La Toile des AMAP n°152 – 5e regard sur nos correspondants étrangers (la FRACP en Suisse – 1)

PénélopeSaviez-vous que, selon le site internet du MIRAMAP (1), on dénombrait en France, en 2015, plus de 2000 (deux mille) « groupes en AMAP » représentant quelque 250 000 amapiens? Cela doit représenter, en tout cas, des centaines de blogs ou sites comme le nôtre… Mais à l’étranger aussi, ce genre de partenariat s’est implanté. Petit regard extérieur.

Après mes trois articles sur le réseau GASAP et les GAS et GAC en Belgique, je me suis donc porté vers la Suisse (francophone) et sa Fédération romande d’agriculture contractuelle de proximité (FRCAP) (2). Il m’a fallu un peu de temps pour étudier un à un chacun de ses membres. Je commence aujourd’hui par présenter trois de ceux-ci, et je reviendrai sur la Fédération elle-même dans une prochaine chronique: j’en ai bien pour plusieurs articles en perspective sur nos semblables étrangers – tous les 15 jours, en semaine impaire, comme mes lecteurs l’auront identifié.

FRACP_LesJardinsdOuchyLes Jardins d’Ouchy (CH-1006 Lausanne), https://www.lesjardinsdouchy.ch et https://www.facebook.com/Les-Jardins-dOuchy-338982002875797/

L’assemblée constitutive de cette association (3) a eu lieu le 22 janvier 2009 (les 10 ans en ont été célébrés en 2019). Elle fonctionne, à mon avis, de manière très proche d’une AMAP. Le « comité » (équivalent de nos « conseils d’administration » ou « collectifs » ?) associe des consom’acteurs et des cultiv’acteurs [quel joli terme, même s’il ne figure pas dans les statuts…]. En 2020, elle compte 160 abonnements qui bénéficient de leur panier, et il reste encore une trentaine de places. 33 livraisons par an sont effectuées (avec possibilité de livraison – payantes – par Vélocité, service de livraison à vélo). 66 recettes sont affichées sur le site. Contrairement à d’autres acteurs de l’ACP, Les Jardins d’Ouchy n’exigent pas de demi-journée obligatoire de travail au jardin (les membres sont les bienvenus à venir aider quelques fois dans l’année lors des livraisons).

FRACP_LesCueillettesDeLandecyLes cueillettes de Landecy (CH-1217 Meyrin), http://www.cueillettes.org et https://cueillettes2landecy.weebly.com/ (nouveau site) et https://www.facebook.com/LescueillettesdeLandecy et https://lepotagerdandree.blogspot.com (blog dédié aux recettes)

Association créée en 2007, réunissant producteurs et un petit nombre de membres « consom’acteurs » (63 parts en 2009, 66 en 2010 [30 personnes en liste d’attente], désormais stabilisé à 70 (entre 5 et 10 en « liste d’attente » chaque année). Le terrain qu’elle cultive occupe 1,5 ha sur une parcelle de 20 ha déjà investie quelques années avant par un essaimage des Jardins de Cocagne, pionnier suisse dont je parlerai une autre fois. J’en ai trouvé très instructive (dans ma démarche de m’informer) la lecture des procès-verbaux d’assemblées générales disponibles sur l’ancien site internet (abandonné parce qu’il leur « faisait des misères », mais moins minimaliste que le nouveau). Un apéro a lieu chaque 19 du mois sauf intempérie (« Le vrai comité où l’on parle des préoccupations des cueillettes, ce sont les apéros »). En 2014, le choix a été fait de laisser des parcelles de 5 m2 à disposition des cueilleurs qui ont envie de tenter l’expérience de la culture. Ils ont aussi mis en place une épicerie « Yaskia » (joli !) de produits « de garde » (consistant en une armoire fermée par un cadenas). Reto, fondateur, rappelle parfois en AG le militantisme du projet et promeut le syndicat paysan Uniterre (4). Sur la page FB, on trouve sur un « post » daté du 02/09/2018 une petite vidéo où Reto appelait à répondre oui à la votation sur l’initiative pour la souveraineté alimentaire, rejetée le 23 septembre 2018 en Suisse (suite à un rejet massif des cantons alemaniques). Enfin, c’est seulement sur l’ancien site que figure le lien vers le blog de recettes (alimenté jusqu’en 2017, principalement en 2013 et 2014, il en comporte plusieurs centaines).

