Panier du mercredi 29 avril 2020

Pour vous aider à préparer vos menus de la semaine nous postons en principe un article présentant la composition du panier tous les mardis, si on a réussi à joindre nos maraîchers, plus souvent dehors qu’entre 4 murs…

L'équipe au boulot

Une partie de l’équipe au travail…

Tomate en cours

Les plants de tomates encore au début de leur croissance…

Des choux qui poussent

Et la serre des choux !

Le panier

  • Oignons
  • Poireaux
  • Pomme de terre
  • Radis
  • Blettes

Et dans le grand panier, il y aura des légumes en plus.

Quatre expériences de retour à la nature

Par ces temps de confinement, en ville, pour rêver de changer de vie, pour se souvenir aussi de ceux qui sont partis tenter la vie « naturelle », cette série de podcasts sur France Culture est captivante.

Henry David Thoreau, philosophe et naturaliste, part s’installer deux années durant dans les bois. Elisée Reclus, géographe, communard, anarchiste, plusieurs fois exilé, parcourt le monde. En promenade dans le bois de Phénix en Dordogne, nous cheminons au fil des mots et des idées de deux écrivains qui les ont lus et étudiés. (55 mn)

 

Inspirés par le mouvement germanique de la Lebensreform (la réforme de la vie), six jeunes gens fondent en 1900 à Ascona la communauté Monte Verità qui devient rapidement un important centre culturel où se croisent dans un foisonnement intellectuel rare, artistes, écrivains et danseurs. (55mn)

Fonder une communauté de vie et de travail hors du salariat pour montrer qu’une autre vie est possible : sans domination, reposant sur l’entraide et les rapports harmonieux entre femme et homme. (55mn)

 

Dans le sillage de 1968, de jeunes militants allemands, suisses et autrichiens accompagnés de quelques Français désertent la ville pour créer un « bastion de résistance », et s’installent en 1973 dans les Alpes de Haute-Provence. Longo Maï signifie en provençal « que ça dure longtemps ». (55mn)

 

 

Bon confinement et bonne écoute,

« L’Arbre-Monde » est arrivé dans le circul’livres

L’Arbre-Monde

Un grand roman « choral » qui a la nature pour sujet et les liens que nous entretenons avec elle. Les destins des personnages de ce récit — un psychologue, un étudiant, un concepteur de jeux électroniques, un photographe amateur, une botaniste visionnaire — s’entrelacent autour de ce qui est peut-être le premier et le dernier mystère du monde : la communication entre les arbres et le combat pour la sauvegarde des forêts. L’auteur explore le drame écologique et notre lente noyade dans le cyber world, et nous rappelle que sans la nature notre culture n’est que ruine de l’âme. Roman, Richard Powers, 736 p. 2018

 

Bonne lecture,

TélérAmap, semaine du 25 avril au 1er mai 2020

Avec Télérama, on n’ose plus bouger… sauf dans la tête :

Nature sauvage

  • samedi 25 avril sur Arte à 20h50. Nouvelle-Zélande. Embarquement pour un voyage inédit. Située dans l’océan Pacifique, la Nouvelle-Zélande, membre du Commonwealth, est composée de deux îles que sépare le détroit de Cook. C’est par la plus grande, celle du Sud, où arrivèrent les premiers Européens au début du XIXe siècle, que démarre cette immersion. Du parc national de Fiordland aux Marlborough Sounds en passant par la péninsule de l’Otago, la traversée dévoile des chapelets de glaciers et de fjords, des lacs et des forêts abritant de nombreuses espèces animales, comme les kiwis, les oiseaux emblématiques du pays. Les paysages sont majestueux, les images coupent le souffle. La beauté est sauvage, primitive, vierge de toute trace humaine. L’archipel, menacé par endroits par la montée des eaux due au réchauffement climatique a inscrit la neutralité carbone parmi ses cinq grandes priorités.

Lire la suite

La Toile des AMAP n°158 – 8e regard sur nos correspondants étrangers (la FRACP en Suisse – 3)

PénélopeSaviez-vous que, selon le site internet du MIRAMAP (1), on dénombrait en France, en 2015, plus de 2000 (deux mille) « groupes en AMAP » représentant quelque 250 000 amapiens? Cela doit représenter, en tout cas, des centaines de blogs ou sites comme le nôtre… Mais à l’étranger aussi, ce genre de partenariat s’est implanté. Petit regard extérieur.

Voici donc un huitième article sur les systèmes proches de nos AMAP françaises dans les pays francophones. Je rappelle que ma « recherche documentaire » ne peut prétendre lister exhaustivement la richesse de ce qui existe sur le terrain, mais reflète juste ce que l’on peut en trouver sur la Toile (internet), et encore, sous réserve que les sites internet que je sélectionne (en toute subjectivité) donnent à lire du contenu d’intérêt général. Pour l’anecdote, j’ai savouré la variété des formulations, avec « cornet » ou « panier », dans les deux composantes de l’agriculture contractuelle de proximité (ACP) en Suisse romande (2) présentées aujourd’hui (nous verrons encore «hotte» la prochaine fois!). En guise de conclusion, j’y reporte le début de mon entretien téléphonique datant d’il y a quelques semaines avec un pionnier local.

Lire la suite

Panier du mercredi 22 avril 2020

Pour vous aider à préparer vos menus de la semaine nous postons en principe un article présentant la composition du panier tous les mardis, si on a réussi à joindre nos maraîchers, plus souvent dehors qu’entre 4 murs…

Le panier est un peu plus petit car il y a de nouveau des asperges cette semaine !

Le panier

  • Asperges
  • Poireaux
  • Pomme de terre
  • Salade
  • Carottes

Et dans le grand panier, il y aura en plus du chou-fleur et du persil !

« Abrégé d’Histoire du Climat » est arrivé dans le circul’livres

Abrégé d’Histoire du Climat

« Le ciel est troublé, chauffé, brouillé par les gaz à effet de serre que dispensent à tout vent les processus industriels et apparentés. La terre est quelque peu surexploitée par nos agriculteurs. Le quatuor platonicien Dieux/Terre/Ciel/Hommes paraît ainsi légèrement détraqué. Dans ces conditions, la tâche des historiens professionnels, inquiets pour l’avenir, ne serait-elle pas de prêter leur concours aux scientifiques qui sont effectivement demandeurs d’histoire ? Ils ont besoin de notre profession pour leurs nécessaires enquêtes dans un passé climatologique proche ou lointain. Nous nous devons de répondre à une telle demande, impérieuse, interdisciplinaire. » Essai, Emmanuel Le Roy Ladurie, 180 p., 2007

 

Bonne lecture,