« Dersou Ouzala » est arrivé dans le circul’livres

Dersou Ouzala

Récit autobiographique par un officier du tsar, qui entreprend le journal de ses expéditions dans la taïga sibérienne et romancera la rencontre, en 1902, avec un chasseur de la tribu nanaï — autrefois appelée golde, terme utilisé dans le roman — Dersou Ouzala, qui lui a servi de guide. De connivence avec l’herbe et les étoiles, Dersou déchiffre avec une sagacité et une intuition prodigieuses tous les secrets de la nature. Il comprend, connaît et aime toutes les formes et manifestations de la vie. Il parle aux tigres et à la forêt, aux nuages et au soleil, au feu et à la nuit. L’amitié naît entre les deux hommes au milieu de cette nature tour à tour splendide et terrifiante, au fil des aventures et des périls. Jusqu’au moment où il atteignent Kahabarovsk, la ville. Dersou ne parviendra pas à s’y faire et devra retourner dans sa taïga. Roman, Vladimir Arséniev, 350 p., 1921.

 

Bonne lecture,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s