TélérAmap, semaine du 18 au 24 avril 2020

Beaucoup de rediffusions et peu d’imaginations pour cette semaine de télévision. C’est la catastrophe qui nous oblige ? De l’une à l’autre, on trouve tout de même de quoi réfléchir à notre environnement…

Mars, c’est pour bientôt ?

  • samedi 18 avril sur Arte à 15h40. Le feu et la glace. Expédition au mont Saint-Helens. Pour étudier le mont Saint Helens, dans l’État américain de Washington, les chercheurs doivent braver avalanches et gaz toxiques : ce stratovolcan de la chaîne des Cascades, déjà entré en éruption en 1980, reste dangereusement actif. Pour mieux prévoir son évolution, il faut explorer ses grottes souterraines, forgées par le feu et la glace, alors que selon les experts, le volcan risque de gronder à nouveau. Les microbiologistes voient dans l’expédition une occasion de déterminer si la vie sur Mars est possible.

Vous avez dit catastrophe ?

    • samedi 18 avril sur Arte à 22h20. Tsunamis, une menace planétaire. Le 26 septembre 2004, un séisme d’une magnitude de 9,1 sur l’échelle de Richter se produit au large de l’île indonésienne de Sumatra. Le tremblement de terre engendre une vague dévastatrice qui s’abat sur l’Indonésie, le Sri Lanka, le sud de l’Inde, et l’Ouest de la Thaïlande. Le 11 mars 2011, un autre tsunami frappe l’île de Honshu, submergeant la centrale de Fukushima. Les mécanismes de ces phénomènes sont modélisés et expliqués minutieusement dans ce documentaire fortement pédagogique.

C’est l’Amérique !

  • mardi 21 avril sur Ciné + Club à 22h40. Monrovia, Indiana. Monrovia, petite ville agricole du Midwest américain compte 1400 habitants, dont 76% ont voté pour Trump aux dernières élections présidentielles. Des salles de classe aux réunions municipales, du funérarium aux foires agricoles locales, l’auteur nous livre une vision complexe et nuancée du quotidien de cette communauté rurale et fait le portrait d’une Amérique souvent oubliée et rarement montrée.

Un espoir

  • vendredi 24 avril sur Arte à 11h55. Les lentilles : le remède à la faim dans le monde. Nourrissante, bon marché, faciles à cultiver, les lentilles constituent une véritable mine d’or nutritionnelle. Et si ces petites légumineuses étaient un remède providentiel à la malnutrition et à la faim dans le monde ? Comment faire profiter l’humanité de ses bienfaits ? Partout dans le monde des chercheurs planchent.

 

Bonne semaine de confinement, de TV et d’ailleurs,

Anne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s