Dans le circul’livres de Philippe-Auguste

Mille mercis à la libraire de La Friche de m’avoir aidé à retrouver cette belle lettre pour la paix. Jean Giono en pacifiste convaincu sait que depuis l’Anschluss les Français se préparent à faire la guerre. En parlant aux paysans, Giono sait qu’il parle de choses humaines valables pour tous. Albert Camus donnait sa lecture : « Je ne sais pas si cette Révolution individuelle et non violente dont parle Giono est possible. Mais je sais qu’aucune n’est possible si elle n’a commencé dans le cœur et l’esprit de ceux qui comptent la faire. L’échec de tant de révolutions tient peut-être à cette idée. Cela suffit pour comprendre et aimer le message singulier de Giono. Il est quelque chose de plus qu’une actualité sans avenir. » Jean Giono, 120 p. 1938.

Bonne lecture,

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s