Un pain au froment, mélange de variétés

Ce soir, le pain de Maxime sera fabriqué à partir d’un mélange de variétés de blés. Les variétés paysannes sont très souvent identifiées par le lieu où elles ont été en principe historiquement cultivées et sélectionnées par les paysans. On peut aujourd’hui les retrouver un peu partout en France, disséminées par les échanges entre agriculteurs. Parfois plus difficiles à panifier, elles offrent généralement des arômes nouveaux et un meilleur intérêt nutritionnel.

Blé de Noé et Rouge de Bordeaux qu’on connaît déjà : https://wordpress.com/post/amap-rpl.org/19007

Barbu : chaque grain arbore une barbe ou arête plus ou moins longue. D’autres céréales (orge, seigle, épeautre, engrain, etc.,) présentent cette caractéristique : elle constitue une protection contre les prédateurs.

Saissette de Provence : un blé blanc barbu du Luberon qui fait beaucoup de grains assez gros. Elle a été délaissée car elle avait tendance à s’égrainer à la lieuse.

Bonne dégustation,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s