TélérAmap, semaine du 11 au 17 juillet 2020

Avec Télérama, l’écologie est bien jetée cette semaine…

N’en jetez plus

    • mardi 14 juillet, sur Arte à 20h50. Plastic partout ! Histoires de déchets. Sur sa planche de surf fabriquée avec de vieilles bouteilles en plastique, un militant pour un système de consigne qui permettrait collecte et recyclage des bouteilles usagées a suivi sur 1 200 kilomètres le cours du Rhin. Un autre arpente la campagne pour géolocaliser avec son téléphone les innombrables déchets qui s’y trouvent. En Haïti, une start-up sociale et solidaire créée par des Canadiens rachète les déchets plastiques rapportés par les habitants. Les scientifiques sont eux aussi à pied d’œuvre. Dans leurs laboratoires, ils traquent les effluves dégagés par les jouets mais étudient aussi la redoutable prolifération dans les océans des microparticules laissées par les plastiques dégradés, leurs conséquences sur la faune marine et dans nos assiettes. L’enquête dresse un état des lieux  alarmant sur les dangers que leur abandon sauvage fait peser sur l’environnement et les risques sanitaires encourus par les populations les plus pauvres lors de leur recyclage souvent sommaire.


Ça en jette

    • mardi 14 juillet, sur Arte à 22h20. Arctique, le jour d’après. Si les conséquences du réchauffement climatique en Arctique inquiètent depuis des années la communauté scientifique, plus rarement certains y voient une raison d’espérer un avenir meilleur : les ressources contenues dans les sous-sols deviendraient ainsi accessibles et de nouvelles routes maritimes et commerciales s’ouvriraient. Le recul de la banquise pourrait aussi adoucir les conditions de vie des Inuits du Canada et faciliter le travail des scientifiques venus étudier le sous-sol arctique. Les ressources halieutiques constituent un autre enjeu majeur, notamment pour le Groenland, où la pêche constitue la première source de revenus.

A jeter

    • jeudi 16 juillet sur LCP-Assemblée nationale à 20h30. Fessenheim, le début de la fin du nucléaire. Le compte à rebours a commencé : Fessenheim, la plus vieille centrale nucléaire française, dont la construction a commencé en 1970 et qui est en fonction depuis janvier 1978, va fermer. Le réacteur numéro un a été arrêté en février dernier et le réacteur numéro deux doit suivre à la fin du mois de juin 2020. Retour sur une histoire à rebondissements et aux enjeux vitaux pour tous.

 

 

Bonne semaine de TV et d’ailleurs,

 

Anne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s