Téléramap, semaine du 23 au 29 janvier 2021

Dans Télérama cette semaine, en écologie, on se promène en France

En Beauce

  • samedi 23 janvier sur LCP-Public Sénat à 21h00, La Beauce, le glyphosate et moi. Dans la Beauce, de nombreux agriculteurs ne veulent pas se passer de glyphosate. Cela les contraindrait à utiliser d’autres herbicides, à consommer plus de carburant pour labourer, à voir des herbes envahir leurs champs et leurs rendements diminuer. Sans compter qu’ils ne sont pas convaincu de ses dangers pour la santé. Pendant deux ans, la réalisatrice les a côtoyés et surtout écoutés, se laissant presque convaincre. Pas tout à fait, cependant…
Lire la suite

TélérAmap, semaine du 21 au 27 novembre 2020

Dans Télérama cette semaine, en écologie il y a de quoi faire…

Faites veiller les enfants

  • samedi 21 novembre sur France 4 à 21h05, Tante Hilda. Un dessin animé écolo ! Tante Hilda, amoureuse de la nature, conserve dans son musée végétal des milliers de plantes du monde entier. Beaucoup sont en voie de disparition. Parallèlement, une nouvelle céréale, Attilem, mise au point par des industriels, se cultive avec si peu d’eau, sans engrais, et produit des rendements si prodigieux, qu’elle apparaît comme la solution miracle pour enrayer la faim dans le monde et prendre le relais du pétrole dont les réserves s’épuisent. Mais la catastrophe n’est pas loin…
Lire la suite

TélérAmap, semaine du 14 au 20 novembre 2020

Dans Télérama cette semaine, comme la semaine dernière, il n’y en a que pour de Gaulle. Déférence gardée, il en faut aussi pour l’écologie.

Un tabou qui saute

  • samedi 14 novembre sur Arte à 22h25, Toilettes sans tabou. En un an, l’humanité produit des millions de tonnes d’excréments et d’urine. Sujet tabou de nos sociétés, les déjections sont pourtant au cœur d’une révolution technologique et culturelle. Toilettes sèches, sanitaires transformant l’urine en engrais chimique, WC high-tech analysant le microbiote : cette enquête esquisse les contours des toilettes du futur en compagnie d’ingénieurs et de scientifiques. Outre les défis liés au traitement des déchets, au gaspillage d’eau et au manque d’assainissement, ce documentaire évoque aussi les différences de culture autour des sanitaires dans le monde.

Un tabou qui pourrait sauter

  • mardi 17 novembre sur France 5 à 20h50, Bretagne, une terre sacrifiée. Pauvre et enclavée en 1945, la Bretagne est aujourd’hui la première région agroalimentaire d’Europe. Plus de 1,5 million d’hectares de terres y sont soumis à l’agriculture intensive. Ce secteur est, de loin, le plus gros pourvoyeur d’emplois de la région. Mais il y a un revers à la médaille: pollution, maladies professionnelles, rejets toxiques, épidémies mortelles chez les animaux. Les dégâts humains et environnementaux de cette industrie sous stéroïdes sont considérables. Et les scandales sanitaires se multiplient. Pour beaucoup, c’est tout un modèle agricole qu’il faudrait remettre en question.

Podcast

  • Vivons heureux en attendant la fin du monde. Comment s’habiller, échanger, voyager, s’aimer dans les années 20 ? Pour se bricoler une morale minimale en des temps de crises sociale, écologique et sanitaire, l’émission explore chaque mois nos incohérences et les solutions possibles. Mêlant questionnement personnel, tribulations domestiques, reportages et entretiens avec des chercheurs et des activistes, ce nouveau podcast veut alerter, éveiller et rassurer sur un autre monde possible. Episode 1″Malaise dans la penderie » arteradio.com (36mn).



Bonne semaine de TV et d’ailleurs,

Anne

Téléramap, semaine du 7 au 13 novembre 2020

Avec Télérama, en écologie cette semaine, il est question d’animaux.

