TélérAmap, semaine du 11 au 17 juin 2022

Cette semaine, dans Télérama, s’il n’était question des dures réalités écologiques, on pourrait se croire au bord de la mer…

Dans les profondeurs de l’océan

samedi 4 juin sur Ushuaïa TV 20h45, La ligue de la mer. Ce documentaire militant montre ceux qui tentent aujourd’hui d’assurer un avenir aux écosystèmes marins de Patagonie. Des citoyens mobilisés ainsi que des fondations telle que Tara Océan œuvrent ensemble pour faire face aux nombreuses menaces qui pèsent sur la région. Ce monde fantastique, caché, est essentiel pour l’homme comme pour les baleines.

Lire la suite

Mémoires du ventre de Paris (vidéo)

1969 : Les Halles, mémoires du ventre de Paris | Archive INA
(durée : 1h05)

Je suis tombée sur ce document sur les Halles de Paris, tourné en 1969.
C’est une évocation de la vie quotidienne aux Halles, avec ses travailleurs et ses habitants. Une ville, ça se nourrit ! Et un documentaire remarquable qui fait parler les gens comme ils parlent…
Daniel Karlin, réalisateur et documentariste de télévision, travaille à l’époque à l’ORTF où il va se faire un nom en réalisant en 1969 avec Gérard Chouchan ce film sur l’ancien quartier des Halles qui est en train de disparaitre. La parole est laissée à ce petit monde des travailleurs du marché des Halles et aux témoins de métiers aujourd’hui disparus comme ce tasseur qui montait des tas de légumes sur le carreau des halles, Marius dont le bistrot était face au pavillon de la marée ou encore le plus ancien mandataire de viande du marché, arrivé aux halles en 1915.

Choisir une Amap, ça peut venir de loin…

Bon visionnage,


TélérAmap, semaine du 4 au 10 juin 2022

Cette semaine, dans Télérama, l’écologie, ça cause, ça cause… beaucoup de soucis !

Qui l’eût cru d’un grand cru ?

samedi 4 juin sur LCP-Public Sénat à 21h, Les raisins de la misère. Mondialement réputée pour ses grands crus et la beauté de ses paysages, la région de Bordeaux est un pilier de notre économie viticole. Châteaux aux noms prestigieux, petites villes médiévales fortifiées, collines verdoyantes… Mais derrière la carte postale, que se cache-t-il ? La journaliste a rencontré des saisonniers de la vigne et du tourisme soumis aux contrats précaires, des militants dénonçant la toxicité des pesticides, des petits viticulteurs bien éloignés des logiques spéculatives des grands groupes, des maires de communes paupérisées à l’ombre des châteaux. Elle décrit les jeux d’influence des lobbies du vin, jusque sur les rangs de l’Assemblée Nationale et au sein du gouvernement. Ou comment, derrière la locomotive des crus prestigieux, se mettent en place des stratégies commerciales décomplexées pour vendre des bouteilles bas de gamme. Cette première enquête d’une jeune journaliste livre un regard à la fois sensible et documenté sur ces « raisins de la misère ».

Lire la suite

TélérAmap, semaine du 28 mai au 3 juin 2022

Cette semaine, dans Télérama, les raisons pour s’intéresser à l’écologie sont… costaudes :

Penser

  • lundi 30 mai sur Arte à 0h55, Entretien avec Bruno Latour. Au fil d’un entretien en deux parties dans son bureau, le philosophe et sociologue des sciences Bruno Latour déroule ses réflexions sur le nouveau monde. Dans la première partie, le penseur explique en quoi nous avons changé de monde, et pourquoi les désastres écologiques referment la parenthèse des trois siècles nés des Lumières, décrétant même « la fin de la modernité ». L’habitabilité de notre « nouvelle terre » est tellement menacée qu’il faut cesser de vivre hors-sol et « atterrir ». Dans la seconde partie, le philosophe précise les grands éléments de sa pensée : venu à l’écologie par la philosophie des sciences, il remonte à la source de ses recherches au cours desquels il a pu observer que la science n’est pas donnée, mais socialement construite et nourrie d’innombrables controverses. Il cherche les moyens que nous avons de nous orienter dans un monde abîmé.
Lire la suite

TélérAmap, semaine du 21 au 27 mai 2022

Cette semaine, dans Télérama, les raisons pour s’intéresser à l’écologie sont de l’ordre de la santé :

Un banal rhume des foins

  • samedi 21 mai sur Arte à 23h30, Un monde d’allergiques. Arachides, pollens, acariens, poils de chat : ces substances déclenchent des réactions potentiellement graves chez un nombre grandissant de personnes. Le phénomène a pris de l’ampleur a partir de 1960 : avènement de la société de consommation, apparition de la nourriture industrielle, mise sur le marché des détergents chimiques ; ce nouveau mode de vie joue un rôle dans la perturbation de notre système immunitaire. L’enjeu de santé publique nous oblige à repenser notre façon de vivre… on peut même trouver le modèle Amish, bien inspirant.
Lire la suite

TélérAmap, semaine du 16 au 22 avril 2022

Cette semaine, dans Télérama, il y a tant de sujets qu’on ne sait plus où donner de la tête !

