TélérAmap, semaine du 9 au 15 novembre 2019

Avec Télérama, l’écologie en a long à dire cette semaine :

Miel amer

  • dimanche 10 novembre sur France 5 à 20h50 – La bataille du miel. En rappel : la production de miel en France est trois fois moins importante qu’il y a 30 ans. Les abeilles vont très mal. D’où vient alors le miel qu’on trouve dans les rayons des supermarchés ?

Paysan nouveau

  • dimanche 10 novembre sur France 5 à 21h40 – Tous paysans ? Etat des lieux du « Retour à la Terre  » en France et des initiatives nombreuses et variées des nouveaux paysans. Manger mieux, plus sain, moins cher, cela s’improvise aussi. Ils s’improvisent donc et cultivent leurs légumes sur leur balcon, créent leur poulailler ou élèvent des abeilles. Redevenir paysan prend du temps, coûte de l’argent et a bien quelquefois le nom d' »Aventure ».

La catastrophe n’est pas naturelle

  • mardi 12 novembre sur Arte à 20h50. Amazonie, la maison brûle. Durant l’été 2019, la forêt amazonienne a été ravagée par des incendies d’une violence rare, principalement engendrés par l’action humaine. En cause : l’agriculture sur brûlis, une technique de défrichage par le feu, pratiquée au Brésil, en Bolivie, au Pérou ou encore au Paraguay. Sous la pression de la communauté internationale, le président brésilien Jair Bolsonaro a consenti à interdire ce procédé pendant deux mois. La sécheresse qui touche l’Amazonie n’a fait qu’aggraver la situation, propageant les flammes sur des millions d’hectares. En plus de l’habitat de nombreuses populations autochtones, un trésor inestimable de biodiversité est parti en fumée.
La catastrophe n’est pas naturelle (bis)

  • mercredi 13 novembre sur France Ô à 20h55. Investigatiôns. Terres empoisonnées. Pour quelques bananes de plus, le scandale du chlordécone. La quasi-totalité des Guadeloupéens et des Martiniquais sont contaminés par ce pesticide ultra-toxique, inventé en 1952 et aussitôt interdit à cause de sa dangerosité. Le chlordécone, est reconnu comme perturbateur endocrinien,  neurotoxique, reprotoxique (pouvant altérer la fertilité) et pour finir classé cancérogène possible en 1979 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). L’histoire commence en 1972, quand, sur pression des lobbies, son homologation est arrachée et qu’il est utilisé massivement dans les bananeraies aux Antilles pour lutter contre le charançon. Le scandale est immense. La santé des habitants est abimée, les sols sont contaminés pour plusieurs décennies, l’économie locale est mise à mal. Et les accusations de néo-colonialisme sont de plus en plus vives.

 

Bonne semaine de TV et d’ailleurs,

Anne

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s