La vie est belle

  • samedi 7 novembre, sur Arte à 20h50. Sauveurs d’espèces : un espoir pour notre planète. À l’heure des incendies géants en Australie et en Californie, et de la crise du Covid-19, l’équilibre rompu entre l’humain et la nature est-il encore restaurable ? Pollution, braconnage, destruction des forêts… : l’homme est responsable du déclin et de la disparition des espèces, phénomènes qui se sont dramatiquement accélérés ces dernières années. Mais c’est aussi lui qui peut réparer le vivant, comme le montrent des expériences sur les cellules souches d’espèces quasiment disparues. Avec en fil rouge une interview de Jane Goodall, la géniale primatologue de 86 ans, et de sublimes images d’animaux en sursis, ce documentaire, loin d’être un constat amer des dégâts causés par l’homme, prend au contraire la forme d’un magnifique chant d’amour et d’espoir pour la construction d’un futur en harmonie avec la nature.

  • samedi 7 novembre sur Arte à 22h25. Coup de chaud pour les rennes de Sibérie. Dans la péninsule de Yamal, au nord-ouest de la Sibérie, les Nénètses vivent au rythme de saisons désormais déréglées. Confrontés à des hivers de plus en plus doux et à un manteau de glace instable, ces éleveurs de rennes nomades sont contraints de retarder leur transhumance, pris en étau entre une nourriture qui se tarit et le risque de noyade dans le fleuve Ob. Ailleurs dans l’Arctique, les signes du réchauffement climatique se multiplient. Le recul de la banquise pousse les ours polaires affamés à s’aventurer dans les villes ou à s’attaquer aux colonies de mouettes blanches qui nichent sur les îles de la mer de Kara.


  • vendredi 13 novembre sur Ushuaïa TV à 20h50. Quand baleines et tortues nous montrent le chemin. Pourquoi les baleines à bosse et les tortues marines fréquentent-elles à nouveau les eaux réunionnaises qu’elles avaient désertées ? Pour comprendre le phénomène, ce documentaire suit le quotidien d’un jeune baleineau, de sa naissance à La Réunion à son départ pour l’Antarctique, et d’une tortue verte qui a grandi sur le récif corallien et s’apprête à repartir vers son île natale pour se reproduire. Dans leur sillage, il donne la parole à des photographes, naturalistes et scientifiques qui œuvrent à leur protection.

 

Bonne semaine de TV, et d’ailleurs,

Anne

TélérAmap, semaine du 17 au 23 octobre 2020

Dans Télérama cette semaine, comme la semaine dernière, il y en a beaucoup pour de Gaulle. Déférence gardée, il en reste pour l’écologie…

Encore un tabou qui saute

  • vendredi 23 octobre sur Ushuaïa TV documentaire à 20h45 – Toilettes sans tabou. En un an, l’humanité produit des millions de tonnes d’excréments et d’urine. Sujet tabou de nos sociétés, les déjections sont pourtant au cœur d’une révolution technologique et culturelle. Toilettes sèches, sanitaires transformant l’urine en engrais chimique, WC high-tech analysant le microbiote : cette enquête esquisse les contours des toilettes du futur en compagnie d’ingénieurs et de scientifiques. Outre les défis liés au traitement des déchets, au gaspillage d’eau et au manque d’assainissement, ce documentaire évoque aussi les différences de culture autour des sanitaires dans le monde.

Un tabou qui pourrait sauter

  • mardi 17 novembre, sur France 5 à 20h50 – Bretagne, une terre sacrifiée. Pauvre et enclavée en 1945, la Bretagne est aujourd’hui la première région agroalimentaire d’Europe. Plus de 1,5 million d’hectares de terres y sont soumis à l’agriculture intensive. Ce secteur est, de loin, le plus gros pourvoyeur d’emplois de la région. Mais il y a un revers à la médaille: pollution, maladies professionnelles, rejets toxiques, épidémies mortelles chez les animaux. Les dégâts humains et environnementaux de cette industrie sous stéroïdes sont considérables. Et les scandales sanitaires se multiplient. Pour beaucoup, c’est tout un modèle agricole qu’il faudrait remettre en question.