L’excellence des sujets écolos

  • dimanche 17 avril sur France 5 à 20h55, La grande bataille des toilettes. La gestion des excréments au niveau mondial pose un défi sanitaire et écologique dont on ne parle quasiment jamais car le sujet dégoûte. Selon l’OMS, la moitié de la population mondiale ne dispose pas de toilettes sûres. Des centaines de millions d’êtres humains défèquent en plein air. Or, un mauvais assainissement cause des diarrhées, des dysenteries, l’hépatite A, la typhoïde. Près de 400 000 enfants en meurent chaque année. Depuis 2011, sous l’impulsion de Bill Gates, la révolution des toilettes est née avec la volonté de donner des sanitaires à ceux qui n’en ont pas. Notre relation à nos déchets les plus élémentaires, les excréments, est un sujet très sérieux ; il est ici traité avec un gros sens de la pédagogie et pas mal d’humour.
Lire la suite

TélérAmap, semaine du 2 au 8 avril 2022

Cette semaine, dans Télérama, il y en a des raisons pour s’intéresser à l’écologie :

Le cuisinier des Rois

  • samedi 2 avril sur Arte à 20h50, Auguste Escoffier ou la naissance de la gastronomie moderne. Le documentaire est le récit d’une conquête ou comment, au tournant du XXe s., entre le déclin de l’aristocratie et une haute bourgeoisie en plein essor, depuis les fastes du second Empire jusqu’aux bouleversements de la seconde guerre mondiale, un jeune chef visionnaire va révolutionner l’art culinaire et devenir la référence absolue de notre gastronomie. Le portrait est formidablement documenté et mêle images d’archives et de fiction.
Lire la suite

TélérAmap, semaine du 26 mars au 1er avril 2022

Cette semaine, dans Télérama, le monde rêve. Raison de plus pour ne pas oublier l’écologie :

De quel bois je me chauffe

  • samedi 26 mars sur Ushuaïa TV à 20h45, L’écologie près de chez nous. En Auvergne. A l’est des volcans d’Auvergne, le territoire forestier est immense et largement sous-exploité. Alors que la transition énergétique impose dans sa dernière version d’utiliser massivement la biomasse — dont le bois — des citoyens toujours plus nombreux se lèvent pour empêcher les forestiers de couper des arbres, réputés  » êtres sensibles « . Les grandes machines qui avalent les troncs et abîment les sols n’ont pas donné une bonne image à la filière bois. Aujourd’hui, la forêt doit rendre tous les services. Bois, énergie, eau, biodiversité, carbone, promenade, tourisme…
Lire la suite

TélérAmap, semaine du 19 au 25 mars 2022

Cette semaine, dans Télérama, ce n’est pas parce que le monde tourne encore moins rond que d’habitude qu’on peut oublier l’écologie :

Dites-moi que je rêve

  • lundi 21 mars sur Ushuaïa TV à 20h45, Wood. L’exploitation forestière illégale est une entreprise mondiale qui engrange des milliards. La Environmental Investigation Agency, à Washington D.C., infiltre la mafia mondiale du bois et en révèle ses réseaux tentaculaires, de la Sibérie à la Chine, en passant par la Roumanie et l’Amérique du sud. Filmé comme un véritable film d’espionnage, « Wood » est un immanquable thriller environnemental.
Lire la suite

TélérAmap, semaine du 24 février au 4 mars 2022

Cette semaine, dans Télérama, il y a tant d’écologie que j’ai dû faire le tri !

Campagne aussi !

  • samedi 26 février sur LCP-Public-Sénat à 21h, Salon de l’agriculture : la politique en campagne. Au cours de la Ve République, le Salon de l’Agriculture, grande fête agricole célébrée chaque année à Paris, s’est imposé comme un rituel incontournable de la politique. Un passage obligé à ne rater sous aucun prétexte pour tous les présidents et tous les candidats à l’Élysée. Jacques Chirac y a bâti sa légende, François Mitterrand y a brillé par son absence quand d’autres s’y sont cassé les dents. Baromètre des relations entre le pouvoir en place, le monde agricole et ses syndicats. Du général de Gaulle à Emmanuel Macron, retour sur cinquante années d’amour vache.
Lire la suite