TélérAmap, semaine du 4 au 10 juin 2022

Cette semaine, dans Télérama, l’écologie, ça cause, ça cause… beaucoup de soucis !

Qui l’eût cru d’un grand cru ?

samedi 4 juin sur LCP-Public Sénat à 21h, Les raisins de la misère. Mondialement réputée pour ses grands crus et la beauté de ses paysages, la région de Bordeaux est un pilier de notre économie viticole. Châteaux aux noms prestigieux, petites villes médiévales fortifiées, collines verdoyantes… Mais derrière la carte postale, que se cache-t-il ? La journaliste a rencontré des saisonniers de la vigne et du tourisme soumis aux contrats précaires, des militants dénonçant la toxicité des pesticides, des petits viticulteurs bien éloignés des logiques spéculatives des grands groupes, des maires de communes paupérisées à l’ombre des châteaux. Elle décrit les jeux d’influence des lobbies du vin, jusque sur les rangs de l’Assemblée Nationale et au sein du gouvernement. Ou comment, derrière la locomotive des crus prestigieux, se mettent en place des stratégies commerciales décomplexées pour vendre des bouteilles bas de gamme. Cette première enquête d’une jeune journaliste livre un regard à la fois sensible et documenté sur ces « raisins de la misère ».

On est si bien dans une Amap

samedi 4 juin sur LCP-Public Sénat à 22h30, Fraude alimentaire, un crime organisé ? Les criminels, prudents et insaisissables se sont emparés de notre alimentation. Huile d’olive, poisson, viande, épices, miel, rien n’échappe à un juteux trafic. On estime à 30 milliards d’euros la richesse européenne qui alimente chaque année ce nouveau type de mafia. Le crime organisé vend des produits modifiés dans les restaurants, les supermarchés et toutes les entreprises alimentaires de l’UE. Le secret ? Changer un ingrédient, le remplacer par un autre moins cher et le tour est joué. Qui sont ces nouveaux trafiquants ? Quel est leur modus operandi ? Y a-t-il un moyen de les arrêter ? Sur les traces des enquêteurs et des fonctionnaires qui ont découvert ce trafic en plein essor il y a 10 ans, le film nous entraîne dans un tourbillon de corruption, toutes ciblant les produits alimentaires de grande consommation.

C’est Français, ça.

mardi 7 juin sur Canal + à 21h10, Délicieux. À l’aube de la Révolution Française, Pierre Manceron, cuisinier audacieux mais orgueilleux, est limogé par son maître le duc de Chamfort et perd le goût de la cuisine. De retour dans son pays sa rencontre avec la mystérieuse Louise le remet sur pied. Nourrissant tous les deux un désir de vengeance envers le duc, ils décident de créer le tout premier restaurant de France. Une idée en or qui leur vaudra clients… et ennemis.

On est vraiment bien dans une Amap !

mardi 7 juin sur France 5 à 21h, Arnaque à l’italienne. La cuisine italienne, bon marché, simple et très savoureuse, est la préférée de la majorité des Français. Chaque année, les exportations italiennes vers la France rapportent près de 45 milliards d’euros au pays. Malheureusement, le fléau du faux « made in Italy » est, quant à lui, estimé à 100 milliards d’euros. Une étude a alerté sur les tromperies culinaires de plus en plus massives. Ainsi six produits alimentaires italiens sur dix vendus sur le marché international relèveraient de la contrefaçon.

Ben, dis donc !

mardi 7 juin sur France 2 à 21h10, Cash Investigation. Agriculture, où sont passés les milliards de l’Europe ? La politique agricole commune (PAC) est le deuxième plus gros budget de l’Europe, avec 55 milliards d’euros versés chaque année. Pourtant, certains agriculteurs français ne touchent rien, quand de grands groupes empochent des millions d’euros de subventions. La moitié des aides revient à 20 % de bénéficiaires, quand 80 % doivent se partager le reste. De plus, une partie des subventions doit servir à préserver la biodiversité et à lutter contre les pollutions agricoles. Mais les objectifs de cette révolution verte très coûteuse sont loin d’être atteints.

Phynances vertes

mardi 7 juin sur Arte à 22h40, La finance lave plus vert. Devant l’urgence climatique, la finance dite « verte » multiplie les placements éthiques, durables, écologiques et… souvent mystificateurs. Une enquête grinçante dans les rouages d’un système cynique.

Prometteur

jeudi 9 juin sur Canal+ à 23h10, Les nouveaux explorateurs. Les éclaireurs de l’eau. Afin de sensibiliser et susciter un intérêt pour les fonds marins, différentes actions sont mises en place par les éclaireurs de l’eau : Titouan, 22 ans, perdu au milieu des récifs coraliens, vit en harmonie avec la terre et les plantes ; les « Coral Gardeners » ont pour objectif de planter plusieurs centaines de milliers de coraux tout autour du monde ; Katerina veut reconnecter les gens à la nature ; Troy, maire et fervent protecteur d’une petite île du Honduras, a trouvé une solution pour changer les déchets en matériaux utiles…

Bonne semaine de TV, d’ici et d’ailleurs !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s