Bonne semaine de TV et d’ailleurs,

Anne

La Toile des AMAP N°182

Pénélope

Saviez-vous que, selon le site internet du MIRAMAP (1), on dénombrait en France, en 2015, plus de 2000 (deux mille) « groupes en AMAP » représentant quelque 250 000 amapiens? Cela doit représenter, en tout cas, des centaines de blogs ou sites comme le nôtre…

Voici encore un article mentionnant une Association étudiante… mais celle-ci ne prend pas place dans la suite de ma série de chroniques précédente. J’ai découvert l’existence de cette association [qui se qualifie elle-même d’AMAP] très récemment, et elle n’avait donc pas été interrogée l’an dernier, mais elle n’est pas la seule dans ce cas – j’aurais facilement une dizaine d’items supplémentaires à interroger si je relançais aujourd’hui mon enquête de 2019. N’ayant pas de raisons de le faire, je me fonde uniquement sur ce que l’on peut connaître d’elle de sa présence sur la Toile (beaucoup de recettes, en tout cas !). Par contre, cela me donne l’occasion d’évoquer un potager maraîcher qui cible précisément la clientèle des étudiants. Enfin, mes chroniques régulières du mercredi s’achèvent ici, cette semaine, et ce numéro 182 clôt donc la série.

Lire la suite

La Toile des AMAP N°181

PénélopeSaviez-vous que, selon le site internet du MIRAMAP (1), on dénombrait en France, en 2015, plus de 2000 (deux mille) « groupes en AMAP » représentant quelque 250 000 amapiens? Cela doit représenter, en tout cas, des centaines de blogs ou sites comme le nôtre…

Une semaine de plus où je vous propose de découvrir la présence sur internet de trois groupes en AMAP, encore, ci-dessous. Je n’ai pas encore vraiment traité l’un des sujets qui y est évoqué, celui de la transmission d’une ferme. En tout cas, les trois AMAP de trois régions différentes (dont toujours l’Ile-de-France!) offrent une soixantaine de recettes.

Lire la suite

TélérAmap, semaine du 26 septembre au 2 octobre 2020

Avec Télérama, en écologie cette semaine, il y a le pire et… du meilleur !

A la cantine, Maman

    • samedi 26 septembre, sur LCP-Public Sénat à 21h. Y avait quoi à la cantine ? Rien de tel que de manger pendant un mois à la cantine pour savoir ce que trouvent les écoliers dans leur assiette. La réalisatrice de cette enquête documentaire, elle-même mère de deux enfants, a tenté l’expérience. Elle a invité des enfants, des parents et des experts, à déguster avec elle des plateaux-repas fabriqués dans la gigantesque cuisine centrale de Marseille. Autour de ces repas partagés, le film pose la question de la mission de la cantine : nourrir les enfants, mais aussi les éduquer au bien manger et aux enjeux alimentaires de demain. Il s’interroge sur les alternatives à une cuisine industrielle : comment se faire entendre des élus et favoriser une agriculture locale ? Un film documentaire, à la recherche de solutions.
      Lire la suite

La Toile des AMAP N°180

Pénélope
Saviez-vous que, selon le site internet du MIRAMAP (1), on dénombrait en France, en 2015, plus de 2000 (deux mille) « groupes en AMAP » représentant quelque 250 000 amapiens? Cela doit représenter, en tout cas, des centaines de blogs ou sites comme le nôtre…

Le présent billet-balais rassemble quelques-unes des dernières AMAP déjà croisées au gré du web dont je puisse parler. Les trois sites du jour cumulent une bonne quarantaine de recettes. Je sais bien que j’ai déjà dû signaler plusieurs fois que j’approchais de la fin de mes chroniques… mais je crois que l’arrêt de l’attention vers l’infini est désormais à portée de main! A moins de me relancer sur d’autres pistes d’enquêtes?

Lire la suite

La Toile des AMAP N°179 – AMAP étudiantes & systèmes de paniers pour étudiants (9)

PénélopeSaviez-vous que, selon le site internet du MIRAMAP (1), on dénombrait en France, en 2015, plus de 2000 (deux mille) « groupes en AMAP » représentant quelque 250 000 amapiens? Cela doit représenter, en tout cas, des centaines de blogs ou sites comme le nôtre…

Je vais sortir de ma série de chroniques par le haut. Les Hauts-de-France, en fait. Les trois dernières associations que je cite y sont situées (deux en Université et une chez des ingénieurs). Quant au bilan, je l’ai égrené au fil de mes 10 articles… Et, bientôt, les résultats d’une toute nouvelle enquête à lire?

Lire la suite