La Toile des AMAP n°138

PénélopeSaviez-vous que, selon le site internet du MIRAMAP (1), on dénombrait en France, en 2015, plus de 2000 (deux mille) « groupes en AMAP » représentant quelque 250 000 amapiens? Cela doit représenter, en tout cas, des centaines de blogs ou sites comme le nôtre…

Cette semaine, direction l’Outremer, dans la DROM (ou « le » – Département et Région d’Outremer) de La Réunion [974]. Alors que je vérifiais sur le site du Journal Officiel les déclarations d’associations loi 1901 « AMAP » depuis 2017, j’ai eu mon attention attirée par la mention d’« AMAPéi » (et ai trouvé 13 annonces entre le 14 décembre 2015 et le 19 août 2019). Cela m’a rappelé que j’en avais évoqué une dans ma TdA N°34. J’ai décidé de creuser pour en savoir un peu plus sur cette floraison, en envoyant un email au Conseil Général du [974], contact figurant sur la page consacrée aux AMAPéi sur le site internet dudit CG. Après quelque temps et quelques relances, j’ai reçu très récemment réponses à mes questions. Ci-dessous, voyons d’abord trois AMAPéi présentes sur la Toile (c’est loin d’être le cas de toutes!), avant une présentation plus générale du fonctionnement de cette spécificité locale.

AMAPei_LaSoutikestdanslepre
AMAPéi du Ruisseau – La soubik est dans le pré (97411 Saint-Paul), https://www.amapeiduruisseau.re et https://www.facebook.com/lasoubikestdanslepre/

Extrait du site internet : « La Soubik ? c’est un panier en créole. On y met tout ce que l’on veut mais surtout on le prend pour faire son marché … ». Même si le mot AMAPéi ne figure pas expressément dans la déclaration au Journal officiel en mars 2019, l’objet de l’association correspond parfaitement aux objectifs amapéiens. Les producteurs proposent deux formats de paniers « Légumes / fruits », des œufs, et du miel. A ce jour, seules 3 recettes figurent dans la rubrique « Et dans la cuisine… ». Sur le FB, outre de belles photos de paniers, j’ai relevé l’intéressante interview d’un de leurs producteurs, en octobre 2018.

AMAPei_AREC_paniers_solidariterreAMAPéi AREC – Association pour le respect de l’environnement et du cadre de vie (97429 Petite-Île, …), https://asso-arec.fr/les-paniers-solidariterre-2/ et https://fr-fr.facebook.com/AREC-SolidariTerre-608585405879391/

L’association loi 1901 était largement pré-existante à l’AMAPéi puisqu’elle existait déjà en 2010. L’AREC organise un marché bi-hebdomadaire. Les paniers des adhérents peuvent y être retirés, et l’association propose quelques autres points de livraison dans d’autres localités. Sur leur site internet figure un lien vers une émission TV (de plus de 6 minutes) exposant les mérites du dispositif régional.

CAMAPei_Les-Jardins-de-Fond-Imar
AMAPéi Les Jardins de Fond Imar (97411 Saint-Paul), https://www.facebook.com/lesjardinsdefondimar/

Cette AMAPéi-là a été créée en février 2018 dans le cadre d’un projet plus global incluant atelier et chantier d’insertion et pépinière d’entreprise pour [jeunes] agriculteurs, pour lesquels il fallait subvention et foncier. Mes lecteurs savent que je ne suis pas « fan » du réseau social f*c*b**k (j’en reparlerai ci-dessous). Les Jardins de Fond Imar l’utilisent pour s’adresser parfois aux « amapéiens » au sujet de leur prochaine livraison. Il donne aussi des informations d’intérêt général. J’ai par exemple relevé, le 27 juin 2019, l’invitation à aller au Salon International de l’Agriculture (à Paris !) du 22/02 au 01/03/2020, artisans et agriculteurs devant s’inscrire avant le 19 juillet ; ou encore l’annonce du recrutement d’un animateur agriculture biologique par le GAB de La Réunion….

