TélérAmap, semaine du 19 au 25 février 2022

Cette semaine, dans Télérama, la vie paysanne, c’est une histoire de lutte !

Un combat

  • lundi 21 février sur France 3 à 23h, Micmac à Millau. Le documentaire retrace l’histoire du démontage du Mc Do de Millau, en août 1999. Le 12 août 1999, alors que les tensions alimentaires entre l’Europe et les États unis sont à leur comble après l’interdiction d’importer du bœuf aux hormones, des agriculteurs et des militants aveyronnais se donnent rendez-vous à Millau, sur le parking du futur MacDonald’s pour manifester. En guise de contestation, ils démontent le bâtiment du Mc Do en construction, symbole de la malbouffe. Le mot jaillit sur la scène médiatique. L’événement prend de l’ampleur et devient rapidement, national et international. Cinq des manifestants sont interpellé, parmi eux, José Bové. Un bras de fer idéologique s’engage alors entre le Roquefort et le Big Mac. Les éleveurs de brebis ne comptent plus leurs soutiens. Cet été-là, s’est joué une période essentielle de notre histoire collective. L’alimentation devient en enjeu central et l’événement a fait de Millau, la capitale de la lutte contre la mondialisation.  

Combat aussi

  • mercredi 23 février sur LCP-Assemblée nationale à 20h30, Moi agricultrice. Âgées de 30 à 90 ans, des agricultrices, représentantes de trois générations, racontent leur lutte pour obtenir l’égalité des droits entre hommes et femmes dans le monde agricole et sortir de l’invisibilité sociale et professionnelle. Ces militantes témoignent des batailles menées, depuis le début de l’après-guerre, face à l’ordre patriarcal et à un certain machisme du monde paysan. Une égalité obtenue en 2010.

Résistance

  • mercredi 23 février sur France 2 à 21h10, Au nom de la terre. Pierre a 25 ans quand il rentre du Wyoming pour retrouver Claire sa fiancée et reprendre la ferme familiale. Vingt ans plus tard, l’exploitation s’est agrandie, la famille aussi. C’est le temps des jours heureux… Mais, peu à peu, les dettes s’accumulent et Pierre s’épuise au travail. Malgré l’amour de sa femme et ses enfants, il sombre peu à peu… Construit comme une saga familiale, et d’après la propre histoire du réalisateur, le film porte un regard humain sur l’évolution du monde agricole de ces 40 dernières années.

Bonne semaine de TV, et d’ailleurs !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s