FRACP_Association_TerreFermeAssociation Terre Ferme (CH-1401 Yverdon-les-Bains), http://www.terreferme.ch et http://www.cuisinedujardin.ch/ (site commun avec d’autres ACP)

L’association Terre Ferme a été créée le 13 janvier 2009 à Yverdon-les-Bains. Dès avril 2009, le démarrage de l’activité s’est effectué avec 80 consommateurs. Le comité compte 7 personnes dont 2 producteurs. Les 9 producteurs « peuvent s’engager à recevoir les membres de l’association Terre Ferme lors de «portes ouvertes » de leur exploitation ou pour partager bénévolement une journée de travail à la ferme ». Je ne sais pas si la page f*c*book évoquée dans le PV d’AG de 2015 fonctionne (elle est en tout cas aujourd’hui en « accès privatif » semble-t-il). Dans les « annexes », j’ai relevé une intéressante analyse des coûts des paniers (légumes, mais aussi conditionnement-transport et administration), par rapport à la taille (et au tarif) du panier en 2014 et 2015. Enfin, comme dit plus haut, toutes leurs recettes sont mutualisées avec d’autres associations.

J’ai volontairement commencé par des modèles associatifs dans lesquels des amapiens français pourraient se reconnaître, même si les «ACP» suisses comportent quelques spécificités, telles la présence quasi-systématique de «vérificateurs aux comptes» pour les associations ou les coopératives. J’ai «piochés» mes trois exemples du jour dans les cantons de Vaud et de Genève, qui cumulent près des trois quarts des membres de la FRACP (en provenance des 7 cantons de Suisse romande). C’est seulement après avoir regardé un par un les sites de chacun des 28 membres actuels de la FRACP, et en regardant s’il pouvait exister en Suisse romande d’autres structures non adhérentes, que j’ai découvert la thèse soutenue en janvier 2011 par Natacha Porcher à l’IAM Montpellier (5). Je vais me permettre d’en citer deux phrases par lesquelles tout est dit (j’arrivais aux mêmes conclusions). « Contrairement à la situation de l’agriculture contractuelle en France principalement structurée par les AMAP (Lamine, 2008) (6), les projets en Suisse romande diffèrent les uns des autres quant à leur forme, leur fonctionnement et leur taille » (p.39). « Peut-on parler alors d’un modèle d’ACP ? La situation en Suisse romande est différente de celle de la France où le nom AMAP est une marque et son utilisation protégée. En Suisse, les initiatives ACP partagent plutôt un dénominateur commun qui est le contrat (engagement sur la durée et prix rémunérateurs) et la proximité (les liens directs entre consommateurs et producteurs) » (p.73). Je n’aurais guère pu mieux le formuler! Précisons tout de même que la FRACP s’est dès sa création dotée d’une Charte (13 signataires le 26 mars 2008) (7). Je reviendrai certainement plus en détail sur la Fédération elle-même une autre fois, dans les prochains articles sur la Suisse – sans m’interdire de visiter d’autres pays entretemps!

 

(1) pour de plus longues listes: http://miramap.org/-Les-AMAP-.html (consulté le 02/02/2020).

(2) Je salue le site internet de la FRACP [mis à jour en juin 2020], qui propose intelligemment ET une liste (avec les liens vers leur sites), ET la localisation (en cliquant sur une carte) de ses membres… et pas seulement ou l’un (carte), ou l’autre (liste), comme trop d’outils utilisés par des réseaux AMAP ou par les GASAP.

(3) En Suisse, les associations à but non lucratif sont régies par les articles 60 et suivants du Code civil. Je précise qu’il y est question de « direction » sans que le mot « comité » y apparaisse.

(4) Uniterre semble en Suisse l’équivalent de notre Confédération Paysanne en France. Ce syndicat agricole défend, entre autres, le concept d’agriculture contractuelle de proximité.

(5) L’agriculture contractuelle de proximité en Suisse romande, par Natacha Porcher, thèse présentée en vue de l’obtention du diplôme de hautes études du CIHEAM (Master of Science), 21 janvier 2011. Faisant le point sur la situation jusqu’en décembre 2010, on y trouve aussi quelques acteurs de l’ACP aujourd’hui disparus.

(6) Cité dans la bibliographie proposée dans TdA n°24.

(7) Edit du 11/06/2020: cette charte de la FRACP est consultable via le site d’Uniterre, tout comme les statuts de la FRACP votés en 2008.

Ta d loi du cine, membre de l’AMAP Réunion / Père Lachaise depuis 2010, présent sur la blogosphère depuis 2007.

Connaissant donc un peu le monde des blogs par ailleurs (et son fonctionnement en « réciprocité »), je vous demande de ne pas hésiter à « poster un commentaire » (si possible) en remerciement sous une recette ou un article qui vous a intéressé, sans oublier de mentionner le lien vers notre propre blog (éventuellement le lien de cet article-ci).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s