« Manger local, manger global » est arrivé dans Amap-à-Lire

Manger local, manger global

Manger c’est incorporer un territoire (Jean Brunhes)
. Et si l’on pensait l’alimentation en « géographie » ? Délimiter les grandes aires culino-alimentaires ; explorer le rôle que les mangeurs jouent dans la construction des faits alimentaires ; construire la pensée géographique de l’alimentation avec la nature, les paysages, les terroirs et les villes. L’ouvrage défait le nœud locallglobal et nous aide à mieux comprendre ce que manger veut dire. Essai, Gilles Fumey, 152 p. 2010.

Bonne lecture,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s