Dans le circul’livres de Philippe-Auguste

La tentation du bitume

Où s’arrêtera l’étalement urbain ? Année après année, la campagne française disparaît sous la ville. Malgré les proclamations indignées et les législations vertueuses, la terre fertile se raréfie, les espaces naturels se morcellent, la ville s’éparpille et se cloisonne, l’automobile s’impose comme unique lien social. Centres commerciaux, entrepôts, parkings, la ville étalée se nourrit d’une économie opulente et d’une société qui valorise le bonheur individuel. L’essai est enlevé et efficace, le tableau brossé de la bagarre inégale qui se livre entre la soif de bitume et les quelques garde-fous susceptibles de contrer le phénomène est vivant et sans concession. Nécessaire comme la crise. Essai Eric Hamelin, Olivier Razemon   – 2012

Bonne lecture,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s