La Toile des AMAP n°154 – 6e regard sur nos correspondants étrangers (la FRACP en Suisse – 2)

PénélopeSaviez-vous que, selon le site internet du MIRAMAP (1), on dénombrait en France, en 2015, plus de 2000 (deux mille) « groupes en AMAP » représentant quelque 250 000 amapiens? Cela doit représenter, en tout cas, des centaines de blogs ou sites comme le nôtre… Mais à l’étranger aussi, ce genre de partenariat s’est implanté. Petit regard extérieur.

Pour ce deuxième article sur l’Agriculture Contractuelle de Proximité en Suisse (romande), je vais élargir un peu le spectre de la variété des statuts juridiques. Parmi les membres de la FRACP (2), le choix des sites ou blogs à présenter n’a pas été simple : tous (sans exception) sont présents sur la Toile. Comme toujours, j’ai privilégié ceux dont le site n’est pas seulement « pratico-pratique » mais offre un intérêt pour des lecteurs au-delà de ses seuls « consom’acteurs », mangeurs ou cueilleurs. Outre le nombre de recettes disponibles, l’angle du jour réside aussi dans la variété des « coups de mains » donnés et/ou demandés.

FRACP_LePanierA2RouesLe Panier Bio à Deux Roues (CH-1008 Prilly), http://www.p2r.ch et https://p2rblog.wordpress.com

Cette coopérative (3) se ravitaille chez les producteurs dans un rayon de 40 km. Le dernier procès-verbal d’assemblée générale disponible annonçait que le Comité allait réfléchir à la célébration des 10 ans du P2R. Il y est question d’environ 330 paniers (en 2019), livrés à vélo cargo électriques (à une vingtaine de points de livraisons). Côté contribution en temps donné par les abonnés aux paniers, j’ai remarqué les chiffres de 450 demi-journées proposées, 400 pourvues (dont 300 pour de la mise en paniers…). J’ai relevé le projet de lancer une production maraîchère autonome en 2020 (« nos productrices actuelles [sic !] privilégient leur canaux de vente directe (vente à la ferme et stands aux marchés), le P2R est considéré en 2ème priorité »). On peut noter enfin que le blog de recettes (dernière MAJ en septembre 2018) en contient près de 250, classées par type de plat dans l’index, ou par ingrédient dans le nuage de mots.

FRACP_LePotagerduGrainierLe Potager du Grainier (CH-1880 Bex), https://www.legrainier.com/potager/

La coopérative Le Grainier, devenue Sàrl en 2016, prône le circuit court et l’engagement des clients sur le long terme. Ils peuvent venir chercher leur panier dans les 5 dépôts approvisionnés. Son site internet parle bien de « clients », tout en continuant à afficher la possibilité de devenir coopérateur : peut-être manque-t-il une mise à jour ? J’ai relevé un aspect commercial assez prononcé, mis en évidence par les citations suivantes : « En lieu et place des journées de travail qui prévalent dans l’agriculture contractuelle de proximité, les abonnés peuvent s’acquitter pour une somme déterminée dans le contrat de deux demi-journées par an de cours et formation au jardinage » ou encore « Les commandes pour la France, l’Allemagne et la Belgique sont sujettes à un minimum de commande de CHF 20,00 ». Enfin, 37 « gazettes » hebdomadaires de la saison 2017-2018, dont chacune contenait une recette, restent téléchargeables.

FRACP_CulturesLocalesCultures locales (CH-1283 Dardagny), https://www.cultureslocales.ch

Cultures Locales est une entreprise maraîchère qui exerce une agriculture contractuelle de proximité (et emploie 7 personnes). 35 livraisons, d’avril à décembre, sont proposées aux abonnés (le site affiche aujourd’hui « complet » pour les abonnements). Une ristourne existe sur le prix du panier (elle est de 100 francs suisses pour 3 demi-journées par an effectuées en travail à la ferme). La livraison du panier est possible moyennant 210 CHF de plus par an. 44 fiches « recettes et infos » figurent sur le site.

Pour qui, comme moi, prend la peine de regarder un par un en détail le site de chacun des 28 membres actuels de la FRACP, il devient clair que l’agriculture contractuelle de proximité en Suisse romande fait preuve de diversité.

Pour telle association, j’estime que le « panier de légumes » proposé est un acte militant, mais à la périphérie du « cœur d’activité » de l’association concernée. Pour d’autres c’est le but principal, celui pour lequel l’association a monté son projet, trouvé un terrain, créé des postes salariés de « jardiniers » et impose à ses membres la participation aux travaux du « jardin ». En outre, le statut d’association à but non lucratif (art. 60 et suivants du Code civil suisse) n’est qu’un des statuts juridiques présents parmi les membres de la FRACP. Certains autres ont choisi le statut de coopérative (art. 828 et suivants du Code des obligations suisse), ou bien encore ce sont l’agriculteur ou son exploitation qui adhèrent directement à la Fédération.

La FRACP utilise plusieurs schémas pour expliciter les différentes formes juridiques pouvant déboucher sur la mise en place d’un nouvel acteur de l’ACP. Je les reproduis ci-dessous, sachant qu’ils étaient accompagnés [en mars 2020], sur la page internet dont je les avais extraits (2) de paragraphes de textes donnant les explications et précisions indispensables.

Schemas_exemples_d_organisations_ACP

La prochaine fois que je parlerai de la Suisse, j’évoquerai notamment Les Jardins de Cocagne, pionniers en Suisse de l’ACP et cofondateurs de la FRACP, mais à ne pas confondre avec ce que l’on connaît, en France, sous ce nom (en tant que « Jardins de Cocagne » fédérés au sein du réseau Cocagne). J’espère que je pourrai vous faire part d’un complément d’analyse via le témoignage d’un des paysans vétéran de ces questions en Suisse romande et militant à Uniterre (4).

(1) pour de plus longues listes: http://miramap.org/-Les-AMAP-.html (consulté le 02/02/2020).

(2) Edit du 11 juin 2020: je salue encore, dans le site internet de la FRACP (Fédération romande de l’agriculture contractuelle de proximité), une rubrique destinée à favoriser la création d’un nouvel organisme d’ACP. Par contre, dans le nouveau site mis en ligne en juin 2020, la page correspondante ne comprend plus de schémas…
A titre informatif, ci-dessous le nouveau logo de la FRACP (à gauche), ainsi que celui qui était en ligne au moment de la rédaction de mon article (à droite [le cadre est de moi]).

FRACP_logo_11juin2020  Suisse_romande_FRACP

(3) J’ai déjà parlé des associations dans mon article précédent. En Suisse, les coopératives sont régies par les articles 828 et suivants du Code des obligations (Livre cinquième, pour compléter le Code civil).

(4) Je rappelle qu’Uniterre constitue en Suisse l’équivalent de notre Confédération Paysanne en France. Ce syndicat agricole défend, entre autres, le concept d’agriculture contractuelle de proximité.

 

Ta d loi du cine, membre de l’AMAP Réunion / Père Lachaise depuis 2010, présent sur la blogosphère depuis 2007.

Connaissant donc un peu le monde des blogs par ailleurs (et son fonctionnement en « réciprocité »), je vous demande de ne pas hésiter à « poster un commentaire » (si possible) en remerciement sous une recette ou un article qui vous a intéressé, sans oublier de mentionner le lien vers notre propre blog (éventuellement le lien de cet article-ci).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s