Téléramap, semaine du 7 au 13 novembre 2020

Avec Télérama, en écologie cette semaine, il est question d’animaux.

La vie est belle

  • samedi 7 novembre, sur Arte à 20h50. Sauveurs d’espèces : un espoir pour notre planète. À l’heure des incendies géants en Australie et en Californie, et de la crise du Covid-19, l’équilibre rompu entre l’humain et la nature est-il encore restaurable ? Pollution, braconnage, destruction des forêts… : l’homme est responsable du déclin et de la disparition des espèces, phénomènes qui se sont dramatiquement accélérés ces dernières années. Mais c’est aussi lui qui peut réparer le vivant, comme le montrent des expériences sur les cellules souches d’espèces quasiment disparues. Avec en fil rouge une interview de Jane Goodall, la géniale primatologue de 86 ans, et de sublimes images d’animaux en sursis, ce documentaire, loin d’être un constat amer des dégâts causés par l’homme, prend au contraire la forme d’un magnifique chant d’amour et d’espoir pour la construction d’un futur en harmonie avec la nature.

  • samedi 7 novembre sur Arte à 22h25. Coup de chaud pour les rennes de Sibérie. Dans la péninsule de Yamal, au nord-ouest de la Sibérie, les Nénètses vivent au rythme de saisons désormais déréglées. Confrontés à des hivers de plus en plus doux et à un manteau de glace instable, ces éleveurs de rennes nomades sont contraints de retarder leur transhumance, pris en étau entre une nourriture qui se tarit et le risque de noyade dans le fleuve Ob. Ailleurs dans l’Arctique, les signes du réchauffement climatique se multiplient. Le recul de la banquise pousse les ours polaires affamés à s’aventurer dans les villes ou à s’attaquer aux colonies de mouettes blanches qui nichent sur les îles de la mer de Kara.


  • vendredi 13 novembre sur Ushuaïa TV à 20h50. Quand baleines et tortues nous montrent le chemin. Pourquoi les baleines à bosse et les tortues marines fréquentent-elles à nouveau les eaux réunionnaises qu’elles avaient désertées ? Pour comprendre le phénomène, ce documentaire suit le quotidien d’un jeune baleineau, de sa naissance à La Réunion à son départ pour l’Antarctique, et d’une tortue verte qui a grandi sur le récif corallien et s’apprête à repartir vers son île natale pour se reproduire. Dans leur sillage, il donne la parole à des photographes, naturalistes et scientifiques qui œuvrent à leur protection.

 

Bonne semaine de TV, et d’ailleurs,

Anne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s