La Toile des AMAP n°151

PénélopeSaviez-vous que, selon le site internet du MIRAMAP (1), on dénombrait en France, en 2015, plus de 2000 (deux mille) « groupes en AMAP » représentant quelque 250 000 amapiens? Cela doit représenter, en tout cas, des centaines de blogs ou sites comme le nôtre…

Retour en France pour présenter cette semaine trois groupes en AMAP de Haute-Garonne [31]. Cela fait pourtant un certain temps que je pensais en avoir terminé avec ce département et ses AMAP. Serait-ce sans fin? Bref, après les avoir présentées, je livrerai à mes lecteurs quelques informations sur la présence amapienne dans diverses communes, départements ou régions.

AMAP_de_CroQseriereAMAP CROQsérière (31380 Roqueserriere [ou Roquesérière ?]), https://sites.google.com/site/amaproque/

Le «groupe en AMAP» a été mis en place par l’association des Croqueurs Ludiques (CROL), créée en 1989. En 2017, j’étais passé « à côté » de ce site datant de 2014 (et qui était encore utilisé en 2019), dans lequel une trentaine de recettes (32 exactement) ont été proposées via un outil de « forum » accessible depuis les produits figurant en onglet sur le site internet. On y trouve également une intéressante rubrique pour comprendre les labels « bio ».

AMAP_VegetoilesAMAP Végétoiles (31400 Toulouse), http://vegetoiles.free.fr

AMAP du CNES Toulouse (Centre national d’études spatiales, badge nécessaire – même pour le producteur !). 31 recettes (en .pdf ou via un lien direct) se trouvent sur le site internet (dernière MAJ en 2015 ?). Il ne semble par contre pas exister d’AMAP équivalente sur les autres centres du CNES à Paris (siège ou «DLA») ni à Kourou (au centre spatial guyanais)? Il s’agit en tout cas d’une AMAP interne au CST, mais en 2005 le règlement intérieur de l’AMAP Végétoiles prévoyait le cas où un tiers non muni lui-même d’un badge CNES devrait venir prendre un panier pour le compte d’un adhérent régulier.

AMAP_Arnaud-Bernard_ToulouseAMAP Toulouse Arnaud Bernard (31000 Toulouse), http://amap31toulousearnaud.wix.com/amapab et https://www.facebook.com/AmapArnaudBernard

Créée en décembre 2005. Leur site n’affiche guère d’informations d’intérêt général, à l’exception notable de 36 recettes, parmi lesquelles celle concernant les physalis ou, en fin de liste, de rares « recettes secrètes des amapiens » (sans ingrédients provenant de l’AMAP). La page FB semble ne pas avoir été mise à jour depuis 2018, mais on y voit des photos du grand tableau noir affichant le contenu des paniers du jour.

En conclusion, comme promis, voici quelques considérations inspirées par ce retour sur un département et une ville bien fournis en AMAP dont j’ai déjà parlé. Hé oui: ou bien ces trois AMAP n’avaient pas de site ou de blog accessible en 2017-2018, ou bien, à ce moment-là, le contenu en ligne n’était pas assez riche pour retenir mon attention, ou bien encore je les ai tout simplement « ratés » lorsque j’ai survolé en 2018 la Haute-Garonne [31]. J’y ai répertorié au total 83 AMAP (dont 2 avec 2 lieux de distributions, sur un total de 3 communes) + un système de paniers pour étudiants [Gaïa – paniers, à Sciences Po Toulouse]. Sur les 589 communes du département (dont 5 semblent être habitées par moins de 15 personnes!), 35 (autres que Toulouse) disposent d’au moins une AMAP. Et Toulouse apparaît comme pas trop mal placée parmi les villes les plus amapiennes de France: elle comporte à elle seule 40 AMAP (+ un système de paniers), soit plus de la moitié des AMAP du «31». Alors bien sûr, on peut chipoter sur le comptage, avec les «contrats en AMAP» de différents producteurs comptés chacun pour un, alors qu’ils se trouvent partager un même lieu, un même jour et un même horaire de livraison (comme par exemple à Tournefeuille?). Regardons maintenant quelques autres départements.

En Loire-Atlantique [44], sur les 125 AMAP (dont 15 « AMAP poisson ») du département, la Ville de Nantes en propose à elle seule 47 (dont 4 « AMAP poissons »). J’en ai cité 18 dont 7 nantaises (la seule « AMAP poisson » évoquée dans ma chronique ne l’est pas – nantaise, je veux dire).

Dans les Bouches-du-Rhône [13], on trouve 102 groupes en AMAP et assimilés. Rien qu’à Marseille, j’ai identifié 21 AMAP et 26 PAMA, ainsi qu’un « système de paniers pour étudiants ». Rappelons que le réseau des « Paniers Marseillais » (PAMA) compte aujourd’hui moins de 30 membres au total: la quasi-totalité sont donc localisés dans cette métropole régionale. Sur les 21 groupes dont j’ai parlé pour le département, 8 sont situés à Marseille (dont 3 des 4 PAMA). Notons encore que l’EARL Les Jardins de Cidamos propose aujourd’hui pour son AMAP légumes cinq lieux de distribution, dont 3 dans le département, les 2 autres situés à Nîmes [30] (et elle en a peut-être jadis compté un sixième, sauf erreur de ma part!).

A Paris (qui est à la fois un département et une commune), je compte 61 AMAP (dont une AMAP étudiante) + 7 « systèmes de paniers pour étudiants ». J’en ai évoqué 20 dans ma rubrique au fil des ans.

Je vais enfin citer la Gironde [33], dont le nombre d’AMAP est proche de celui du [31]. Par contre, j’y ai constaté qu’à Bordeaux, on ne trouve que 11 (+ un système de panier pour étudiants) des quelque 79 AMAP (+ 3 systèmes de paniers [dont 2 non-étudiants]) que comporte le département. En 2019, j’en avais cité 17, dont 2 bordelaises.

A l’inverse de ces départements et villes où foisonnent les AMAP, certaines régions n’en affichent cependant guère plus (moins d’une centaine au total) en additionnant toutes celles de leurs départements. Ainsi, sans même évoquer la Corse ou l’Outre-mer, le Centre-Val-de-Loire n’en compte que 79 et la Bourgogne-Franche-Comté seulement 84.

Une autre fois, je tâcherai de présenter un comptage portant sur les métropoles régionales (les actuelles, mais aussi celles d’avant la réforme de 2016).

(1) pour de plus longues listes: http://miramap.org/-Les-AMAP-.html (consulté le 02/02/2020).

Ta d loi du cine, membre de l’AMAP Réunion / Père Lachaise depuis 2010, présent sur la blogosphère depuis 2007.

Connaissant donc un peu le monde des blogs par ailleurs (et son fonctionnement en « réciprocité »), je vous demande de ne pas hésiter à « poster un commentaire » (si possible) en remerciement sous une recette ou un article qui vous a intéressé, sans oublier de mentionner le lien vers notre propre blog (éventuellement le lien de cet article-ci).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s