TélérAmap, semaine du 19 au 25 mars 2022

Cette semaine, dans Télérama, ce n’est pas parce que le monde tourne encore moins rond que d’habitude qu’on peut oublier l’écologie :

Dites-moi que je rêve

  • lundi 21 mars sur Ushuaïa TV à 20h45, Wood. L’exploitation forestière illégale est une entreprise mondiale qui engrange des milliards. La Environmental Investigation Agency, à Washington D.C., infiltre la mafia mondiale du bois et en révèle ses réseaux tentaculaires, de la Sibérie à la Chine, en passant par la Roumanie et l’Amérique du sud. Filmé comme un véritable film d’espionnage, « Wood » est un immanquable thriller environnemental.

Dites-moi que je rêve 2

  • mardi 22 mars sur Arte à 20h50, Insecticides : comment l’agrochimie a tué les insectes. Depuis les années 90, 75% de la biomasse des insectes a disparu. En cause, l’utilisation massive des néonicotinoïdes, des insecticides qui se diffusent dans chaque cellule de la plante. Alors que les études scientifiques s’accumulent pour dénoncer les conséquences catastrophiques de l’utilisation de ces neurotoxiques, les multinationales qui les produisent multiplient les efforts pour brouiller les pistes. Financement d’études approximatives, pression sur les chercheurs et les instituts de recherche, lobbying intensif auprès des autorités de régulation, tous les moyens sont mis en œuvre pour éviter les règlementations. Pendant ce temps les insectes disparaissent à une vitesse jamais vue, alors qu’ils ont des rôles clé dans la pollinisation ou les chaînes alimentaires.

Je ne rêve pas

  • mardi 22 mars sur Arte à 22h25, Manger autrement. L’expérience est inédite : en Autriche, des chercheurs ont entrepris de cultiver la totalité de ce que mange un Européen moyen dans un champ de 4 400 mètres carrés. Il est rapidement apparu que les cultures fourragères et les produits importés occupaient deux fois plus de surface que les produits végétaux et locaux. Un documentaire porteur d’espoir pour démontrer la nécessité de se nourrir autrement. L’expérience a ainsi démontré que nous accaparons une surface deux fois supérieure à celle dont nous disposons, et que notre alimentation rejette autant de gaz à effet de serre que l’automobile. Comment se nourrir autrement ? Trois familles ont essayé de réduire leur part de surface cultivable en adoptant une alimentation plus responsable, moins riche en viande et alignée sur la production locale et saisonnière.

Bonne semaine de TV, et d’ailleurs !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s