Dans le circul’livres de Philippe-Auguste

L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux

Grand roman populaire qui se lit d’une traite. Premier ouvrage de Nicholas Evans, l’auteur nous conte une belle histoire d’harmonie entre la nature, les hommes, les chevaux. Un mélodrame touchant  sans prétention littéraire mais dont le récit poignant emporte le lecteur. Ode aux grands espaces américains, à la splendeur des Rocheuses, ce livre est un hymne à la vie, réconciliant la terre et les hommes. Dans les hautes prairies et les paysages à la beauté sauvages, l’être humain se retrouve lui-même. Le récit porte également un regard particulier sur l’environnement et suggère une réflexion sur l’écologie, thèmes qui seront repris de façon plus appuyée dans le  film de Robert Redford. Vous avez peut-être vu le long métrage mais connaître déjà le scénario ne gâche en rien la lecture de ce roman fort agréable. Nicholas Evans connaît l’âme des hommes et le cœur des chevaux.

 

Bonne lecture,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s