Dans le circul’livres de Philippe-Auguste

Sur le thème de Robinson

Le mythe est vivace et les thèmes qui s’en rapprochent reprennent des couleurs à chaque vacances : l’aventure ou comment organiser la survie en milieu naturel, le retrait de la civilisation, l’acceptation de la solitude, la nature complice et alliée ou inconnue et hostile, le triomphe ou, plus rarement, la défaite du héros. Un thème en appelant un autre, voici un autre récit d’après l’apocalypse et la destruction de toute forme de civilisation.

 

La peste écarlate

Un ancien professeur d’université erre en compagnie de ses petits-enfants, revêtus de peaux de bêtes, dans un paysage désolé. Celui de la baie de San Francisco, ravagée soixante ans auparavant par un terrible fléau. Nous sommes en 2013. Ils chassent pour se nourrir, se protègent des ours et des loups, font du feu. Ce survivant tente de raconter le monde d’avant à des enfants qui ne savent ni lire ni même compter. La seule issue est de reprendre depuis les commencements la marche vers la civilisation perdue. Roman, Jack London, 92 p, 1912.

 

 

Vous avez peut-être dans votre bibliothèque de quoi étoffer cette rubrique ! Regardez…

 

Bonne lecture,

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s