque aussi les différences de culture autour des sanitaires dans le monde.

Un tabou qui pourrait sauter

  • mardi 17 novembre, sur France 5 à 20h50 – Bretagne, une terre sacrifiée. Pauvre et enclavée en 1945, la Bretagne est aujourd’hui la première région agroalimentaire d’Europe. Plus de 1,5 million d’hectares de terres y sont soumis à l’agriculture intensive. Ce secteur est, de loin, le plus gros pourvoyeur d’emplois de la région. Mais il y a un revers à la médaille: pollution, maladies professionnelles, rejets toxiques, épidémies mortelles chez les animaux. Les dégâts humains et environnementaux de cette industrie sous stéroïdes sont considérables. Et les scandales sanitaires se multiplient. Pour beaucoup, c’est tout un modèle agricole qu’il faudrait remettre en question.



Bonne semaine de TV et d’ailleurs,

Anne

TélérAmap, semaine du 26 septembre au 2 octobre 2020

Avec Télérama, en écologie cette semaine, il y a le pire et… du meilleur !

A la cantine, Maman

    • samedi 26 septembre, sur LCP-Public Sénat à 21h. Y avait quoi à la cantine ? Rien de tel que de manger pendant un mois à la cantine pour savoir ce que trouvent les écoliers dans leur assiette. La réalisatrice de cette enquête documentaire, elle-même mère de deux enfants, a tenté l’expérience. Elle a invité des enfants, des parents et des experts, à déguster avec elle des plateaux-repas fabriqués dans la gigantesque cuisine centrale de Marseille. Autour de ces repas partagés, le film pose la question de la mission de la cantine : nourrir les enfants, mais aussi les éduquer au bien manger et aux enjeux alimentaires de demain. Il s’interroge sur les alternatives à une cuisine industrielle : comment se faire entendre des élus et favoriser une agriculture locale ? Un film documentaire, à la recherche de solutions.
      Lire la suite

TélérAmap, semaine du 19 au 25 septembre 2020

Avec Télérama, en écologie : d’abord on plonge. Puis, on fume…

Confinement encore

    • samedi 19 septembre, sur Arte à 20h50. Planète Méditerranée. Au cours d’une mission exceptionnelle, un biologiste et photographe sous-marin et trois autres plongeurs sont restés confinés sous l’eau dans un caisson de 5 mètres carrés pendant vingt-huit jours, entre Marseille et Monaco. C’est ainsi qu’ils ont pu explorer sans limite de temps la zone des 100 mètres de profondeur et révéler ainsi les trésors naturels des fonds méconnus de la Méditerranée
      Lire la suite

TélérAmap, semaine du 12 au 18 septembre 2020

Avec Télérama, en écologie cette semaine, on se bat…

Bagarre citoyenne

    • lundi 14 septembre, sur France 3 à 23h55. Watt the fish. Une terrible bataille se déroule en Mer du Nord. Face à des ressources marines dévastées, les pêcheurs artisans de toute l’Europe rejoignent la lutte des militants écologistes contre la pêche électrique. Ensemble, ils vont combattre de puissants lobbys industriels pour faire interdire cette méthode de pêche aussi efficace que destructrice. « L’idée était de raconter l’histoire de la complexité administrative, cet art du politique qui consiste à user d’un jargon inaccessible au citoyen lambda pour, à l’arrivée, embourber tout le monde… S’adosser à la lutte des pêcheurs artisans en mer du Nord constituait une bonne façon de raconter comment fonctionne une mobilisation citoyenne. »
      Lire la suite

TélérAmap, semaine du 5 au 11 septembre 2020

Avec Télérama, en écologie cette semaine, on se la raconte…

Déshabillage

    • dimanche 6 septembre, sur France 2 à 21h05. Normandie nue. Au Mêle-sur-Sarthe, petit village normand, les éleveurs sont touchés par la crise. Le maire de la ville, n’est pas du genre à se laisser abattre et décide de tout tenter pour sauver son village moribond. Un photographe d’art américain, spécialisé dans le nu, est à la recherche de l’endroit idéal pour créer sa prochaine œuvre photographique. La rencontre avec le maire aboutira à créer un buzz médiatique pour aider les agriculteurs . Seul souci : aucun habitant n’est d’accord pour se mettre à nu.
      Lire la suite

TélérAmap, semaine du 25 au 31 juillet 2020

Avec Télérama, en écologie cette semaine, on contiue de se la raconter…

Histoire

    • mardi 28 juillet, sur Arte à 22h30. Notre ami l’atome : un siècle de radioactivité. Depuis la découverte du radium et de son rayonnement à l’aube du XXe siècle par Pierre et Marie Curie et Henri Becquerel, les risques liés à l’atome ont été systématiquement minimisés et les contaminations qu’il a générées, occultées. Aujourd’hui, les victimes de Fukushima sont engagées dans des procès contre Tepco, la compagnie qui exploitait la centrale. Parmi les plaignants figurent aussi des soldats américains du porte-avions «Ronald-Reagan», exposés au nuage radioactif en 2011 en portant secours aux victimes du tsunami. Secret militaire ou industriel, désinformation, dissimulation… L’histoire de l’atome est dominée par la manipulation, favorisée par l’invisibilité de la radioactivité.

Lire la suite