*

*          *

Comme rappelé en introduction, j’avais cité une première association trouvée sur la Toile à La Réunion il y a deux ans, l’AMAPéi Les rencontres alternatives (LRA). Lors de mes recherches plus systématiques de cette fin 2019, j’ai constaté que les AMAPéi (stricto sensu : associations loi 1901 créées pour cette activité) qui sont présentes sur internet (un tiers, cependant que les deux tiers sont absentes de la toile) le sont essentiellement via le célèbre réseau social F*c*b**k, sans s’astreindre à la réalisation d’un site ou d’un blog. Tandis que les associations pré-existantes qui se sont lancées dans cette activité de création de liens entre consom’acteurs et producteurs locaux (« péi » [pays]) disposaient (déjà?) d’un site-vitrine. En lisant les pages consacrées aux AMAPéi sur le site internet du Département de La Réunion, j’ai cru comprendre qu’il existe à la clé une subvention de 30 000 euros par association mise en place. Il existe donc bien une politique volontariste du département pour développer les AMAPéi, avec un double objectif affiché (créer du lien et du sens autour de l’alimentation et  du rural pour les consommateurs, tout en soutenant et encourageant l’agriculture locale) et un budget affecté. La liste des AMAPéi bénéficie de visibilité via ce même site internet.

Je me suis donc permis d’envoyer un mail au contact indiqué. J’y demandais ce qui différencie vraiment (le cas échéant), aujourd’hui, les AMAPéi des AMAP (adhésion, ou non, à la Charte des AMAP voire au MIRAMAP?). Je m’y interrogeais aussi sur le fait qu’il existe des subventions pour l’organisation administrative de la structure (alors qu’en métropole les AMAP fonctionnent, en écrasante majorité, en « autogestion »). Après avoir relancé, j’ai reçu la réponse ci-dessous [les mises en gras sont de moi], pour laquelle je remercie l’équipe AMAPéi du CG974.

« Bonjour Monsieur,

En 1er lieu, nos excuses pour notre réponse tardive.

Nous vous remercions de votre intérêt pour les AMAPéi de La Réunion.

Bien sûr, le concept s’est librement inspiré des AMAP de la métropole.

Toutefois, nous n’avons pas restreint l’éligibilité aux seules exploitations labellisées AB (bien que majoritaires au final). Le choix était de promouvoir une agriculture locale la plus respectueuse possible de l’environnement. En laissant notamment la porte ouverte aux agriculteurs sensibilisés et capables de s’orienter à terme vers le bio ou la permaculture avec un accompagnement technique adéquat.

Aucune des AMAPéi n’est donc à ce jour adhérente (à notre connaissance) à la Charte 2014 des AMAP ni à MIRAMAP mais certaines le pourraient si elles le souhaitaient.

Un des objectifs de 2020 est d’amorcer une future organisation collective locale.

En préambule, une mise en réseau sur une plateforme collective est en cours de développement (en partenariat avec l’association LRA justement). Cela permettrait d’avoir une meilleure visibilité des actions des différentes AMAPéi, leur localisation et leur disponibilité.

Chacune pourra aussi mettre en avant son propre site internet ou sa page Facebook, dont voici quelques exemples :

(…)

Pourquoi un soutien financier de la collectivité départementale au développement des AMAPéi ?

Le Département se mobilise depuis de nombreuses années aux côtés des agriculteurs, en œuvrant pour la maîtrise du foncier agricole, le soutien à une agriculture respectueuse de l’environnement et la structuration des filières, afin notamment d’augmenter le taux de couverture des produits locaux frais dans l’assiette des Réunionnais et Réunionnaises.

C’est pourquoi la collectivité départementale a souhaité depuis 2016 promouvoir un dispositif de soutien à la production locale type « circuit court » en vue de rapprocher consommateurs et petits producteurs (hors filières dites « organisées ») : d’où le développement d’AMAPéi, inspirée du concept des AMAP mais en intégrant des spécificités locales.

Il s’agit le plus généralement d’une association composée de consommateurs et de plusieurs producteurs localisés dans un même secteur géographique, prêts à entrer dans une démarche solidaire et respectueuse de l’environnement, avec un prix juste.

Les aides du Département prennent la forme d’un soutien financier (fonctionnement et investissement) aux projets d’AMAPéi à hauteur de 30 000 € maximum et du financement à 100 % du résiduel de salaire (normalement supporté par l’employeur) d’un emploi aidé recruté au sein de l’AMAPéi pour participer à l’organisation et au bon fonctionnement de la structure associative.

En espérant avoir répondu à vos questions.

Bien cordialement,

L’Équipe « AMAPéi » »

 

(1) pour de plus longues listes: http://miramap.org/-Les-AMAP-.html (consulté le 08/08/2019).

Ta d loi du cine, membre de l’AMAP Réunion / Père Lachaise depuis 2010, présent sur la blogosphère depuis 2007.

Connaissant donc un peu le monde des blogs par ailleurs (et son fonctionnement en « réciprocité »), je vous demande de ne pas hésiter à « poster un commentaire » (si possible) en remerciement sous une recette ou un article qui vous a intéressé, sans oublier de mentionner le lien vers notre propre blog (éventuellement le lien de cet article-ci).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s